TOP 14. Clermont, la dernière chance pour Anthony Belleau de retrouver les Bleus ?
Anthony Belleau est venu à Clermont pour se relancer.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Changer de club est une occasion en or de relancer une carrière. Encore plus pour Belleau, à l'arrêt depuis 18 mois malgré son passé d’ouvreur du XV de France.

Finalement, quoi de plus évident ? Que de quitter votre train-train quotidien lorsque votre carrière est au point mort depuis 18 mois, que vous fûtes considéré comme un véritable talent il n'y a pas si longtemps et que vous venez simplement de fêter vos 26 ans ? C'est bien ce qu'a choisi de faire Anthony Belleau à l'intersaison, et ce alors même que le départ de Louis Carbonel de Toulon lui aurait probablement servi a nouveau la place de numéro 1 à l'ouverture sur un plateau. Le principal intéressé tranche, pour Rugbyrama : "Je ne savais pas que Louis (Carbonel) s’en irait quand j’ai pris cette décision mais je n’ai aucun regret. Ce départ, c’est quelque chose que j’assume. C’est une décision que j’ai prise pour moi. Je devais à tout prix sortir de ma zone de confort."

TOP 14. Lavanini, Belleau, Simone... Quel XV de départ pour l'ASM en 2022/2023 ?TOP 14. Lavanini, Belleau, Simone... Quel XV de départ pour l'ASM en 2022/2023 ?

Comme le dit le proverbe du sud de la France, il est vrai que le changement d'herbage rajeunit le veau. Et Belleau, lucide quant à sa position actuelle, le comprit aisément. "Il y avait huit ans que j’évoluais à Toulon, poursuit-il. Je sortais aussi d’une saison et demie quasi blanche, entre le Covid et une blessure au genou m’ayant tenu éloigné des terrains pendant neuf mois. J’ai donc très peu joué pendant dix-huit mois et je m’en suis servi de période de réflexion. J’en ai conclu qu’il était temps de me relancer." C'est alors que la destination de Clermont est apparue comme une évidence : "Le projet de l’ASM est arrivé à moi. C’est un nouveau cycle qui démarre dans le club, j’y trouvais des points communs avec ce que je vivais. Ce challenge me plaît."

TRANSFERT. OFFICIEL. Anthony Belleau (Toulon) s’engage en faveur de l’ASMTRANSFERT. OFFICIEL. Anthony Belleau (Toulon) s’engage en faveur de l’ASM

Et tant pis pour le soleil et la mer du Var, c'est dans le Puy-de-Dôme que celui qui fut formé à l'école monflanquinoise aura certainement l'occasion de retrouver des sensations, de l'appétit et une place de choix chez un prétendant au titre. Plus particulièrement une place de titulaire indiscutable à l'ouverture de l'ASM, puisque Lopez et Hanrahan sont partis. Pour cela, il faudra faire face à un autre revanchard, en la personne de Jules Plisson. Mais l'on reste convaincu qu'à motivation et talents égaux, les 4 ans de moins que son homologue mais surtout sa supériorité en défense, au niveau de la force mentale et dans la gestion d'un match feront la différence en faveur d'Anthony Belleau.

Cela suffira-t-il à retrouver les Bleus, à terme ? L'ouvreur de 26 ans ne l'a jamais évoqué mais l'on sait de source sûre et comme tout bon compétiteur qu'il l'a évidemment dans un coin de la tête. Même s'il sait que le train du Mondial est, à l'instant T, à des années lumière. "Je ne vais pas me voiler la face. J’ai été moins bon, pas mal blessé et à un moment, j’ai souffert d’une période d’instabilité au RCT. Je ne pouvais plus prétendre au niveau de l’équipe de France, qui s’était considérablement relevé. Ce sont les aléas d’une carrière : on ne peut pas toujours surfer au sommet de la vague…" Malgré tout, parmi cette génération dorée qui a pleinement éclaté voilà 2 ans, certains semblent y parvenir. Et sans jamais avoir connu l'ère Galette, au milieu des Ntamack, Jalibert, Ramos, Hastoy, Carbonel ou Berdeu, dans cet ordre, on voit mal comment il pourrait s'y frayer un chemin d'ici 15 mois. Reste qu'après ça, celui qui fut l'ouvreur du XV de France en novembre 2017 et à l'été 2018 n'aura alors même pas encore 28 ans. Et que comme le dit si souvent Fabien Galthié, il y aura une équipe de France après 2023. De fait, les places de postulant se négocient dès maintenant...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mouais...Il a intérêt à envoyer du lourd, parce déjà avec les deux en place, Hastoy à La Rochelle, Carbonnel au MHR, Berdeu à Lyon ... Y'a de la concurrence ...

