RUGBY - Caminati, Claassen, Tulou... Ces pros qui joueront chez les amateurs cette saison
Alex Tulou à Dax : une sacrée gueule, non ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Pas moins de 7 joueurs qui évoluaient encore en Top 14 récemment s'en iront vers la Nationale ou plus bas lors de la saison à venir.

Ne nous y trompons pas ; ce n'est pas une nouveauté. Mais disons que cette année, la tendance s'est exacerbée. Est-ce la difficulté de trouver des employeurs qui se battent contre la situation économique liée au Covid une fois la trentaine bien entamée ? La création récente de la Nationale ? Toujours est-il que les (anciens) professionnels affluent vers la 3ème division française, passerelle entre le monde professionnel et amateur, voire plus bas. De fait, ce sont pas moins de 7 joueurs qui évoluaient encore en Top 14 qui s'en iront vers la plus haute division gérée par la FFR. Et d'autres, (bien) plus bas...

Parti du Racing 92 avec les honneurs, Antonie Claassen rebondit en … Nationale !Parti du Racing 92 avec les honneurs, Antonie Claassen rebondit en … Nationale !

Antonie Claassen - Nationale

Parmis eux, l'on retrouve Antonie Claassen, le numéro 8 du Racing de 36 ans aux 273 matchs de Top 14 ! International à 6 reprises avec le XV de France, le natif de Durban fut un temps en contact avec l'US Seynoise, mais il a finalement décidé de rester en région parisienne, là où il a ses attaches, et de s'engager avec Suresnes. Le club des Hauts-de-Seine aura donc à sa disposition un sacré client pour tenter de se pérenniser en Nationale et de viser une meilleure position que sa 13ème et avant-dernière place la saison passée. 

Alex Tulou - Nationale

Mais puisque nous sommes chez les troisièmes lignes centres, allons du côté d'Alex Tulou, l'homme aux 50 essais en Top 14. À 34 ans, le numéro 8 passé par Bourgoin, Montpellier ou encore Castres s'est engagé avec l'US Dax en tant qu'entraîneur-joueur, là encore en Nationale. S'il a un petit peu marqué le pas avec le LOU la saison dernière, le colosse (1m92 pour 114kg) fan de NBA a aussi montré de beaux restes lors de bouts de match. Et puisque sa venue est conjointe à celles d'Ayestaran, Bolakoro ou Mchelidze, on imagine que le club landais aura vraiment de solides arguments pour être l'un des cadors de 3ème division lors de l'exercice 2021/2022. 

Julien Caminati (et les autres) - Fédérale 1

Et si d'autres comme les Bayonnais Vincent Pelo (Valence-Romans) et Viliamu Afatia (Albi) ont choisi de rejoindre eux aussi la Nationale, certains ont fait encore plus fort. Légende de notre championnat pour ses coups de canon et son caractère bien trempé, Julien Caminati a rejoint La Seyne à l'intersaison. L'ambitieux club varois voit donc le rejoindre un garçon de 35 ans aux quelque 340 points en Top 14, qui d'après certains de ses nouveaux coéquipiers, "a encore du gaz". Quand on sait qu'en plus de cette figure du rugby français n'arrive pas seule mais avec Corentin Braendlin (Montauban) ou Alexandre Dardet (Carcassonne), autant vous dire que l'entité présidée par les frères Fickou fera à nouveau figure d'épouvantail en de Fédérale 1.

Mulet, avenir et brioche : le confinement de Julien CaminatiMulet, avenir et brioche : le confinement de Julien Caminati

Loni Uhila (et le reste) - Fédérale 1

Mais attention, le voisin hyérois aura également de solides arguments dans cette poule 2 qui regroupe des nouveaux venus pour Rumilly ou le Stade Métropolitain. Emmené par son manager général Grégory Le Corvec, le RCHCC verra des routiers bien connus de notre championnat de Top 14, en plus de ses cadres (Coleti, Raikuna, Sonetti...). Arrivent en effet du côté d'André-Véran nuls autres que le "Tongan Bear" Loni Uhila ! L'ancien joueur des Hurricanes arrive de La Rochelle avec toute sa puissance et encore du jus, puisqu'il n'a que 32 ans. Une énorme recrue, donc, pour le club varois, qui a aussi vu arriver il y a quelques semaines l'international roumain André Gorin, venu de Bayonne. Du lourd, du très lourd, même ! 

Les attentionnés Julien Fumat et Jonathan Best - 4ème et 5ème division fédérale

Enfin, et cela fait partie des belles histoires qui persistent encore dans le rugby moderne, deux garçons bien connus du paysage rugbystique hexagonal retournent aux sources. En effet, Julien Fumat quitte la Section Paloise - où il a passé 18 ans et 200 matchs professionnels - pour le club de ses débuts, l'US Lembeye, qui évolue en Honneur. Un magnifique symbole que rendra également l'inimitable Jonathan Best à sa ville de naissance de Romans, puisque l'ancien biterrois et grenoblois rejoindra le rugby club romanais, pensionnaire de Fédérale 3. Nul doute que malgré ses bientôt 38 ans, l'homme aux près de 300 matchs professionels saura tirer ses nouveaux coéquipiers vers le haut et embêter ses adversaires plus que de raison, comme il savait déjà le faire au niveau professionnel. Histoire de boucler la boucle en beauté...

Auraient également pu être cités : 

Marc Barthomeuf, Yohan Montès, Jérôme Mondoulet, Uwa Tawalo (Massy), Martin Chiappesoni (St-Jean-De-Luz), Jens Torfs (Nice), Bastien Fuster (Boucau-Tarnos), et plein d'autres...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Transferts
News
Vidéos
News
Transferts
Vidéos