RUGBY. Equipe de France. ''Toutes les défaites nous ont donné de l’espoir ''
Fabien Galthié s'est longuement entretenu sur l'équipe de France pour l'année 2022.
En ce début de 2022, le sélectionneur fait le point sur l'année à venir et la prochaine échéance qu'est le Tournoi des 6 Nations.

Après l'étincelante victoire du XV de France face à la Nouvelle-Zélande en novembre dernier, Fabien Galthié se projette désormais sur le prochain Tournoi des 6 Nations à venir. Il y affiche ses ambitions. "Nous voulons et nous pouvons gagner les compétitions dans lesquelles nous allons nous engager, notamment le Tournoi ". Avec trois réceptions dont l'Irlande et l'Angleterre et deux déplacements à Cardiff et Édimbourg, les Français ont l'avantage du calendrier, particulièrement sur des potentiels adversaires directs tels que les Irlandais et Anglais. 

Une évolution dans le groupe ?

En plus du Tournoi, les Bleus affronteront le Japon cet été pour une série de trois Test-Matchs, puis les champions du monde Sud-Africains pour la tournée d'automne à Saint-Denis. "On a progressé à tous les niveaux, notamment dans la préparation d’un match international, dans la psychologie mais on a encore une marge de manœuvre". Marge de manœuvre que de nouveaux joueurs pourraient exploiter ? L'ancien entraineur du Stade Français, Montpellier et Toulon, évoque des joueurs tels que Thomas Lavault, Léo Coly, Léo Berdeu, Ethan Dumortier ou Lester Etien comme joueurs faisant partis d'un nouveau groupe de 75 joueurs suivis. Parmis les 75 joueurs, un groupe de 42 se détachera, dont la composition sera dévoilée lundi 17 janvier.

Des axes d'améliorations

Depuis la prise de poste de Fabien Galthié, celui-ci enregistre un ratio de 70% de victoires en 20 rencontres à la tête de l'Équipe de France. Avec notamment cinq défaites dans les dernières minutes (exemple marquant contre l'Écosse lors du Tournoi 2021), ce fait représente un axe prioritaire de travail pour le groupe. Mais les défaites encourageantes semblent désormais porter tous leurs sens.

On a progressé à tous les niveaux, notamment dans la préparation d’un match international, dans la psychologie mais on a encore une marge de manœuvre [...] Toutes les défaites nous ont donné de l’espoir. Elles ont permis aux joueurs de croire en eux. De compétition en compétition, on a le sentiment que cette équipe progresse. Cela nous a toujours permis d’améliorer des dimensions de notre jeu. 

VIDEO. Quand Van Der Merwe crucifiait la France, l’essai de l’année selon un média écossaisVIDEO. Quand Van Der Merwe crucifiait la France, l’essai de l’année selon un média écossais

Les All Blacks, acte fondateur ?

"Lorsque l’on s’est réuni le matin du match, avec le staff, et je leur ai dit que si l’on perdait, il ne faudrait rien remettre en question car on aura fait ce que l’on pouvait faire de mieux [...] Mais si l’on gagne, il faudra juste ne pas prendre le boulard, garder les pieds sur terre". On le sait, gagner après avoir battu la Nouvelle-Zélande est dur. En témoignent l'Irlande qui s'est effondrée en 2019, l'Angleterre qui a perdu sa finale de coupe du monde et lancé son tournoi 2020 péniblement, réaliser un grand 6 Nations 2022 sera un grand défi. "Ce match rentre dans les grandes victoires comme notre premier match contre l’Angleterre (Tournoi 2020) ou celui en Australie (été 2021)". La performance face à la Nouvelle-Zélande permet au staff et aux joueurs de réaliser ce dont ils ont été capables par le passé, et donc d'espérer progresser encore.

Equipe de France. Fabien Galthié prépare l'avenir : ''La Coupe du Monde 2023 ne sera pas une finalité''Equipe de France. Fabien Galthié prépare l'avenir : ''La Coupe du Monde 2023 ne sera pas une finalité''

Le choix de la jeunesse

Enfin, Fabien Galthié se justifie sur la sélection d'une équipe jeune en 2020, en vue de créer une expérience et un groupe compétitif pour la coupe du monde 2023. "On aurait pu prendre une équipe beaucoup plus mature, beaucoup plus âgée et peut-être plus expérimentée. C’était un choix d’arriver en 2023 avec une équipe ayant un vécu, un parcours commun pour une cohérence dans la sélection, et une continuité de développement collectif ". Antoine Dupont, symbole de la nouvelle génération tricolore, meilleur joueur du monde 2021, est considéré par son sélectionneur comme celui qui montrera la voie à ses coéquipiers. "Je pense qu’Antoine peut donner envie à ses partenaires d’être dans la short list pour être élu joueur de l’année, et pourquoi pas notre équipe…". Oui. Pourquoi ne pas voir plus haut ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Arrete de mentir va :

- Les Ecossais a la piole ca ta saouler de perdre

👉"Mais si l’on gagne, il faudra juste ne pas prendre le boulard, garder les pieds sur terre".

👉"Ce match rentre dans les grandes victoires"

Et bien dit donc heureusement que tu demandes aux joueurs de rester les pieds sur terre et entre nous je pense que les joueurs y restent plus que lui. Le score est flatteur le match est jolie mais ca reste qu un match "amical" cest pas la CDM donc redescend un peu va et regarde aussi dans quelles conditions ils sont jouer ce match les AB car toi tu sais tres bien minimiser les defaites (chez les kangourous mais aussi donc maximiser les victoires)
COME DOWN Faitbien Come down

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News