Honnêtement, j'ai lu l'article parce qu'il n'y a que du temps à tuer dans ce train...

  • Erèbe
    5487 points
  • il y a 2 semaines

Tout le monde a l'air d'oublier que malgré un certain potentiel, sans un drop bienvenu en demi-finale du top14 avec Toulon en 2016, il aurait été prêté à Agen..qui sait ce qu'il aurait fait après.
Pour moi un bon joueur de club capable de fulgurance mais qui a surtout eu le concours de circonstances idéal.

Très bon joueur de club, après au niveau international, il est trop limité. Un peu comme Tales au final, mais lui à eu la chance de tomber sur un sélectionneur qui l'aimait bien. Donc qui sait pour Belleau.

  • Timmaman
    28181 points
  • il y a 2 semaines
@Anthony26

Il est bien au-dessus de Talès. Il a le niveau d'un Lopez, Plisson ou FTD. Avec 5 ans de plus, il était titulaire chez les bleus. C'est juste qu'on a une génération de très très bons 10.

  • dusqual
    36379 points
  • il y a 2 semaines
@Timmaman

oui, clairement.
on a déjà deux 10 de très bon niveau, voire trois avec hastoy, on a aussi berdeu qui pointe le bout de son nez et qui mine de rien a un sacré potentiel, d'autant que c'est un modèle unique chez nous en terme de gabarit à ce poste.
et y en a encore qui sont susceptibles d'être appelés avant lui, voir on en verra d'autre éclore...
bref, belleau a eu sa chance à un moment où tout ce beau monde avait pas encore percé, mais désormais, il sera certainement un bon 10 pour l'asm et c'est loin d'être honteux.

  • jojo7
    6774 points
  • il y a 2 semaines

L'intéressé pense t'il sérieusement revenir chez les bleus ? Y a t'il pensé une seconde ? Je n'en suis pas sur ! Qu'il assure déjà sa place dans son nouveau club . Je ne serai pas surpris si un jeune , inconnu pour le moment , venait à lui griller la politesse .

  • Timmaman
    28181 points
  • il y a 2 semaines
@jojo7

Je pense qu'il a juste répondu à la question sur les bleus, mais il est conscient que pour le moment il n'a plus sa place.

  • Timmaman
    28181 points
  • il y a 2 semaines

Malheureusement je pense qu'il est pour l'instant au mieux 7e dans la hiérarchie des 10...
Devant lui on retrouve Ntk, Jalibert, Hastoy, Ramos, Carbonel et Berdeu, voire même Segonds, appelé l'été dernier...
Il aura une très belle carrière en club mais pas chez les bleus...

Le bon air des Monts d'Auvergne va lui donner des ailes, c'est ce que je lui souhaite

Né 10 ans trop tôt ou 5 ans trop tard pour éviter l'embouteillage,
une carrière internationale se joue à pas grand chose...
La palanquée d' excellents 1/2 d'ouverture français né entre 1995 et 2000 est impressionnante

  • AKA
    58565 points
  • il y a 2 semaines

Comme dirai le Sgt Hartman «il a intérêt d’ enfiler des perles tous les matins » mais sérieusement je pense qu’ une bonne carrière en club serai déjà pas mal!

@AKA

Le sergent dit "a me chier des perles tous les matins " 😉

  • AKA
    58565 points
  • il y a 2 semaines
@Mickey duc

Merci c’est exact👍

  • P243151
    7613 points
  • il y a 2 semaines

S’il y a pas cascade de blessés il peut rêver

Si vraiment il gère il peut "éventuellement" décrocher une troisième place, mais honnêtement Ntamack et Jalibert sont loin devant en régularité, performance et selon moi en talent...

Même si galthié prend 3 10 a la coupe du monde je pense que Carbonel et Hastoy sont encore devant.

On ne sait jamais ce qui peut arriver dans le rugby mais pour l instant le train est en train de passer pour Belleau a mon avis

  • DAV!D
    2407 points
  • il y a 2 semaines

Ça risque quand même d'être très dur pour lui de retrouver une place chez les bleus, même sur le banc.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
Transferts
News