RUGBY. MHR. Mohed Altrad aux manettes d'une fondation plutôt inattendue... en Afrique du Sud
Mohed Altrad parle de la saison du MHR.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans un interview pour le Midi olympique, Mohed Altrad est revenu sur l’époque ou la filière sud-africaine régnait au MHR. Des Sud-africains qui l’ont aidé à créer sa fondation « Altrad Badawi Legacy ».

Depuis plusieurs années, le MHR rime avec Afrique du Sud dans l'inconscient de nombreux supporters. Une tendance qui a débuté dans les années 2000 avec l’arrivée au club de Drickus Hanke. C’est à partir de la prise de fonction de l’entraineur Jack White que l’afflux de Sud-africains s’est intensifié. Une arrivée aux manettes en 2015 avec pas moins de 11 Springboks dans ses bagages. Une culture qui s’est prolongé quand Vern Cotter a remplacé le technicien sud-africain. C’est l’arrivée de Xavier Grabajosa en 2019 qui mettra un réel coup de frein à cette tendance. Une tendance qui est vouée à disparaitre avec le départ en fin d’année de la star Handre Pollard. Si le club héraultais venait à ne rajouter aucun Springbok à son effectif pour l’année prochaine, il n’en resterait que 3 dans les rangs montpelliérains.

TRANSFERT. Top 14. Montpellier. L'ouvreur sud-africain Handré Pollard sur le départ ?TRANSFERT. Top 14. Montpellier. L'ouvreur sud-africain Handré Pollard sur le départ ?Un contingent sud-africain qui a néanmoins bien aidé Mohed Altard à créer une fondation plutôt inattendue. En effet, avec l’aide de ses joueurs, le président du MHR a fait naître la « Altrad Badawi Legacy », une fondation qui permet à des enfants sud-africains en difficulté d’avoir un toit, à manger, mais surtout, de s’entrainer de la meilleure des façons : « J’ai vraiment cru en eux. Ensemble, on a créé la fondation « Altrad Badawi Legacy », basée en Afrique du Sud. On a pris des gamins qui ne pouvaient pas aller à l’école ; on leur a offert un lit, un couvert et les moyens de s’entraîner. Tout ça s’est fait en partenariat avec le Grey College de Bloemfontein, une institution très connue là-bas. Ces enfants étaient des enfants des rues. Ils jouaient pieds nus, au départ. » Une fondation qui a bien sûr, un réel intérêt pour l’homme d’affaire. Il en a d'ailleurs expliqué les conditions : « On leur a juste dit que s’ils souhaitaient un jour devenir rugbyman pro, il fallait… prévenir le MHR avant de s’engager dans tel ou tel club, afin de nous permettre de pouvoir émettre une offre concurrente » Si l’on pensait l’ère sud-africaine terminée au MHR, ça ne sera peut-être pas le cas... 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

« une fondation qui permet à des enfants sud-africains en difficulté d’avoir un toit, à manger, mais surtout, de s’entrainer de la meilleure des façons »
C’est sûr qu’avoir un toit et à manger, comparé à s’entraîner, ça pèse pas lourd…

je ne peux que dire bravo a ce monsieur si souvent décrié en France (a tort ou a raison). sortir un gamin de la rue et lui donner un toit, un repas et une education est genial. bravo

Comment vous dire...la "philanthropie "des milliardaires m'a toujours fait rire...cyniquement

  • AKA
    56286 points
  • il y a 1 mois

Ça me fait bien rire ces mecs blindés qui envoient une poignée (à leur échelle) d’ Euros dans une fondation pour se donner bonne conscience et renvoyer une image clean 😠

@AKA

Là c'est lui qui l'a créé cette fondation.
Il a son vécu, et c'est donné le droit de faire plus ou moins ce qu'il veut.
Ça peut arracher une burne à certains, mais au final il n'est pas obligé de le faire!!!!
D'autre part il a au moins ce côté honnête généralement de dire clairement qu'il ne fait pas grand chose gratuitement.
Demande lui 50 000€, et si t'es capable de lui démontrer que c'est utile, passer forcément pour lui en rapporter plus, mais juste pour porter un projet qui a du sens, et il te les mettra sûrement à disposition.
À contrario demande lui 200 balles sans raison, ils t'enverra sûrement ch.ier!!!!!

  • vevere
    66375 points
  • il y a 1 mois

Quel philanthrope... ce "meilleur manager du monde" 🤮🤮🤮

Au fait ! Ou en est-il avec sa filiale aux émirats qui oublie de payer ses ouvriers ? Humanrights.org

@Sent Junian

Pour avoir travaillé au moyen Orient et notamment au Qatar, mais c'est le même principe dans toute la région à peu de différences près, t'es en décalage avec la réalité je pense!

Là bas tu dois utiliser des entreprises locales qui te fournissent de la main d'oeuvre (Une sorte des droit d'entrée), et tu fournis Une équipe encadrante. Et d'ailleurs si tu ouvres une filiale généralement elle doit être soumise à un parrainage local qui prend largement sa participation pour rien foutre!!!!

