Ecrit par vous !
RUGBY. Paparemborde, Dusautoir, Lamaison, Sella, le XV de rêve tricolore pour battre les All Blacks
Thierry Dusautoir face aux All Blacks.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Cette semaine, Pierre Navarron nous parle du match entre la France et la Nouvelle-Zélande en imaginant l'équipe de rêve des Bleus pour battre les Blacks.

Ils sont ces invincibles joueurs venus de bien plus loin que les antipodes. Sûrement du pays des Dieux du Rugby, des voisins de Thor et d'Odin, divinités nordiques avec qui ils jouent au ballon dans les jardins du Valhalla ou dans l'enceinte de l'Eden Park. Eux, ce sont les All Blacks, ces légendaires joueurs, tous revêtus de noirs, même au pays du long nuage blanc. Pourtant, des joueurs français les ont battus et même plusieurs fois.

Cinq les ont vaincus quatre fois :
- Califano, Pelous, Benazzi, Ntamack et Sadourny
Six ont triomphé trois fois des joueurs Néo-Zélandais :
- De Villiers, Merle, Benetton, Saint-André, Dourthe et Sella
Et 29 les ont battu deux fois :
Benezech, Marconnet, Paparemborde, Gonzalez, Dubroca, Ibanez, Szarzewski, Roumat, Brouzet, Joinel, Magne, Cabannes, Juillet, Dusautoir, Accoceberry, Galthié, Carbonneau, Romeu, Deylaud, Lamaison, Saint-André, Garbajosa, Dominici, Bernat-Salles, Heymans, Clerc, Lacroix, Jauzion, Traille, Aguirre
On note l'absence de grands joueurs comme Walter Spanghero, Jean-Pierre Rives, Jean Prat, André Boniface ou Serge Blanco qui n'ont gagné qu'une fois contre les Blacks. Même si Rives était le capitaine lors de la 1ère victoire française en Nouvelle-Zélande, le 14 juillet 1979 sur le terrain mythique de l'Eden Park et ses nuées de mouettes. Si on classe ces joueurs par poste, quelle serait l'équipe idéale de ces vainqueurs des Blacks ? Qui choisiriez-vous ? (en jaune, le choix du rédacteur) 
Piliers : Paparemborde, Benezech, Marconnet, De Villiers, Califano
Talonneurs : Dubroca, Gonzalez, Ibanez, Szarzewski
Seconde ligne : Pelous, Benazzi, Merle, Brouzet, Roumat
Troisième ligne : Joinel, Cabannes, Magne, Dusautoir, Benetton, Juillet
Demi de mêlée : Accoceberry, Carbonneau, Galthié
Demi d'ouverture : Romeu, Lamaison, Deylaud
Ailiers : Saint-André, Dominici, Ntamack, Bernat-Salles, Clerc, Heymans
Centres : Jauzion, Traille, Sella, Dourthe, Lacroix
Arrière : Sadourny, Garbajosa, Aguirre

Le XV de légendes des Bleus pour battre les All Blacks :

1
Paparemborde
2
Dubroca
3
Califano
4
Pelous
5
Benazzi
6
Dusautoir
8
Joinel
7
Cabannes
9
Galthié
10
Lamaison
11
Dominici
12
Jauzion
13
Sella
14
Ntamack
15
Sadourny
Pierre Navarron travaille dans le consulting après avoir longuement exercé dans le domaine de l'assurance et de la gestion de patrimoine. Parallèlement à cette vie professionnelle, en 2005 il est devenu éducateur en cadet puis dirigeant à l'association Aviron Bayonnais. Il s'occupe plus particulièrement de l'équipe espoirs depuis 2014. Auparavant, presque dans une autre vie, il a été joueur, forcément dans son club de coeur, l'Aviron Bayonnais (1973-1987), puis à l'US Mouguerre (1987-1994) et au Boucau-Tarnos Stade (1994-1996).

"J'aime raconter le rugby, celui que j'ai connu, celui que j'imagine et celui que l'on voit.J'aime les histoires que ce ballon ovale nous donne avec ses rebonds de traviole, ses rires, ses chants et son folklore qui n'appartient qu'à lui et qu'on a tous dans le cœur.Je pourrai vous narrer les envolées de ces grands joueurs que j'ai croisé sur un terrain, comme toutes celles de tous ces anonymes, juste connu dans leurs villages, mais qui faisaient chanter la gonfle comme personne, je pourrai vous confier les débuts de ces rugbymen du top 14 d'aujourd'hui qui portaient déjà les espoirs, devenus nos certitudes contemporaines et qu'ils nous montrent, dorénavant, chaque week-end...Peut-être qu'un jour j'écrirai tout cela..."



Pierre Navarron
Pierre Navarron
Cet article est rédigé par Pierre Navarron, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il y a quoi faire un banc sérieux pour le coaching ?

