RUGBY. Le Pays de Galles ose virer son sélectionneur Wayne Pivac à moins d'un an de la Coupe du monde !
RUGBY. Wayne Pivac a été remercié par le Pays de Galles.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans un communiqué, la fédération galloise de rugby a indiqué que Warren Gatland revenait aux commandes pour remplacer le sélectionneur sortant Wayne Pivac.

C'est sans doute une première au niveau mondial pour une nation du tiers 1. Ce lundi, la fédération gallois de rugby a indiqué dans un communiqué que Warren Gatland revenait aux commandes pour remplacer le sélectionneur sortant Wayne Pivac. Dans le viseur de l'Angleterre, qui devrait aussi remercier Eddie Jones, le Néo-zélandais a trouvé un accord avec son ancien employeur. Lequel n'a sans doute pas oublier les quatre tournois remportés et les deux Grands Chelems décrochés entre 2009 et 2017. Il quitte dès à présent ses fonctions de directeur du rugby des Chiefs pour redevenir sélectionneur. Et ce, non seulement pour la Coupe du monde 2023 mais aussi pour la prochaine qui aura lieu en Australie en 2027. "En fin de compte, nous avons besoin de résultats et nous avons convenu avec Wayne que la trajectoire actuelle du Pays de Galles n'est pas là où nous voulons qu'elle soit et nous le remercions sincèrement pour son temps, son enthousiasme, sa diligence et ses efforts, qui sont incontestables, en tant qu'entraîneur-chef sur les trois dernières années", a expliqué la WRU.

Cette dernière explique que ce n'est pas un pansement sur une jambe de bois. Gatland fait partie du plan à long terme du Pays de Galles. "C'est l'occasion de réaliser quelque chose avec un groupe de joueurs talentueux dans un pays si passionné de rugby. Un pays qui nous a si bien accueillis, ma famille et moi, quand nous sommes arrivés il y a quinze ans". Un choix fort de la part de la fédération galloise étant donné que Wayne Pivac avait mené ses joueurs jusqu'au titre dans le Tournoi en 2021. Cependant, les résultats du XV du Poireau, avec notamment la défaite face à la Géorgie à Cardiff ont précipité son départ. "Le processus d'examen a été rapide après la série de tests d'automne, car le temps presse avec l'approche rapide des Six Nations. Malheureusement, les résultats ou les performances de cette année n'ont pas tous été à la hauteur de nos espérances." Gatland pourra-t-il redresser la barre ? S'il est vrai que le Pays de galles dispose d'excellents éléments, le groupe n'est pas le même qu'à l'époque. Il n'est pas certain qu'il puisse faire des miracles d'ici au Mondial. Les changements se feront sans plus sentir après la compétition avec le début d'un nouveau cycle jusqu'à la Coupe du monde en Australie.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Après Pivac, ce devrait être E.Jones qui perdrait son poste selon les médias britanniques...

@pascalbulroland

Justement, il y a un poste qui se libère côté anglais !😀
Il va pouvoir postuler !

@pascalbulroland

Ça ne ressemble pas à une idée de génie de virer son entraîneur moins d'un an avant une coupe du monde. Pour les Gallois ça peut se comprendre, les défaites face aux Italiens et Géorgiens font un peu tâche. Par contre les anglais ça me paraît un peu précipité comme décision. Leurs résultats ne sont pas si mauvais.

@Eirikr121

Si tu prends le bilan d'Eddie Jones sur l'ensemble de son mandat, oui, mais c'est indéniable que l'équipe d'Angleterre est en déclin depuis le dernier mondial. C'est surtout le caractère paradoxal de leurs victoires et défaites qui pose question : ils sont capables de mettre des tôles aux Japonnais et aux Italiens mais ils s'effondrent dès qu'ils rencontrent une équipe de la première moitié du tableau. Beaucoup pensent que c'est parce qu'Eddie Jones s'entête à imposer un plan de jeu stérile lors des grandes rencontres. Ça n'a marché qu'en fin de partie face à des A.B. épuisés, nuls en défense et eux-même très mal coachés. Les Sud-Af ont annihilé dès le début de leur match les embryons de tactique que les Anglais avaient déployés dans les 20 dernières minutes de leur rencontre contre la Nouvelle-Zélande. Ce match, à domicile quand même, a tourné au cauchemar pour les Anglais et ce n'est pas la première fois.

@Yoooooooy

Les anglais de Jones ne savent plus quoi faire quand ils sont battus dans le combat, dans l'intensité. Face aux sudafs ça arrive souvent, ils auraient dû prévoir. Après je ne défend pas Jones, je pense qu'il a récupéré une super équipe créé par Lancaster (et donc forcément revancharde après 2015) et qu'il n'a pas vraiment préparé la suite. En tout cas ça ne se voyait pas. Mais au vu de la démographie du rugby ils n'ont pas d'excuse, cette équipe devrait être championne du monde à chaque fois comme l'Australie à XIII. Heureusement que ça n'arrive pas 😉😄

  • AKA
    61957 points
  • il y a 1 mois

Ils ont osé??? Pourtant ce ne sont point des Flamants!!! 🧐

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News