RUGBY. CHAMPIONS CUP. Après 3 finales perdues, est-ce enfin la bonne année pour le Racing 92 ?
Le Racing 92 en course pour un titre européen.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Si près du but en 2016, 2018 et 2020 en échouant à la dernière marche de la compétition. Cette année, plus que jamais, les Racingmen ont l’opportunité de décrocher le prestigieux titre européen.

Cette saison, encore une fois, le Racing 92 est dans la course au titre de champion d’Europe. Un titre qu’ils ont laissé échapper à trois reprises en finale, lors des éditions 2016, 2018 et 2020. Mais cette année, l'équipe menée par Laurent Travers, semble être dans une forme étincelante à la vue des phases finales. Intraitable en phase de groupe, le Racing 92 n’a épargné aucun adversaire sur son chemin. Les Franciliens avaient commencé leur campagne européenne sur la pelouse de Northampton. Une entrée en la matière plus que remarquée, puisque que les hommes de Laurent Travers avaient étrillé les Anglais 14 – 45. Les Franciliens s’étaient ensuite défaits des Ospreys à domicile ainsi que sur la pelouse des Gallois pour sortir premier haut la main de son groupe.

Pour les 8es de finale, les finalistes de l’édition 2020 n’ont pas eu à voyager bien loin, puisque, pour cette double confrontation, les ciels et blancs n’ont eu besoin que de traverser le périph parisien. Une place en quart de finale qu’ils ont donc dû se disputer avec le Stade Français. Un double derby qui a logiquement tourné à l’avantage des Franciliens avec un match aller gagné du côté de Jean-Bouin, et un match retour remporté également, sur leur pelouse de la Paris La Défense Aréna.

RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup. Trop imprécis, le Stade Français y a cru mais s'incline de nouveau face au Racing 92RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup. Trop imprécis, le Stade Français y a cru mais s'incline de nouveau face au Racing 92

À l’aube de son quart de finale à domicile face aux Sale Sharks, le Racing 92, avec Leicester Tigers, sont les seules des 8 équipes présentes en quart à avoir remporté l’intégralité de ses matchs de Champions Cup, 6 au total. Son adversaire du week-end, Sale, n’a lui remporté que trois de ses six rencontres disputées. De plus, en championnat, les Anglais peinnent à cartonner. Avec seulement 3 victoires sur leurs 10 dernières rencontres, les Sharks occupent une petite 7e place au classement de la Premiership. Si les Franciliens parviennent à se défaire des Anglais, ils affronteront le vainqueur du match entre La Rochelle et le MHR dans un duel franco-français pour une place en finale.

Champions Cup. La menace Russell, une revanche face à Toulouse : la presse étrangère analyse les quarts de finaleChampions Cup. La menace Russell, une revanche face à Toulouse : la presse étrangère analyse les quarts de finale

Pour aller chercher le Graal européen, les Franciliens pourront compter sur leurs galactiques. Méconnaissable en début de saison, ils sembleraient que les magiciens rancingmen se soient enfin réveillés. S’ils ont toujours répondu présents en Champions Cup, les Franciliens ont eu un gros moment de passage à vide en championnat. Mais après les fêtes, l’équipe emmenée par Laurent Travers s’est transformée. Depuis début janvier, les ciels et blanc n’ont laissé échapper que 2 petites rencontres sur 15 toutes compétitions confondues.

Après avoir retrouvé une conquête digne de ce nom, la ligne de trois quarts a pu enfin retrouver des couleurs à son tour. Sur leur 5 derniers matchs, les Franciliens ont inscrit pas moins 38 points de moyenne pour 21 essais toutes compétitions confondues. Les finalistes 2020 sont la deuxième meilleure attaque des équipes encore en lice avec pas moins de 181 points marqués sur l’ensemble de la compétition.

RUGBY. TOP 14. Les ''Galactiques'' du Racing 92  plus que jamais de retour dans la course aux phases finalesRUGBY. TOP 14. Les ''Galactiques'' du Racing 92 plus que jamais de retour dans la course aux phases finales

Mais surtout, cette équipe du Racing 92 a envie de remporter un titre avant de voir une certaine partie de ses cadres quitter le club à la fin de la saison. En effet, Yoan Tanga, Georges-Henri Colombe ou encore Teddy Thomas quitteront le Plessis-Robinson vers d’autres horizons aux termes de cette saison, de quoi surmotiver les troupes comme l’a confié le capitaine francilien, Henri Chavancy, dans les colonnes de Rugbyrama : « Des joueurs emblématiques, qui ont été formés au club, vont nous quitter, mais ils sont investis à 100% jusqu’au bout. Il n’y a pas ce phénomène de relâchement. Ils montrent l’exemple. On sent qu’ils veulent quitter le club par la grande porte. Ça tire tout le monde vers le haut. Ça crée une émulation pour bien finir la saison. » Un sentiment plus que partagé par l’un des intéressés, Teddy Thomas : « Je veux partir du Racing avec un titre. Moi et les autres, on a tous à cœur de remporter quelque chose. On se donne à 100 % pour partir la tête haute de ce club. ». En revanche, si le club va connaître la fuite de quelques talents de son effectif, il vient d’annoncer la prolongation de pas moins de 15 joueurs, dont son capitaine Chavancy (2024) ou encore l’étoile montante Nolann Le Garrec (2025).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les franciliens vole-t-il enfin vers les sommets :
Le Racing et des ailes ? !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
News
Vidéos