TOP 14. Patrice Collazo : ''Aujourd'hui Toulouse est plus fort, voilà, point barre !''
Patrice Collazo et son célèbre franc parler.
Au micro de Philippe Fleys, le manager toulonnais a tenu à mettre certaines choses au clair après la défaite son équipe 41 à 10 face à Toulouse.

Une mi-temps à dominer, avoir la possession, les occasions... et pourtant encaisser 20 points dans le nez. 80 minutes à rivaliser et en prendre finalement 40... Il est vrai que la partie des Toulonnais ce dimanche soir sur la pelouse de Toulouse a de quoi frustrer. Les Varois se sont en effet fait beaucoup contrer, à l'image des essais de Ramos et Holmes après des passes approximatives du pauvre Danglot, pourtant volontaire au possible...

Et à la sortie, Toulon en est donc seulement à 2 petits points pris en 2 journées, et une 11ème place au classement. Dur pour une équipe venue pourtant en Haute-Garonne avec du renfort et des intentions. Ce qui, malgré la performance encourageante des siens chez le champion d'Europe en titre, n'a pas manqué d'agacer le manager Patrice Collazo au micro de Canal Plus. Attention, ça met les points sur les I et barres sur les T.

Il y a d'abord une bonne entame où on score pas. On les breake et on prend deux essais de 80 mètres. À partir de là, on se fragilise. On prends 14 points sur des contres de 80 mètres, 14 points quand on est à 14 sur les deux cartons jaunes, ça fait déjà 28. A partir de là, Toulouse se met aussi en confiance... Mais ce qui est sûr c'est qu'on a manqué de pragmatisme : sur une mêlée à 5 mètres, on ne peut pas prendre une interception et prendre un essai de 100 mètres, ça n'existe pas à ce niveau-là. La preuve que si, nous on l'a fait ! (...) Aujourd'hui Toulouse est plus fort, voilà, on va se dire la vérité et point barre. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Hmouais ... Décidément je ne comprendrai jamais ce qui se passe au RCT actuellement. J'aime bien Collazo, mais force est de constater que sa méthode ne passe pas ... Et les signes dans le jeu ne plaident pas en sa faveur dans un match de "pas très haut niveau" il faut bien le reconnaître des deux cotés. une entame bonne due surtout à de bonnes prises d'initiatives de Carbonnel et Parisse, les deux seuls qui ont surnagé. Mais ensuite c'est le collectif qui s'est dilapidé en fumée. Surtout devant où on pouvait attendre un peu plus de résistance. Il tape plus dans les glacières quoi !!

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News