RUGBY. Un club historique du rugby français en danger de mort ?
Le RC Narbonnais n'a pour l'instant pas de repreneur potentiel et se retrouve en danger financièrement.
Le RC Narbonnais, descendu en Nationale 1 à l'issue de sa saison en Pro D2, est en très grande difficulté financière, et pourrait connaitre des jours sombres.

Narbonne est en danger. C'est ce qu'affirme son président Gilles Belzon. Alors que le club doit reprendre ses entrainements dans deux semaines, 21 départs à l'intersaison ont été actés contre aucune recrue. Pire. Financièrement, le club ne connait actuellement aucun repreneur potentiel ni nouveau partenaire. Depuis 2019, le club était dirigé par cinq personnes à savoir Jean Ormière, Marc Delpoux, Gilles Belzon donc, Philippe Campos et Xavier Marco. Cependant, ces cinq personnes ont décidé en avril dernier de démissionner du club à l'issue de la saison. Ce dernier est de ce fait toujours à la recherche d'un repreneur.

Une situation qui pourrait entrainer la liquidation judiciaire de la structure. Le Racing Club Narbonnais, c'est deux titres de champions de France en 1936 et 1979, ainsi que l'époque emblématique de Walther Spanghero qui a marqué le club de son empreinte. C'est donc un bastion du rugby tricolore qui est en difficulté ce jour. "Tout le monde pense qu'on joue à un poker menteur, qu'on politise les débats… Mais pas du tout. Je veux simplement qu'on me dise, aujourd'hui, comment on fait ?", s'alarme Gilles Belzon dans L'Indépendant. Le club Audois pourrait même "disparaitre" selon lui.

Au début, on se dit, bon, on va expliquer les choses tranquillement, dire qu'on arrête à la fin de la saison et qu'on cherche des repreneurs. Personne ne se manifeste. Ensuite, on monte crescendo dans notre communication. Personne encore. Donc maintenant, oui, je suis alarmiste.

Il n'y a personne pour reprendre le club. Personne. Nous n'avons pas été appelés, ni mêmes consultés. En ville tout le monde dit qu'il y a telle personne, et une autre, mais c'est faux. On les a contactés, c'est faux (...). Et s'il n'y a personne, dans trois mois, c'est la liquidation judiciaire qui nous attend.

Si nous n'avons pas de vrai repreneur, je démissionne de mes fonctions ce jeudi. Je suis en situation d'échec et je me dis que mon temps est terminé. Nous avons un conseil d'administration ce vendredi mais je ne m'attends pas à ce qu'il soit révolutionnaire, les personnes les plus importantes ne seront pas présentes. Je ne suis en colère contre personne, je suis juste triste pour ce club que j'aime tant.

L'équipe entrainée par Julien Seron et Brice Mach, pour l'instant, revoit ses ambitions sportives à la baisse, en attendant d'être fixée financièrement. Objectif maintien en Nationale, au lieu de penser à une éventuelle remontée en deuxième division. Car les jeunes de l'équipe et les Espoirs seront mis à contribution tout au long de la saison pour palier aux nombreux départs.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • jojo7
    13042 points
  • il y a 2 ans

L'amateurisme marron avait du bon ! On lui a préféré le professionnalisme poussif avec les inconvénients et risques que l'on connait . duodumat a cité quelques noms . Il en a oublié un , Lourdes , qui aujourd'hui végète en F2 mais peut être plus pour longtemps . La F3 lui tend les bras . Il faut vivre avec son temps , hélas !

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News