TOP 14. Le MHR va-t-il faire ''peur'' l'an prochain comme le pense Harinordoquy ?
La saison prochaine, Montpellier risque de faire mal.
Récemment vainqueur du Top 14, le MHR ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Imanol Harinordoquy voit d'ailleurs en Montpellier une équipe plus légitime, qui risque de faire peur.

Tout juste sacré champion de France après sa victoire face à Castres, le MHR fait déjà parler pour la saison prochaine. En effet, certains observateurs pensent qu'avec ce titre, les hommes de Philippe Saint-André ont passé un cap. C'est notamment le cas de l'ancien international Imanol Harinordoquy, qui s'est exprimé à ce sujet via Rugbyrama : "Avec ce titre de champion de France, Montpellier monte en puissance, surtout qu’ils ont gagné le Challenge Européen la saison dernière. Ce n’est pas un titre majeur mais ça compte dans l’histoire d’un club et pour le groupe (...) L’année prochaine, je pense qu’on va beaucoup plus parler de Montpellier, ils auront un autre statut, ils vont faire peur, ils seront plus attendus. Ils ont un groupe étoffé avec de jeunes joueurs aussi. Ils vont se sentir plus légitimes". Une impression logique, surtout lorsque l'on voit le niveau qu'a affiché le MHR cette saison. En pleine possession de ses moyens, Montpellier fut l'une des équipes les plus compliquées à déstabiliser, tout en étant capable de déployer du beau jeu (en témoigne la finale face au Castres Olympique). Mais concrètement, le MHR va-t-il faire peur l'an prochain ?

Comme la plupart des grosses écuries du Top 14, Montpellier s'est renforcé pour la saison prochaine. Et si le mercato semble moins bling-bling que d'autres (6 arrivées), il n'en reste pas moins très intelligent ! En effet, le MHR s'est d'abord attaché les services de Louis Carbonel, afin de remplacer Pollard. Un choix excellent, d'autant que l'ancien Toulonnais sera en concurrence avec un autre jeune ouvreur de talent : Paolo Garbisi. De même pour le poste de numéro 9 : face au départ de Paillaugue (Toulon), le club s'est penché sur la jeune pépite de Mont-de-Marsan, Léo Coly. Incroyable la saison passée, le joueur de 22 ans renforcera un poste où figurent déjà Reinach et Aprasidze. Du beau monde donc pour la charnière, mais aussi en première ligne, avec les arrivées de Chauvac (Brive), mais surtout de l'ancien All-Black Tu'inukuafe (29 ans, 17 sélections). Ces derniers remplaceront notamment Hamadache et Nariashvili. Pour le reste, il y a bien sûr l'arrivée de Ben Lam en provenance de l'UBB, afin d'installer de la concurrence à l'aile, mais aussi celle de Clément Doumenc (Carcassonne) pour pallier les départs de Ouedraogo et Galletier. Au final, presque tous les postes (mis à part celui de 2ème ligne qui ne contient que 4 joueurs de métier) sont triplés. Le recrutement a donc été efficace et ciblé, une bonne nouvelle pour le club qui disputera cette année encore, deux compétitions majeures (Champions Cup et le Top 14).

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il vaut mieux pour eux qu'ils soient bien préparés et que leurs recrues s'intègrent bien car l'année qui suit un titre est toujours délicate, c'est l'année de "confirmation" comme on dit
En tout cas, sur le papier, c'est pas dégueulasse...

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
Transferts
News