RUGBY. Au bout d'une saison galère, Melvyn Jaminet aura donc maintenu l'USAP en Top 14
Melvyn Jaminet a planté 26 points ce dimanche lors de l'Access Match.
Critiqué tout au long de la saison, surtout par la Catalogne, l'arrière tricolore a répondu présent au meilleur des moments. Il laisse l'USAP en Top 14.

Il l'a lui même avoué en conférence de presse, ce dimanche, au sortir du barrage d'accession/relégation face à Mont-de-Marsan. Son seul regret ? "D'avoir laissé un peu trop d'énergie sur des choses en dehors du rugby". Il est vrai qu'aussi belle fut-elle en Bleu,  la saison de l'arrière du XV de France n'eut rien d'un long fleuve tranquille avec les Sang et Or. Ciblé, visé, critiqué, parfois raillé, le joueur de 22 ans a du faire face à ce dont les garçons de son âge n'ont pas, normalement, à être confrontés. Mais voilà, le revers de la médaille du talent supérieur se situe souvent là, et Jaminet, pur-sang qu'il est, l'a appris a ses dépens. "Je me suis beaucoup pris la tête à certains moments de la saison. (...) J'ai douté plusieurs fois parce que je n'étais pas prêt à tout ce qui s’est passé autour de moi. (...) Mais tout est rentré dans l'ordre."

VIDÉO.  USAP. Melvyn Jaminet en mode furia catalane pour le premier essai de sa carrière en Top 14VIDÉO. USAP. Melvyn Jaminet en mode furia catalane pour le premier essai de sa carrière en Top 14

Reste qu'au bout de cette saison galère, Jaminet a sorti LE match en question au meilleur des moments. Sa première vraie performance aboutie de l'année diront certains, en occultant quelques uns de ses coups de bottes qui sortirent l'USAP de quelques galères au coeur de l'hiver. Là, le natif de Hyères termina la partie avec 26 points dans l'escarcelle, et le statut mérité d'homme du match. Car malgré 2 ou 3 boulettes en premières période (un jeu au pied en ballon mort, un coup d'envoi direct en touche...) qui ont certainement fait grincer des dents les Catalans, Melvyn n'a jamais perdu pied, au contraire. Il a pris son pied et renvoyé les Montois chez eux tout au long de la partie à grands coups de pompe, grâce à sa patte droite surpuissante. Un essai en début de rencontre (son premier de la saison !) histoire de prendre confiance, puis une prestation dans cette lignée en suivant. Conclue par un 8/9 face au but, déjà, symbole de cette même précision chirurgicale toujours intacte dans l'exercice.

VIDEO. L'USAP à jamais les premiers grâce à de grands Jaminet et TedderVIDEO. L'USAP à jamais les premiers grâce à de grands Jaminet et Tedder

Là, malgré sa sur-sollicitation sur tous les jeux au pied de Perpignan, l'arrière international (11 capes) ne s'est jamais essouflé, montant même en régime au fil des minutes, jusqu'à cette percée nette en fin de rencontre. Même diminué par son genou gauche toujours douloureux, on le vit impérial sur les réceptions aériennes, centre névralgique des critiques le concernant lors du dernier Tournoi. Parfois relai principal de Tedder en 10 sur des seconds temps aussi, ce que son passé d'ouvreur lui permet parfaitement d'assumer. En clair, Jaminet connut un brin de déchet, évidemment, mais balayable d'un seul revers en prenant de la hauteur sur sa performance. Une prestation qui, on peut le dire, a largement contribué à maintenir l'USAP en Top 14. Et permet à Melvyn Jaminet, 456 points en 41 matchs sous les couleurs catalanes, de partir soulagé vers ses nouvelles contrées...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    72287 points
  • il y a 2 ans

Et les autres, ils puent le gas-oil??? C' est vraiment pitoyable de lire ça...

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News