RUGBY. Ovni parmi les grosses écuries de Nationale, comment Blagnac se retrouve aux portes de la ProD2 ?
Matthieu Vachon et ses coéquipiers vont tenter de vaincre l'ogre Dacois en demi-finale de Nationale. Crédit photo : La Fabrique Visuelle.
Des saisons comme celle-ci, les joueurs de Blagnac n'en vivront pas éternellement. Les ''Caouecs'' réalisent une folle année, et se trouvent désormais à deux succès du monde professionnel.

Une étiquette d'outsider

Annoncée 11e budget au début de la saison, l'équipe de Blagnac était à des années-lumières de s'imaginer disputer une demi-finale d'accession à la ProD2 ! Nous avons rencontré Matthieu Vachon, capitaine et figure emblématique du club, qui dispute sa 11e saison et qui a fêté son 150e match avec l'équipe première ! Ce dernier sait parfaitement d'où son équipe vient : "Si quelqu'un m'avait dit qu'on allait être dans cette situation au début de l'année, on aurait bien rigolé ! Sans faire les faux modestes, nos objectifs était de se maintenir, la qualification n'était pas dans nos têtes !" Néanmoins, 26 journées plus tard, un barrage de validé face à Bourgoin, les rouge et bleu sont désormais en passe d'un véritable exploit ! Mais alors, quel est le secret de cette équipe, qui a gardé tous les attributs d'un club amateur ? Le capitaine nous a répondus avec franchise : "La force de l'équipe, c'est le groupe, tout simplement. Nous avons le même fonctionnement qu'un club de fédéral ou même de régional, seulement 3 entraînements dans la semaine. Nous n'avons qu'un ou deux joueurs sous contrat, donc à côté de ça, nous compensons par notre état d'esprit, et bien sûr nos qualités individuelles ! Beaucoup de joueurs ont le niveau d'évoluer plus haut, nous avons de la chance."

Un buteur 5 étoiles pour affronter Dax

Troisième meilleur buteur de Nationale avec 229 points inscrit en 18 matchs, Antoine Renaud a livré une prestation tout bonnement magistrale sur la pelouse d'Ernest-Argeles ce week-end. Ce dernier tourne à plus de 90% de réussite cette saison, et a marqué 24 points ce week-end, avec qu'un seul échec. Mais, il ne s'est pas contenté de simples pénalités. Il a tenté la moitié de ses coups de pied au-delà des 50 mètres, dont certains en coin, à plus de 55 mètres. Matthieu Vachon et son équipe sont conscients d'avoir une telle arme dans leurs rangs : "Antoine nous facilite vraiment la vie, lorsqu'on a une pénalité de 50m ou plus, c'est vrai qu'on ne se pose pas vraiment la question ! Ce week-end, au lieu d'aller en touche, on a concrétisé au maximum les pénalités que nous avons obtenues !" Il faut dire que Renaud a du métier. L'ouvreur ou arrière a aussi connu les niveaux professionnels à Rouen, Aurillac ou encore Carcassonne. Dans tous les cas, que ce soit Renaud ou bien Vachon, l'équipe semble remontée à remporter les deux matchs les plus importants de la saison : "C'est une semaine particulière, ce sont les phases finales, mais le match contre Bourgoin nous a mis dans le bain. Dax est une superbe équipe, qui met énormément de volume de jeu, c'est solide dans tous les compartiments. Mais on ne va pas se laisser faire, on ne veut pas passer pour des faire-valoir et on ne va pas lâcher le morceau. Maintenant qu'on y est, l'objectif est d'être champion de France !"

RUGBY. Urdapilleta, Kremer, Delguy... Clermont serait-il le repère des Argentins en Top 14 ?RUGBY. Urdapilleta, Kremer, Delguy... Clermont serait-il le repère des Argentins en Top 14 ?

Transition parfaite entre la nouvelle et l'ancienne génération !

L'une des forces de l'équipe blagnacaise, est sans aucun doute sa formation, qui est l'une des meilleures de Nationale ! Cette année, de jeunes pousses ont côtoyé l'équipe première, à l'image de Lucas Martins et Valentin Delpy. Par ailleurs, ce dernier a été nommé révélation de l'année en Nationale par Rugbyzonetv ! L'ouvreur originaire de Pamiers dans l'Ariège a participé à 16 rencontres cette saison, dont 11 comme titulaire. Pressenti pour participer aux phases finales, le jeune homme a dû s'écarter pour soigner un poignet douloureux. Le capitaine de l'équipe voit l'évolution de Delpy de près : "Le Centre de Formation fait un bon travail avec Valentin, nous, les anciens, on essaye de le mettre dans les meilleures dispositions avant de jouer. On essaie juste de lui enlever de la pression, car on est tous passés par là et c'est compliqué d'entamer des matchs avec l'équipe première quand tu es jeune. Il a un rôle super important en plus, mais il apprend vite et ça nous rend bien service." 

Rugby. Top14. Mohamed Haouas et Paul Willemse sanctionnés par le MHRRugby. Top14. Mohamed Haouas et Paul Willemse sanctionnés par le MHREnfin, pour en revenir au statut assumé d'amateur, Matthieu Vachon et les siens espèrent tout de même que le club se professionnalise davantage : "Si nous restons à ce niveau-là, nous ne ferons pas des miracles chaque saison, car le niveau augmente de plus en plus. C'est difficile d'attirer d'autres joueurs, de conserver nos pépites et un jour ou l'autre, nous serons mis en face de la réalité du championnat. Aujourd'hui, il y a des mecs qui rivalisent et dominent des joueurs qui sont passés par le Top 14 ou la Pro D2, en s'entraînant moins !" Reste plus qu'à attendre le résultat de samedi, pour savoir si les Caouecs sont toujours en course pour le titre de champion de France de Nationale. 

Le Rugby doit-il se réformer pour devenir plus sûr ? L'avis résolu du Professeur ChazalLe Rugby doit-il se réformer pour devenir plus sûr ? L'avis résolu du Professeur Chazal

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est un vrai plaisir pour moi que de voir les cauècs réaliser une telle saison. Je leur souhaite le meilleur pour la suite. Mais la Pro-D2 c'est autre chose. Cela impliquerait sans doute un autre fonctionnement du club. Sont-ils prêts ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News