Top 14. ''On a fait les cons'', état d’esprit, humilité, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné pour les Rochelais ?
Top 14. Skelton et la Rochelle sont tombés dans le piège de Pau.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Mais que s’est-il passé du côté de Marcel Deflandre ? Le champion d’Europe a chuté, certes, mais d’une manière inattendue, contre une équipe paloise qui ne présentait pas de danger au premier abord.

Des spectateurs qui partent avant la fin du match, quelque sifflet entendu dans les travées et un manager colérique à la fin du match… Oui, La Rochelle est passé à côté de son sujet.  Dans une rencontre où il manquait 3 cadres principaux en la personne de Gregory Aldritt, Jonathan Danty et Pierre Bourgarit, les maritimes se sont faits étouffer par l’efficacité Paloise. Plus grave encore, un sentiment de passivité s’est emparé de la rencontre des Rochelais, qui n’ont jamais été en mesure de revenir dans la partie. Faut-il alors se poser la question de la dépendance de cette équipe à leur capitaine Grégory Aldritt ? Peut-être oui, aux vues des chiffres, La Rochelle fonctionne moins bien sans lui, et des défaites marquantes comme cette saison à Bayonne ou encore l’année à Toulon (41-11).

« Un gros manque d’humilité se paie cash »

Du côté du staff, Ronan O’Gara n’a comme à son habitude, pas mâché ses mots. L'Irlandais a assumé ce revers avec des mots forts, estimant via Sud Ouest « avoir touché le fond ». Ce qui démontre bien l’ampleur de cette défaite. Ses joueurs ont été plus nuancés dans leurs propos, mais ont bien admis un manque d’humilité avant d’aborder cette rencontre, comme le témoigne Victor Haddad : « Tout est mis en œuvre pour gagner et réussir, mais le dernier ingrédient reste les valeurs, l’état d’esprit et l’humilité. Il en a manqué beaucoup. » Cependant, de l’agacement a également transpiré chez certains cadres de l’équipe, comme pour Thomas Lavault qui dénonce : « Il y a de la colère contre nous. On a beaucoup parlé avant le match, mais un gros manque d’humilité se paie cash. Peu importe l’équipe en face, on perdait ce match avec les ingrédients qu’on y a mis ». Après le match, la culpabilité vis-à-vis des supporters semble s’être emparée du vestiaire, et plusieurs joueurs sont venus, en conférence de presse, faire leurs mea-culpa. À l’image de George Henry-Colombe, Thomas Lavault ou Mathias Haddad, les Rochelais avancent que cette soirée n'a été « que dans un sens » et que les supporters « doivent nous alerter, nous rappeler que c’est donnant- donnant ».

Le match parfait à l’extérieur

Les Palois, venus en terre maritime sans la véritable intention de victoire, ont rendu une copie parfaite de bout en bout. Emmené par la fougue de sa jeunesse, à l’image du doublé de Gailleton, les hommes de Piqueronies ont été solides sur les fondamentaux. Ils ont contré les assauts menés par Skelton et Botia, ont su occuper le terrain intelligemment et être ultraréalistes en zone de marque. Pour le Stade Rochelais, leur domination en première période n’a pas suffi à virer en tête. Menés 14-17 à la pause, les Rochelais ont proposé un jeu dynamique, souvent imprécis certes, mais avec de bonnes intentions en attaque. Le gros bémol : un trop-plein de confiance. En effet, plusieurs fois en bonne position pour prendre les points, les Maritimes ont préféré aller en touche, sans succès. À l’inverse, les Palois ont tenté leur chance par 4 fois, ce qui leur a souri. Ces choix peuvent alors expliquer ce manque d’humilité évoqué par les joueurs après la rencontre. Car toutes les statistiques démontrent une nette domination des Rochelais. Avec un Teddy Thomas en forme, et des franchissements nets, les hommes de O’Gara ne sont pas parvenus à concrétiser leurs temps forts. Plus inquiétant encore, ils ont été friables en défense, ce qui était leur force la saison passée, avec un total de quatre essais encaissés à domicile. Espérons pour le Stade Rochelais que ce revers leur serve d’exemple pour la fin de saison.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tout est dit. Tout le monde à La Rochelle voyait un BO sans problème. En étant dans les tribunes on avait le sentiment au fil du match que tout était déréglé. Des passes que même des poussins auraient réussi. Une résignation de la part des supporters en deuxième mi-temps. Bravo à Pau pour cette victoire totalement mérité, ils ont joué au rugby alors que le SR a joué au ballon prisonnier. Je pense que le SR a déjà coché la date du match retour au Hameau.

  • Sedulos
    3227 points
  • il y a 3 semaines

Pas fan de ROG. Mais son comportement d'après-match est vraiment respectable. Il analyse avec lucidité et prend la part majeure dans la défaite, allégeant ainsi la charge sur les joueurs.

GEORGES - HENRI COLOMBE

Il a peut-être un petit surnom mignon genre Jojo ou Riri mais ses prénoms et nom s'écrivent ainsi !

  • Ronflex
    5125 points
  • il y a 3 semaines

Je suis désolé Messieurs, mais est-ce que vous avez des relecteurs avant de publier vos articles ?
Celui-ci est bourré de fautes, il manque des mots, les tournures de phrases sont mauvaises ..
Sans être une attaque personnelle directe, soyez vigilants, c'est pénible à lire et ça ne donne pas envie de terminer la lecture #sapikléoeils

@Ronflex

#sapikléoeils
joli!

Pau garbure et met La Rochelle dans le potage !

Ceci dit, toutes les équipes, du plus haut niveau à la quatrième série, ont déjà connu ce genre de désillusion à domicile contre une équipe théorique moins forte et plus mal classée. Ah, la glorieuse incertitude du sport !

  • etutabe
    33291 points
  • il y a 3 semaines
@Garou-gorille

pour moi, l'équipe de Pau a été pratique et pas théorique 😊

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News