RUGBY. ESPOIRS. Vice-champion de France l'an passé, l'USAP survole la poule 2 cette saison
Les espoirs de l'USAP sont premiers et invaincus dans la poule 1.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À l’arrêt depuis un peu plus d’un mois, le championnat Espoir fera son retour ce week-end. L’occasion de mettre en lumière l’équipe espoir de l’USAP, première et invaincue de la poule 2.

Ce week-end, les espoirs reprendront le chemin des terrains pour disputer la 11e journée de championnat. Si le podium est assez serré entre le premier, l’UBB et le troisième, Toulouse dans la première poule, avec seulement 6 points d’écarts. Il n’en est rien dans la seconde poule. L’USAP, premier, n’a encore jamais connu la défaite. Avec 10 matchs joués pour autant de victoires, les espoirs de l’USAP dominent clairement la poule 1. Depuis le début du championnat, les Perpignanais n’ont laissé échapper seulement 5 petits points de bonus offensifs. Les Catalans trônent à la première place du classement avec 45 unités. Le deuxième, l’ASM, accuse déjà un retard de 14 longueurs sur les Catalans avec uniquement 31 points au compteur. Les Montpelliérains, avec à peine 24 petits points, viennent compléter la 3e marche de ce podium.

Ce n’est pas la première saison que les espoirs de l’USAP performent d’une telle manière. Lors de l’exercice 2019-2020, ils ne s’étaient inclinés qu’à une seule reprise et trônaient à la première place avant que la saison ne soit arrêtée. La saison dernière, les Perpignanais avait réalisé quasiment un sans-faute lors des phases de poule avec une courte défaite d’un seul petit point face au LOU. Pour les phases finales, l’USAP s’était défait du Racing 92 en demie sur le score de 26-19. Les Catalans finiront malheureusement leur épopée sur une défaite 22-29 en finale face au Stade Toulousain.

RUGBY. ESPOIRS. A mi-saison, qui domine et qui est à la traîne ?RUGBY. ESPOIRS. A mi-saison, qui domine et qui est à la traîne ?Des performances plus que remarquées cette année qui se calquent parfaitement sur celles de la saison passée. Si l’USAP réussit à maintenir un tel niveau sur plusieurs saisons, c'est grâce à un groupe qui change très peu d’années en années. Sur les 23 joueurs de la feuille de match de la finale face au Stade Toulousain l’an passé, seulement deux joueurs ne portent plus le maillot perpignanais. Le demi d’ouverture, Thibault Olender, parti rejoindre l’US Bressane en PRO D2, ainsi que le pilier Jordy Girones parti à Ceret en fédérale 1. Hormis ces deux joueurs, l’ensemble des acteurs de la finale portent toujours les couleurs sang et or. À l’instar de Baptiste Plana, certains joueurs ne font plus partie que de l’effectif pro cette saison. Cette année, l’USAP peut donc s’appuyer sur un groupe qui se connait déjà depuis plusieurs saisons et qui fonctionne très bien ensemble pour essayer d’aller décrocher le titre de champion de France qui leur a filé entre les doigts la saison passée.

Espoirs. Mas, Taofifenua, Ntamack : Revivez la victoire finale du Stade Toulousain devant l'USAP [VIDÉO]Espoirs. Mas, Taofifenua, Ntamack : Revivez la victoire finale du Stade Toulousain devant l'USAP [VIDÉO]Si le fait que le groupe se connaissait d’avant justifie les bons résultats des espoirs catalans, ce n’est pas le seul facteur de cette réussite. La saison passée, l’équipe première ne pouvait pas se permettre de laisser des points en route dans la course à la montée. Cette année, les Perpignanais, promus en TOP 14, ne pourront prétendre à la victoire sur l’ensemble des matchs de la saison. Le staff catalan opère donc à une réelle rotation d’effectif qui profite à certains espoirs. Lors de la victoire face aux Dragons en coupe d’Europe pas moins de 9 espoirs étaient sur la feuille de match. Cette saison, des joueurs comme le jeune ouvreur Perez ont connu leurs premières minutes en TOP 14. À l’instar de l’ouvreur, le jeune ailier Nino Seguela a enchainé sa deuxième feuille de match en TOP 14. Le talonneur Taofiffenua, après avoir connu les pelouses de la PRO D2 à plusieurs reprises, a, lui aussi, gouté aux joies du TOP 14. De précieuses minutes qui permettent aux espoirs d’engranger un maximum d’expérience et de se confronter au très haut niveau. Nul ne doute que ce facteur impacte directement les performances en espoirs le week-end suivant. Pour la 11e journée, les espoirs perpignanais tenteront de prolonger leur série d’invincibilité sur la pelouse du LOU, actuellement avant-dernier au classement.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    62572 points
  • il y a 4 jours

Allez l'USAP

En voilà une excellente nouvelle ! J’espérais en 2014 que la descente permettrait d’intégrer plus facilement les jeunes, il n’aura fallu que huit ans pour y parvenir

@Yann Béli

Oui c'est vrai qu'entre temps, il n'y a pas eu Ecochard, Chateau, Forletta, Brazo, Farnoux, Pujol, Carbou, Bachelier, Deghmache, Labouteley, Walcker, Seguy, Roussel, Rodor, Dubois, Velarte, Lotrian, Jaminet, Duguivalu... pour ne citer que les plus connus.

@clement6628

C’est pas parce qu’ils sont arrivés jeunes qu’ils ont été formés au club. Jaminet c’est pas nous par exemple…

@Yann Béli

Autant que des Séguéla, Bertheau, Maafu, Vaitulukina... qu'on a pu apercevoir cette année.

@Yann Béli

pluton rapide...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
News