Jérôme Gallion sera pour moi toujours au dessus de Galthié...désolé

euh...on ne peut pas avoir la paire Jauzion / Sella pour samedi soir ??

  • loufenec
    16232 points
  • il y a 2 semaines
@pascalbulroland

On en oublierait presque que Sella était un excellent défenseur...

@pascalbulroland

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

@Team Viscères

Ah ouais mais quand même...c'es pas rien cette paire de centres...

Pour battre les Blacks, faut remettre les mêmes qu’à Nantes en 87. De la poésie à l’état brut. Je crois que ce match a réellement marqué toute une génération de néo-zélandais. Wayne Shelford en garde encore les cicatrices.

  • Dupont9A
    3458 points
  • il y a 2 semaines
@christobal

C'était en 86, on remet les a*phettes alors ? C'est plus simple non ?

Ça fait plaisir de retrouver ici Laurent Cabannes, un très grand troisième ligne un peu trop injustement oublié.
PS
Pour les plus jeunes une cinquantaine de sélections quand même.

@lelinzhou

superbe numero 7 qui m'a fait rêvé plus jeune

@lelinzhou

Hou là là !!! Oui !!! ...

@lelinzhou

Il a pourtant laissé son nom à la postérité en tombant un jour sur son chien.

@Team Viscères

Ben non, c'était le chien d'Albaladéjo.

@lelinzhou

La ballade de Jo Maso ?

@Team Viscères

Pas celle de Jo Zion.

@Team Viscères

Au fond du jardin..??

  • Luern63
    6357 points
  • il y a 2 semaines
@Team Viscères

C'était juste avant de s'exiler au Canada, c'est bien ça ?

@lelinzhou

L'un des meilleurs 7 que nous ayons eu...il est de l'essai du bout du Monde de 94...

  • Dupont9A
    3458 points
  • il y a 2 semaines

Rives s'était mythique quand même.

Il manquerait, même s'ils n'ont pas gagné contre les blacks mais presque, Imanol, Servat et Blanco ...

  • diplo
    20517 points
  • il y a 2 semaines

imaginer Jauzion Sella associés au centre : faut que je change de calbute 😄

Donc mettre Ntamack en 12 pour faire la place à Jalibert n'était pas suffisant, maintenant on va même le mettre à l'aile pour faire la place à Lamaison...

@Team Viscères

Peut-être est-il question de Francis, décalé de la 3ème ligne à l’aile (comme Macalou) ?

  • Dupont9A
    3458 points
  • il y a 2 semaines
@Team Viscères

N'oublie pas Pierrot à jouer avec trois N°10 aussi.

@Team Viscères

NTK père, la panthère, cauchemar de Jonah Lomu ... D'après lui ...

@Jacques-Tati-en-EDF

Romain est bien trop jeune pour être père et encore plus pour avoir affronté Lomu.

@Team Viscères

Hmmm, Tu aurais dû remarquer qu'en fait il y a une erreur : Paparemborde (qui devait se faire faire des pantalons sur-mesures ! ) était pilier droit donc 3 et Califano pilier gauche donc 1 ...

@Jacques-Tati-en-EDF

Je pense qu'il a mis Patou à gauche parce que c'est de ce côté-là qu'il jouait pour la victoire historique de 79 (la première ligne était Paparemborde-Dintrans-Dubroca).
Pareil pour Cali (qui était vraiment polyvalent par contre), il évoluait à droite lors de la tournée remportée de 94 (c'était Benezech à gauche).

@Team Viscères

Est-ce qu'ils jouaient 10 aussi ? Patou avait commencé au centre ...

Ce XV de rêve est un XV de cauchemar pour @Team Viscères.

@lelinzhou

pourquoi ?
Du moment qu'il y a Jauzion....

@Flanquart St Lazare

Il n'y est quand même qu'une seule fois, sachant qu'il y a avait 15 noms à coucher ça fait peu.

@lelinzhou

Cette équipe est magnifique, même s'il y a 14 titulaires dont je n'ai jamais entendu parler.

  • O'Livey
    8571 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

Nan, y'a Jauzion, l'ordre naturel des choses a été respecté.
Et sérieusement, une paire Jauzion/Sella, ça a vraiment de la gueule.

@O'Livey

Pas suffisant pour ce ,oueur sans équivalent dans le temps et l'espace, juste ravalé au rang de très bon joueur.

  • O'Livey
    8571 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

@Team Viscères Il n'y est qu'une seule fois, certes, mais c'est pour partager Sa gloire avec Ses coéquipiers. Il est bien trop humble pour garder les lauriers pour Lui seul.
Quant à essayer de Le cloner, c'est tellement blasphématoire que je m'en vais de ce pas faire un pèlerinage à Toulouse dans Son fief pour m'absoudre d'avoir eu cette pensée.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News