RUGBY. TOP 14. Criblé d'absents le Stade Toulousain a-t-il une chance face au Stade Français ?
Le Stade Toulousain ne sera pas vraiment serein face au Stade Français en Top 14.
Cette 10ᵉ journée de Top 14 sera l’occasion de voir s’affronter les deux « stades » mythiques de notre championnat. Mais, cette année, le Classico pourrait nous réserver quelques surprises…

Ce week-end, le Stade Toulousain reçoit le Stade Français. Le premier de notre championnat contre le deuxième. Et sur le papier rien n’est fait ! En quête d’une nouvelle victoire après le court revers à Montpellier, les hommes de Gonzalo Quesada se déplacent à Ernest-Wallon avec de sérieuse ambition de victoire. De leur côté, les Toulousains souhaitent conserver leur invincibilité à domicile, mais sont, comme à leurs habitudes, très affaiblies par les doublons internationaux. En effet, la bande à Mola comptabilise 9 internationaux en mesure de postuler pour le match contre l’Australie avec les Bleus. Puis, vient s’ajouter à cela, une infirmerie bien remplie, avec des cadres de l’équipe tels que Cros, Jaminet ou Roumat indisponibles pour ce match. De plus, point d’interrogation concernant les absents de dernière minute de la semaine passée que sont Elstadt et Arnold, Capuozzo étant avec l'Italie. Il faudra alors, pour les Toulousains composer avec la jeune garde, s’appuyer sur des hommes d’expérience comme Guitoune ou encore Mallia, auteur d’un excellent match à Bayonne.
Pour les Parisiens, la musique n’est pas la même et le début de saison est plutôt très bon. Le club de la capitale a enregistré les départs de Sekou Macalou et de Clément Castets pour préparer l’Australie, mais les retours de Morgan Parra et Nicolas Sanchez pour renforcer la charnière. Pour ce déplacement à Toulouse, les hommes en rose pourront s’appuyer également sur une deuxième ligne solide composée de Gabrillagues et Pesenti, et sur leur arrière talentueux, Kylan Hamdaoui. Depuis la victoire écrasante sur l’USAP, et malgré la pression générée autour des changements d’entraineurs, le Stade Français semble avoir trouvé son rythme de croisière, et affiche plus de sérénité dans son jeu. Si tous les ingrédients sont réunis ce samedi, les Parisiens donneront du fil à retordre à Toulouse, et ce n’est pas sans exclure une possible victoire à l’extérieur, qui serait la deuxième en 2022, rappelant celle de février dernier.

Ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’à Bayonne

Si après la rencontre à Bayonne, Ugo Mola se disait « fière de sa jeune garde », avec notamment une belle réaction en fin de match, et un point de bonus défensif mérité, tout n’a pas était parfait. L’équipe remaniée proposée par les Toulousains a mis plus d’une mi-temps à rentrer véritablement dans le match. Et fait rare pour le souligné, a encaissé 2 essais en première période. La défense, qui depuis le début de la saison a été leur point fort, s’est montrée friable et mal organisée. Avec une équipe du Stade Français joueuse, qui est la troisième meilleure attaque du championnat, la tache s’avèrera plus compliquée. Cependant, tout n’est pas à jeter du côté des Rouge et Noir, loin de là. Si les Toulousains n’ont pas affiché leur véritable visage, quelques jeunes pousses ont satisfait aux attentes placées en eux. Le cadet des Ntamack, Théo, a livré une belle partie et s’est montré très actif ballon en main. Le jeune Paul Costes a également fait une entrée en jeu remarqué. Joshua Brennan, solide depuis le début de saison, a, lui aussi, convaincu. Le jeune international moins de 20 ans a été au four et au moulin pour combler les trous en défense, tout en étant précieux dans la conquête toulousaine. RUGBY. TOP 14. Delibes, Brennan, Ntamack... La jeunesse toulousaine au rapportRUGBY. TOP 14. Delibes, Brennan, Ntamack... La jeunesse toulousaine au rapport

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mallia sera avec l'Argentine contre l'Angleterre...

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos
Ecrit par vous !
News
News
News
Transferts
News