RUGBY. PRO D2. L'incroyable record de Vannes va-t-il tomber lors des barrages ?
Voici quelques records susceptibles d'être brisés cette semaine lors des barrages de Pro D2. Crédit photo (Vannes Rugby)
Cette semaine, place aux phases finales avec les finales de Challenge Cup et de Champions Cup, mais surtout les barrages de Pro D2 qui s'annoncent épiques. Voici quelques records encore inégalés.

Les records qui peuvent tomber ce week-end 

En 2018, la LNR avait mis en place des barrages pour les phases finales de Pro D2, permettant ainsi de compter plus d'équipes qualifiées au terme d'une longue saison. Depuis, des records ont été établis par plusieurs équipes, ou joueurs, et dès cette semaine, ils pourraient tomber. 

Leader une bonne partie de l'année, Vannes a laissé sa place à Provence en fin de saison, mais figure toujours dans les deux premières équipes du championnat. Les Bretons possèdent plusieurs records lors de ces fameux barrages, comme celui du score le plus large ! En effet, en 2019, Vannes avait balayé Mont-de-Marsan à ce stade de la compétition, 50 à 10, avec six essais plantés. Cette rencontre avait été la plus prolifique de l'histoire des barrages. 

Néanmoins, ces derniers avaient subi la loi de Brive en demi-finale, en perdant 40 à 20. Pour cette année, difficile d'imaginer un tel scénario entre Béziers et Brive ce vendredi. Cependant, il n'est pas impossible que Grenoble domine outrageusement Dax, qui compte plusieurs absents, dont leur capitaine ! 

Ensuite, Vannes détient également le record de la victoire la plus serrée des barrages. C'était l'an passé face à Nevers, sur le score de 17 à 20, dans les derniers instants de la partie. Ce record pourrait aussi tomber sur la pelouse de Béziers, qui reçoit le CAB. Les deux équipes affichent un niveau presque similaire en cette fin de saison, et Brive est un habitué des matchs gagnés de justesse. 

Autre record atteignable, celui du nombre de points inscrits en une seule rencontre ! C'est l'œuvre de Yohan Le Bourhis, l'ex-ouvreur d'Oyonnax face à Colomiers en 2021. Ce dernier avait marqué 20 points, après 6 pénalités réussis et une transformation. Du côté de Grenoble, un certain Sam Davies est très à l'aise face aux perches, et a déjà inscrit 21 unités cette saison contre Brive. À Béziers, Samuel Marques pourrait aussi réaliser cet exploit. Le demi de mêlée est le troisième meilleur réalisateur de Pro D2, et a aussi dépassé la barre des 20 points contre Biarritz cette saison (23). 

Enfin, le dernier record susceptible d'être brisé est le nombre impressionnant de plaquages réalisés entre Nevers et Bayonne en 2019. Ce jour-là, 403 unités ont été recensées, dont 224 en faveur des Bayonnais et 179 pour les joueurs de l'USON. Ce record pourrait voler en éclats entre Béziers, qui est la troisième meilleure attaque du championnat, et Brive qui possède la seconde meilleure défense de Pro D2. 

Les records durables

Évidemment, il y a des performances qui durent davantage dans le temps que d'autres, des records plus tenaces. C'est le cas de l'épopée de Bayonne en 2019 qui a réussi à soulever le Bouclier en faisant partie des barrages. Aucune équipe n'est parvenue à faire de même depuis. Les hommes de Yannick Bru avaient terminé troisième, et avaient effacé 32-26, puis Oyonnax 34-38 et enfin Brive en finale. Bustos-Moyano avait été le héros du match en passant une pénalité à la 81ᵉ minutes, pour sceller le score, 19-21.  

Cette saison, difficile de ne pas voir Vannes ou Provence aller au bout de cette aventure, en sachant que ces deux derniers se sont partagé la première place toute la saison. Bien sûr, Grenoble a une sérieuse carte à jouer. 

Ensuite, le record d'essais en une rencontre lors d'un barrage sera aussi dur à dépasser. C'est l'œuvre de deux Néo-Zélandais, Ambroise Curtis qui jouait à Vannes en 2019, et Gavin Stark avec le maillot de Biarritz en 2021. Ils ont planté un triplé chacun, et ce week-end, difficile de prédire qu'un joueur fera de même, voir mieux. En plus de cela, le sérial-marqueur, Raffaele Costa Storti a déclaré forfait face à Brive, lui qui a inscrit 21 essais en 19 rencontres.

Enfin, le dernier record n'est pas vraiment glorieux, et nous n'espérons pas qu'il soit battu cette semaine. Il revient à Mont-de-Marsan et Agen, en 2023, avec 23 mêlées fermées disputées ! Ce triste record reflétait le manque de justesse technique de cette rencontre, et pour les affiches de cette saison, nous ne pensons pas que cela se produise. 

871M € d'apport net, la Coupe du Monde de Rugby 2023 : Un succès économique pour la France, mais pas que871M € d'apport net, la Coupe du Monde de Rugby 2023 : Un succès économique pour la France, mais pas que

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est sans doute mon coeur qui parle, mais je trouve qu'on enterre un peu vite Dax... Hein Micheline?

Derniers articles

Transferts
Transferts
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Transferts
Vidéos
News