Ecrit par vous !
Top 14. ''On va clairement chercher une vengeance'', lance Vincent Martin avant Castres/MHR
Vincent Martin veut aider Montpellier à se maintenir en Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Auteur d'un doublé face au Stade Français, Vincent Martin a contribué à la première victoire des siens depuis le 4 décembre et la première victoire à domicile depuis le 25 octobre.

Samedi 6 février 2021, 22h49, Laurent Cardona, arbitre du match Montpellier-Stade Français, siffle la fin de la rencontre et le club de l'Hérault renoue avec la victoire. Une première depuis deux mois, une libération. "Ça fait plusieurs semaines qu'on s'entraîne bien et le week-end ça ne paye pas. On sait pourquoi on perd. L'indiscipline, on donne des munitions aux adversaires, et on se fait remonter dans les derniers moments. Mais ce week-end ça a payé. Ça fait beaucoup de bien. Ça redonne beaucoup de confiance. Il fallait concrétiser après ces dures semaines. On a célébré ça dans le vestiaire. Mais maintenant c'est fini. Rien n'est acquis, ce n'est qu'un match. Et on est focus sur le déplacement à Castres."

5e minute de jeu. Essai de Vincent Martin après une combinaison en touche. Montpellier commence parfaitement son match. Un essai de Reinach et quelques pénalités plus loin, le MHR mène à la pause 23 à 6. "À la différence des matchs précédents, mis à part celui à Brive, nous avons réussi à faire un réel break à la mi-temps. Ça nous a permis d'avoir un petit matelas, qui donne de la confiance." 

48e minute de jeu, carton jaune pour Martin Devergie, le Stade Français remet la main sur le ballon, mais contrairement aux semaines passées, Montpellier fait le dos rond mais ne craque pas. "En seconde période on a eu pas de ballons. Le Stade Français nous malmène, on prend un carton, mais malgré tout on encaisse aucun point. On n'a pas réellement douté, mais on s'est dit "Faut pas lâcher !". Ça s'est joué sur l'état d'esprit. On a tout donné !"

Montpellier l'emporte au final avec un bonus offensif décroché à la 77e par un deuxième essai de Vincent Martin. Comme un symbole pour l'équipe habituée ces derniers temps à se faire renverser dans les derniers instants de jeu. "On perdait les matchs de la même manière. On en avait marre, on était énervé. On ne comprenait pas pourquoi on perdait, pourquoi à la fin des matchs on n'arrivait pas à jouer."

En dépit de cette bonne performance, Montpellier reste douzième du championnat avec seulement cinq points d'avance sur Bayonne, treizième, qui compte deux matchs de retard. Montpellier cette saison, c'est 4 victoires pour 12 défaites et 8 bonus défensifs. À titre comparatif, Bayonne comptabilise 5 victoires pour 9 défaites. C'est-à- dire le nombre de matchs perdus de justesse par le MHR. "C'était une période très rageante. Le pire c'est nos 6 défaites à domicile. On n'était pas pauvre dans le jeu mais on perdait quand-même. On enchaînait réunion sur réunion. On a viré un entraîneur. Il a fallu montrer du caractère, on l'a fait. Maintenant il faut continuer."

Comme le rappelait Vincent Martin, Xavier Garbajosa a été limogé du poste de manager. Le 4 janvier, jour de son licenciement, Garbajosa à la tête de Montpellier c'était : 3 victoires pour 7 défaites en Top 14. Il a été remplacé par Philippe Saint-André, directeur sportif jusqu'ici. L'ancien sélectionneur du XV de France comptabilise 1 victoire pour 5 défaites. Limoger Garbajosa était-il le bon choix ? Seul l'avenir le dira car aujourd'hui ce n'est pas flagrant… "Malheureusement Xavier a payé les pots cassés des mauvais résultats. C'est toujours le coach qui saute le premier. Mais après son départ les résultats n'ont pas été probants non plus. Alors est-ce que c'était la bonne solution ? Je ne sais pas. Ça a chamboulé tout le monde. On était au fond du seau. Et on s'est dit : "Soit on se relève, soit on finit en Pro D2". Il faut apporter de la stabilité. Et la stabilité à Montpellier, ça va, ça vient. C'est un club qu'on adore tous. Mais il n'est pas connu pour ça.

Le 17 janvier, Castres enfonçait encore un peu plus Montpellier dans la crise en allant gagner au GGL Stadium, 19-21. Montpellier aura une possibilité de se venger aujourd'hui. "On va clairement chercher une vengeance. Puis on a plus le choix. On a grillé trop de joker. Pour se sortir de ce "merdier", on doit ramener le plus de points possible à chaque sortie. La course au maintien est loin d'être terminée."

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • math1907
    14893 points
  • il y a 1 semaine

Parler ainsi dans notre situation avant d'aller défier le CO chez est dans une vraie bonne dynamique, il faut être un peu c..on!!!!
Ça s'appelle un retour de bâton !!!!!
Actuellement on à peine en position de répondre poliment aux itw d'après match !
Avant il me semble plus adapté de se taire !?

Alors qu'il s'agit d'aller chercher une revanche, les mecs comprennent vengeance. C'est p't'être pour ça, qu'ça tourne pas toujours comme ils voudraient...

@MARCFANXV

Quelle engeance !

@lelinzhou

Et pour PSA quelle régence !

@MARCFANXV

Sans ingérence ?

  • etutabe
    11464 points
  • il y a 1 semaine
@lelinzhou

mais dit avec suffisance

@etutabe

Et clairvoyance ?

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News