Top 14. Marc Dal Maso n'obtiendra pas les 200 000 euros réclamés au RCT
Marc Dal Maso réclamait 200 000 euros à son ancien club.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'ancien entraîneur des avants du RCT a été débouté par le conseil des prud'hommes de Toulon, alors qu'il demandait 200 000 euros au club varois, à qui il reprochait un mauvais traitement lors de son départ.

La nouvelle vient de tomber. Petit retour en arrière. Marc Dal Maso fait partie du staff du RC Toulon dès le début de la saison 2016-2017, jusqu'en 2019. Une fois son départ acté, il réclamait 200 000 euros à son ancien club et avait dès lors saisi le conseil des prud'hommes pour ''manquement aux obligations de l'employeur et exécution déloyale du contrat de travail''. Pour simplifier, Dal Maso n'a pas apprécié son éviction du club et reprochait le manque de justesse du club à son égard. 

Var Matin nous indiquait ce mardi que le conseil des prud'hommes de Toulon avait donc tranché. Verdict ? Marc Dal Maso a été débouté de ses demandes par ce dernier. De ce fait, le RCT n'aura rien à payer. Maître Clément Lambert, avocat du club a salué ''une juste décision, le RCT ayant toujours respecté ses obligations contractuelles et a toujours veillé au respect de son obligation de sécurité à l'égard de ses salariés''. Pour rappel, Marc Dal Maso est aujourd'hui en charge des avants du CA Brive, mais est en arrêt maladie depuis novembre dernier, lui qui on le rappelle est touché par la maladie de Parkinson. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • etutabe
    23011 points
  • il y a 7 mois

Il peut toujours faire appel de cette décision...

Comportement légal certes , mais côté moralité ( et valeur comme on dit ) ça l'est beaucoup moins

Comportement du RCT à son égard légal (apparemment) mais dégueulasse...
Merci qui ? Mourad ou Patrice ?

Derniers articles

News
Transferts
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
News