Et quand ton chantier est terminé, tous Les ouvriers sont généralement soit transférés sur un autre projet d'une autre entreprise soit renvoyés chez eux (Indes, Pakistan, Mongolie, Philippine...).

Au début de la crise, lorsque tous les chantiers ont été mis en sommeil, un local en charge de l'une de ces entreprises de main d'oeuvre ne c'est pas préoccuper de ses ouvriers !!!!
Leur premier réflexe en cas de contestation, c'est certainement pas d'aller gueuler auprès d'un dignitaire local qui possède leur passeports et leur vie entre ses mains !!!!
Ils ont mis en avant la dernière entreprise pour laquelle on les a fait travailler.

Il faut savoir qu'un étrangers qui ne paierait pas l'entreprise locale de main d'oeuvre et indirectement ces ouvriers se grille définitivement au moyen Orient, donc personne ne joue avec ça !!!!
Altrad avait bien payé tout ce qu'il devait, et ça avait très vite était officiellement confirmé (pas par Altrad j'entends).

Le proprio local, lui peut largement se le permettre sans le moindre scrupule !!!!

C'est un monde mer.dique pour Beauchamp d'hommes ET femmes là-bas.
Mais pour le coup Altrad n'était pas responsable de cela, et avait découvert la situation de ces ouvriers passaient par son chantier en même temps que leur réclamations ont été relayées dans la presse.

  • AKA
    56286 points
  • il y a 1 mois
@math1907

« Altrad n'était pas responsable de cela, et avait découvert la situation de ces ouvriers passaient par son chantier en même temps que leur réclamations ont été relayées dans la presse » MDR!!! Tu penses sérieusement que Mohed ne connaissait pas les règles du jeu??? Il a fait son business en se foutant pas mal des pécores qui ont trimé par un cagnard du diable!

@AKA

Je te parle de vécu dans cette zone du monde, après t'en fais ce que tu en veux.
Une entreprise étrangère qui fait de la construction industrielle ne peut emmener ses ouvriers.
Seuls une équipe encadrante est admise.
Tu passes donc par une entreprise locale qui va te proposer de la main d'oeuvre aux capacités diverses.
Un sous traitant obligatoire, pour enrichir un ponte local.
Par contre le responsable d'entreprise étrangère n'a en aucun cas la main sur ce personnel!
Son responsable de chantier fait des demandes selon ses besoins hebdomadaire et fait un compte rendu mensuel pour permettre de valider la facture reçue.
Mais, ce n'est pas ton personnel, tu paies une prestation !!!
Du coup lorsque ton chantier est fini ou lorsque tu dois mettre ton chantier en Sommeil pour x raisons, tu paies ce que tu dois à ton prestataire, ET tu gères tes employés !

Pour faire un parallèle, si un sous-traitant d'Airbus décide Un jour de ne plus payer ses employés, Airbus n'en serait en rien responsable et l'apprendra sûrement uniquement lorsque ces employés contesteront cette situation.

J'aimais beaucoup mon travail, mais j'ai détesté cette situation Lors de les d'eux chantiers au Qatar, autant que j'ai apprécié le contact avec un grand nombre de ces pauvres gars qui luttaient quotidiennement pour pouvoir envoyer un peu d'argent à la famille au pays.

Nos entreprises sont engagées qu'elles le veuillent ou non dans un combat mondial et ne peuvent que très très rarement ignorer et refuser de prendre des marchés dans cette zone du monde.
Même un groupe comme Total ou l'américain Exon qui fût un des clients de ma boîte finissent par se soumettre à ces règles.
C'est triste, c'est indéniable.
Mais encore une fois, dans cette Histoire qui n'avait pas dépassée une semaine, j'ai la certitude que le groupe Altrad n'avait absolument pas la main sur la misère que vivait ces braves hommes !!!!!!

@math1907

aux UAE, il y beaucoup de zones franches ou une boite ne nécessite pas de partenaire local. en contrepartie, les boites paient le droit d'etre sur cette zone franche en s'acquittant d'un certain nombre de taxes qui retombent dans la poche de l'émirat ou la zone franche est établie

@Le Haut Landais

La dernière fois que je me suis rendu au Qatar, une zone franche était en projet pour le site Nord du pays.
Des informations que j'en avais il était question de facilités pour les accès de travailleurs étrangers, par contre j'avoue ne jamais avoir entendu parler que les qataris étaient disposés à lâcher la mane financière que représente la vente de main d'oeuvre !!!!
Lâcher autant d'argent d'un côté pour quelle contre partie !? D'autant que leur richesses se détache des autres pays du golfe, puisque eux ce n'est pas le pétrole qu'on peut retrouver en quantité chez les voisins mais plutôt le gaz naturel qu'on retrouve en moindres quantité chez les autres. Donc une attractivité industrielle non négligeable et sûrement négociable plus aisément !?

