RUGBY. Futurs adversaires des Bleus, les Wallabies sont encore très loin du compte
Inquiétudes dans les rangs de l'Australie à moins d'un an de la Coupe du monde.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

En novembre, les Australiens seront en France pour défier les Bleus. Après le match contre la Nouvelle-Zélande, ils ont encore beaucoup de travail à faire.
16
C'est le gros point noir du rugby australien à l'heure actuelle : la discipline. Ce samedi, les Wallabies ont encore écopé de deux cartons jaunes. Ce qui porte à 20 le nombre de biscottes qu'ils ont reçues depuis 2019. Dont 9 pendant cette édition 2022 du Rugby Championship. C'est trop ! Face aux All Blacks, l'Australie a concédé 16 pénalités. C'est aussi beaucoup trop au niveau international. Les Néo-Zélandais n'étaient cependant pas loin derrière, mais plus proche de la barre symbolique des 10 pénalités sifflées (13).
79 points en deux rencontres, ça pique. D'aucuns diront que c'était face à la Nouvelle-Zélande. Mais ces Blacks-là sont loin d'être à leur maximum. Si les Australiens ne mettent pas les barbelés dans moins d'un an à la coupe du monde, leur séjour dans l'Hexagone pourrait vite se terminer. Sur la pelouse de l'Eden Park, les coéquipiers de Foley ont manqué 29 plaquages ! Impossible dans ces conditions d'espérer remporter un match.
Plaquage
Quand on a moins de ballons comme ça a été le cas ce samedi à Auckland pour les Australiens, on se doit de tirer profit de la moindre occasion. Les Wallabies ne manquent pas de talent dans leurs rangs. Ce qui leur a fait défaut, c'est la maîtrise et l'agressivité. Ils ont ainsi perdu pas moins de 15 ballons (6 pour les All Blacks), soit autant de possibilités de mettre à mal à la défense adverse.
15
2,2%
Face à la Nouvelle-Zélande, les Australiens n'ont eu que 45 % de possession sur le match. Ils ont eu 24 % de cette possession globale dans leurs mètres et seulement 2,2 % dans ceux des All Blacks. On peut penser qu'ils ont à la fois manqué de solutions face à la bonne défense des locaux, mais aussi d'imagination pour essayer de la contourner ou de la surprendre. Les Wallabies, trop prévisibles ?
Cet automne, les Bleus devraient aligner une paire de centre composée de Fickou et Danty. Une association qui pourrait bien devenir l'une des meilleures au niveau mondial. En face, Rennie va-t-il à nouveau faire confiance à Ikitau et Foketi ? Ce samedi, ils ont été ultra-dominés par leurs vis-à-vis Ioane et Barrett avec seulement 18 mètres parcourus à deux contre 182 pour les deux All Blacks ! Il faut dire que les Néo-Zélandais ont souvent porté le cuir avec 21 courses (dont 17 pour Barrett) contre seulement six pour les Australiens. On peut aussi parler des 11 défenseurs battus par les locaux contre un seul pour les deux centres de l'Australie. Le joueur qui a le plus avancé chez les Wallabies ? L'ouvreur Bernard Foley avec 86 mètres. Ce qui laisse penser que la ligne de 3/4 australienne est encore loin du compte.
Course
3
On a beaucoup parlé de la série de défaites historiques des All Blacks durant l'été, mais très peu de celle de l'Australie. Les Wallabies n'ont remporté que trois matchs depuis octobre dernier et un succès sur le Japon. Pas la meilleure manière de préparer une Coupe du monde. Avant de défier les Bleus, ils auront une nouvelle série de rencontres face aux Japonais ainsi qu'un match face à l'Écosse. De quoi leur permettre de régler leurs nombreux problèmes ? Réponse le 11 novembre prochain.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Aujourd'hui, les Blacks ont enterré les Wallabies et... il n'y avait pas le feu Foley !

Avec des Blacks en pleine forme, ils prenaient plus de 60 points aujourd'hui...

  • gjc
    11577 points
  • il y a 2 mois

les Australiens ont beaucoup de blessés et un gros problème de discipline

mais quand ils sont dans un bon moment ils arrivent à mettre 3 essais en 10 minutes aux All Blacks, donc prudence

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos