TOP 14. L'ASM continue son mercato avec trois nouveaux piliers pour solidifier un pack affaibli
Clermont accueille du très lourd en première ligne pour la prochaine saison de Top 14. Crédit photo (Canal +)
Clermont a réalisé une saison en dents de scie, mais aurait bien pu se qualifier dans les dernières journées. L'année prochaine, l'objectif des phases finales semble clair.

Un recrutement solide

Cette saison, le pack de l'ASM n'a pas été le plus dominateur du championnat et lors des précédentes années, c'est bien dans ce secteur que les Auvergnats excellaient. Soucieux de retrouver leur ADN, Urios et son staff ont axé un recrutement au niveau du pack. 

Premièrement, le club a annoncé le recrutement de trois premières lignes, et pas des moindres ! L'international samoan et actuel joueur du Leinster, Michael Alaalatoa sera bel et bien clermontois la saison prochaine. C'est une très bonne pioche, et à 32 ans, il sera un joueur d'expérience pour l'ASM. 

Ensuite, toujours au poste de pilier, les jeunes Giorgi Akhladze (25 ans, Béziers), Régis Montaigne (23 ans, Grenoble) et Sasha Lotrian (23 ans, Perpignan) rejoindront aussi l'Auvergne à compter de la prochaine saison. 

Au talon, le talentueux Barnabé Massa de Grenoble s'est aussi engagé avec Clermont, lui qui a réalisé une formidable saison en Pro D2, et qui tentera de battre le MHR à la fin de la semaine. 

Dans la cage, la direction clermontoise a fait le choix d'opter pour de l'expérience et de la jeunesse avec en premier lieu Thomas Ceyte, qui arrive tout droit de Bayonne à 33 ans. Pour l'accompagner, le jeune Oscar Rixen débarque en provenance de Brive

Derrière, Clermont n'a pas encore bouclé son recrutement, mais peut déjà compter sur deux joueurs polyvalents en la présence du Toulousain Lucas Tauzin, et du Parisien Kylan Hamdaoui

Des départs en masse

Alors oui, Clermont recrute généreusement, mais à vrai dire, les Jaunards n'ont pas vraiment le choix ! Avec pas moins de 14 départs, c'est l'équipe qui se sépare du plus grand nombre de joueurs, à égalité avec Oyonnax

Tout d'abord, Clermont perd plusieurs éléments importants en première ligne, avec le transfert de Rabah Slimani vers le Leinster. Ensuite, le très utilisé Girogi Beria s'en va à Perpignan, le solide Daniel Bibi Biziwu prend la direction de Pau et Henzo Kiteau rejoint Brive. 

Au talon, Yohan Beheregaray quitte l'Auvergne pour le pays basque et Biarritz, tandis que le jeune Robin Couly a choisi de continuer au Racing 92. Mais c'est bien en deuxième ligne que Clermont est le plus perdant, avec le départ de Paul Jedrasiak vers Castres, et de Tomas Lavanini à Lyon. Toujours devant, Caleb Timu redescend d'un cran et aidera Colomiers l'an prochain. 

Ensuite, l'ASM a aussi fait du ménage derrière, avec la séparation de Jules Plisson, qui sera un joueur de Provence Rugby. Au centre, Julien Hériteau n'a pas été conservé par le staff d'Urios, tout comme Marvin O'Connor et Thomas Rozière qui évoluera à Valence Romans

RUGBY. Budget, recrutement, structuration... Le casse-tête de la montée en Top 14 est bien réel pour VannesRUGBY. Budget, recrutement, structuration... Le casse-tête de la montée en Top 14 est bien réel pour Vannes

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

L'ASM recompose son groupe et cela déclenche cette phrase en gras à lire et à retenir
"
Avec pas moins de 14 départs, c'est l'équipe qui se sépare du plus grand nombre de joueurs, à égalité avec Oyonnax. "

Pourtant, hier en fin de journée j'ai lu et retenu un titre d'un article lu sur un site rugby affirmait que "
WHITELOCK, VATUBUA, METZ, PUECH... LA FIN D'UN CYCLE À PAU AVEC QUINZE DÉPARTS OFFICIALISÉS ! "

comment comprendre ? 15 c'est désormais moins que 14 !
ou 15 montagnards des pyrénées valent moins que 14 montagnards du massif central ?

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News