Enfin, mon message initial n'est pas tant pour dédouaner Altrad de responsabilités mais pour témoigner d'une expérience, qui me laisse penser qu'il n'a pas abandonné c'est braves travailleurs sans payer ce qu'il leur devait, sans quoi il ne serait plusieurs accepté dans la zone !!!
Les autorités locales au Moyen Orient s'autorisent beaucoup de choses mais sont généralement peu enclins à les accepter des étrangers.

@math1907

mon message n'allait pas a l'encontre du tien mais avait l'intention de le completer.
en ce qui concernent les travailleurs etrangers, je me suis apparamment mal exprime. les grosses boites de construction qui ont beaucoup d'employés sont emiraties mais il y a de nombreuses boites étrangères qui importent leurs propres employés (je travaillais pour une boite américaine par exemple).
sinon la dernier fois que je suis aller au Qatar il y a maintenant 4 ans ils parlaient de plus d'une zone franche mais les details me semblent loin. il y avait aussi des boites étrangères implantées a Doha en dehors de zones franches qui avaient leurs propres employés, celles que je connaissais avaient toutes un ou une employe(e) Qatari(e)

@math1907

aux émirats, c'est un peu different, les boites de construction sont quasiment toutes (toutes?) locales. elles amènent la main d'oeuvre d'Asie du Sud et les spécialistes d'Europe ou des états unis, plus rarement sous la forme dont tu parles

  • oc
    20207 points
  • il y a 1 mois
@math1907

TOTAL et MACHIn qui se soumettent à ces règles ;;;;;;Tu dékonnes ???
Ils les édictent !!!

@oc

non pas la-bas. la production d'hydrocarbures tombe toujours sous le contrôle direct du souverain local en general en passant par une entreprise d'état

  • oc
    20207 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

Et tu penses sérieusement que les multinationales s'alignent sans broncher aux désidératas ? Les consensus ( terme généreux ) sont établis depuis belle lurette et
les Princes ne disposent pas souverainement .

@oc

et si les premieres boites pétrolières ont pu dicter leurs termes, ce n'est plus le cas. mais il est rai qu'il fut une epoque (surtout en Arabie saoudite) ou les boites pouvaient decider sous quels termes elles venaient travailler la-bas mais ca, c'était il y a bien longtemps

  • oc
    20207 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

@math1907
Je m'emballe un peu dans ma deuxième réponse , mais ce que je voulais souligner au début , c'est que des boîtes comme TOTAL ont plus montré comment il fallait faire "bien" , en matière de négoce matériel ou humain à leurs collaborateurs ou fournisseurs.
Pour moi , ils ont contribué de la mise en place du fonctionnement et n'en sont pas
des observateurs passifs ou impuissants .

@oc

et je peux te promettre que les princes ont tout pouvoir ou presque. ils s'achètent le soutien des populations locales en leur donnant tout ce qu'eux n'ont pas connu enfant et il y a tres peu d'opposants

@oc

les multinationales s'alignent car elles se remplissent les poches

@oc

Pour ma part je ne le crois pas, j'en suis persuadé !!!
Ils ont la matière première qui permet à tout ces grands groupes de réaliser des CA annuels énormes.
Tant que ce sera le cas, les locaux auront la main sur Les règles en vigueurs !

  • dan0x
    15391 points
  • il y a 1 mois

Très bonne initiative, en plus si ça lui permet de défiscaliser un peu.

Je pense que ce monsieur(eu égard à son passé) n'est pas le gros bof que l'on croit ici (moi le premier d'ailleurs).

@garcon63

Je dirais plutôt:" que CERTAINS " croient ici! Perso, je n'ai jamais pensé que Altrad pouvait être un gros beauf. C'est un grand patron, certes, mais de là à le dénigrer( j'ai pas voulu dire insulter ) systématiquement, bien calé derrière son clavier, ça me fait penser à ces mecs qui font la révolution tous les Dimanches depuis leur canapé, dans leur salon et devant la télévision 😔

  • oc
    20207 points
  • il y a 1 mois
@gilbertgilles

Disons que son standing lui permet un peu de survoler les gros beaufs !
Pour ma part , je crois que même s'il est doué d' empathie et que ses élans
philanthropiques ne sont pas toujours calculés , le monde dans lequel il baigne ne lui permet pas d'appréhender la justice sociale telle que nous l'idéalisons nous ici bas .
Mais le fait de le clouer au pilori de façon systématique pour cette condition , peut certainement nous faire passer à côté de ses moments de grâce , vrai !

@oc

Tu dis ce que je pense mais d'une façon beaucoup plus poétique( mais vraie) Merci 😉

" Savez vous planter des choux
A la Mohed, à la Mohed
" Savez vous planter des choux
A la Mohed de chez nous " 🎶🎵🎶

@Garou-gorille

Ça ressemble à s'y prendre à une académie rugby aux Fidji !!!???

@math1907

"Méprendre" autant pour moi.

  • oc
    20207 points
  • il y a 1 mois
@math1907

Au temps *

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News