TOP 14. L'UBB pourrait-elle être bientôt privée de son facteur X Madosh Tambwe ?
Madosh Tambwe ne devrait pas voir ses rêves de Springboks s'exaucer pour le moment. Il restera donc martyriser les défenses en Top 14.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le phénomène d’origine congolaise de l'UBB, Tambwe, est déclaré non-éligible aux Springboks. Mais lui dit détenir son passeport. Qui dit vrai ? Qui dit Faux ?

Ah le milieu administratif et ses complexités... Dans le monde du rugby, différents imbroglios liés à de la paperasse ont déjà éclaté aux yeux du grand public. On connaît tous par exemple le cas de Quade Cooper, plus de 70 capes avec les Wallabies et arrivé sur l'île-continent durant l'adolescence mais qui n'a obtenu la nationalité australienne qu'au printemps dernier, après des années de bataille avec les autorités du pays. Cette saison, le Top 14 pourrait être confronté à une autre bizarrerie. En effet, le nouveau phénomène de l'UBB, Madosh Tambwe, se trouve dans une situation fort embarrassante. Il a (presque) toujours vécu en Afrique du Sud - jusqu'à aujourd'hui - et, du fait de ses excellentes prestations en club depuis un an, prétendait légitimement à une sélection avec les Springboks, un jour. 

RUGBY. Top 14. UBB. ''Depuis que je suis entraîneur, je n'avais jamais vu ça'', Urios impressionné par cette recrueRUGBY. Top 14. UBB. ''Depuis que je suis entraîneur, je n'avais jamais vu ça'', Urios impressionné par cette recrueSauf qu'en juin dernier, peu avant la finale de l'URC à laquelle il participait, le sélectionneur des Boks Jacques Nienaber balayait d'un revers de main toutes ses velléités internationales. « Madosh n’est pas éligible. Il n’est pas un citoyen sud-africain, et tant qu’il n’a pas obtenu la citoyenneté, il n’est pas éligible » Problème réglé, alors ? Loin de là, car le principal intéressé, lui, assure qu'il détient bien un passeport sud-africain et qu'il peut donc prétendre à la sélection. "Quand je prends mon passeport, il est écrit dessus « République d’Afrique du Sud », corrobore-t-il pour Midi Olympique. Je ne sais pas ce que les gens veulent dire quand ils affirment que je n’ai pas de passeport sud-africain. Moi, j’ai fait toute ma vie en Afrique du Sud. Je ne peux pas changer mon lieu de naissance !" 

Après Aplon ou Kolbe, Madosh Tambwe sera-t-il la prochaine terreur sud-africaine du Top 14 ?Après Aplon ou Kolbe, Madosh Tambwe sera-t-il la prochaine terreur sud-africaine du Top 14 ?Le Girondin est effectivement né sur les cendres de la Première Guerre du Congo, à Kinshasa. Mais il n'y a vécu que quelques jours, avant de regagner l'Afrique du Sud, la terre où ses parents vivaient alors, selon ses dires. "Mon père vivait en Afrique du Sud. Il avait juste dû aller au Congo parce qu’il devait régler certaines affaires de famille, et il s’avère que je suis né là-bas. Mais j’avais à peine quelques jours lorsqu’on est partis en Afrique du Sud. Ce n’est pas comme si on avait quitté le Congo comme des réfugiés… Si cette situation était reconnue, Tambwe pourrait-il alors intégrer le groupe sud-africain pour affronter... l'équipe de France en novembre, par exemple ? Pour l'heure, cela paraît bien compromis. Car lorsque Jacques Nienaber s'était exprimé sur le sujet, le sélectionneur des green and gold n'avait pas manqué de clore sa tirade par un froid "et puis si vous voulez vérifier (l'éligibilité du joueur), vous n'avez qu'à demander aux Bulls (son précédent club, NDLR)".

TOP 14. RÉSUMÉ VIDÉO. Malgré la fusée Tambwe, Ntamack et Toulouse s’imposent d’entrée face à l’UBBTOP 14. RÉSUMÉ VIDÉO. Malgré la fusée Tambwe, Ntamack et Toulouse s’imposent d’entrée face à l’UBBSauf que certains médias locaux comme Sport24 l'ont pris au mot et à ce sujet, les Bulls n'ont rien pu dire de plus qu'ils "n'étaient pas sûr à 100% de l'éligibilité de Tambwe" avec les Springboks. Pas aidé ce pauvre Madosh... Mais il faut dire que contrairement à ce qu'il affirme, le speedster (10,61 sec au 100m) aurait bien bénéficié d'un statut de réfugié sur la terre sud-africaine. Son passeport tamponné d'un "République d'Afrique du Sud" ? Il ne s'agirait que d'un document d'identité autrement connu sous le nom "d'article 24" là-bas, et qui permettrait aux réfugiés sud-africains d'avoir un droit de voyage.... Vous l'aurez compris et à moins d'un improbable retournement de situation, nous ne sommes pas prêts de voir l'UBB être privée de son supersonique lors des périodes internationales. Lui qui n'aurait probablement jamais rejoint la France cet été, s'il avait pensé Jacques Nienaber être prêt à faire appel à ses services.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Sedulos
    2485 points
  • il y a 1 semaine

Tambwe ?
Classé X ! ! ! ? ? ?

Encore un titre trompeur ! Le contentieux est entre l'Afrique du Sud et le joueur.

Or le titre laisse entendre que le joueur ne pourra plus jouer pour l'UBB.

Ok, s'il est sélectionné avec les Bocks, mais ce n'est pas du tout ce que l'on comprend de prime abord

  • Piekx
    10227 points
  • il y a 1 semaine
@Chandelle 72

Visiblement Maynadier qui a demandé aux journalistes d’arrêter les polémiques sur l'UBB n'a pas été entendu par le rugbynistère.

Et au milieu de toute cette boue administrative, il y a un homme... un être humain...
Ca me dégoûte.

@lebonbernieCGunther

Il faudrait voir la traduction mais sa tirade de « ce n’est pas comme si j’étais réfugié » n’est pas tellement pour me plaire. Les réfugiés seraient-ils des sous hommes ?

@Math yeux Jah l’ibère

Cette tirade est surement par rapport à ce pseudo passeport donné aux réfugiés en Afrique du sud, ce qui sous entend que les réfugiés ne sont pas considérés à égalité avec les citoyens "classiques".
Mais je pense pas qu'on ai de leçon à donner la dessus en Europe..

Derniers articles

Transferts
News
News
Sponsorisé News
News
News
News
Transferts
News
News
News