RUGBY. A quel poste faut-il jouer pour toucher le jackpot en Premiership ?
Marcus Smith fait partie des joueurs les mieux payés de Premiership.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le salaire annuel moyen en Premiership a été dévoilé. Certains postes touchent bien évidemment plus que d'autres. Mais vous allez être surpris.

RUGBY. TOP 14. L'idée surprenante (et intéressante) de Boudjellal concernant le Salary CapRUGBY. TOP 14. L'idée surprenante (et intéressante) de Boudjellal concernant le Salary CapAu rugby, on ne choisit généralement pas son poste. Le physique, les capacités ainsi que les choix des entraîneurs entrent en ligne de compte quand il s'agit d'évoluer avec tel ou tel numéro dans le dos. Il n'est pas rare de commencer par exemple au centre plus jeune puis de glisser chez les avants quelques années plus tard. Et ce, au risque de toucher moins d'argent en tant que professionnel. En effet, tous les salaires ne sont pas égaux entre les joueurs et surtout entre les postes. Un international aura une paie plus élevée qu'un joueur qui n'a jamais été sélectionné. Sachez aussi, qu'un talonneur ne touche pas autant qu'un ouvreur. Et ce, alors que c'est un poste qui demande beaucoup de technique et d'expérience. C'est en tout cas ce qu'il ressort du rapport de la Premiership sur le salary cap. Outre-Manche, le salaire annuel moyen pour un numéro 10 est d'un peu plus de 200 000 euros alors qu'un talon devra se "contenter" de 130 000 euros en moyenne. Le Times rapport que le revenu moyen d'un demi d'ouverture était de 204 406 euros, mais 13% de tous les numéros 10 de la ligue sont payés plus de 465 000 euros, de loin les salaires les plus élevés de tous les postes. On trouve ensuite les centres (195214 euros) puis les 2es lignes avec un salaire moyen de 184 554 euros. Cependant, un quart de tous les deuxièmes sont payées plus de 200 000 livres et six pour cent touchant plus de 400 000 livres. On sera plus étonné de voir que les demi de mêlées sont placés à l'avant-dernière place avec un revenu moyen de 137 192 euros. Nul doute que les internationaux qui évoluent à ce poste touchent plus d'argent. Mais ils semblent plus rares comparés aux ouvreurs par exemple. En France, les numéros 9 ont toujours été très bien considérés. Morgan Parra a ainsi longtemps été l'un des joueurs les mieux payés du Top 14 avec un salaire dépassant les 600 000 euros par an. Ce qui serait à peu près ce que reçoit Antoine Dupont, meilleur joueur du monde en 2021. On se rappellera que Dan Carter, ancien ouvreur des All Blacks, avait, lui, dépassé le million en signant au Racing 92. Tout comme le Bok Pollard au MHR. On pourra cependant se questionner sur le retour sur investissement concernant ce dernier. Crédit image : Times

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"un poste qui demande beaucoup de technique et d'expérience" talonneur vs numéro 10 ? Je suis pas sûr, celui qui demande le moins de technique ce serait peut être deuxième ligne ? Ou alors ailier ? Et encore c'est pas sûr car à haut niveau que ce soit en défense comme pour le jeu au pied ou en l'air il faut être paré.

@coupdecasque

trouve un deuxième ligne rapide, puissant et adroit de ses mains n'est pas courant, ca explique les tres hauts salaires je suppose?

  • gjc
    10774 points
  • il y a 1 semaine

ce n'est pas si surprenant
traditionnellement dans le rugby anglais le demi de mêlée a beaucoup moins d'influence que dans le rugby français, c'est le 10 qui est le principal décisionnaire (il y a des exceptions comme Harlequins) et c'est rarissime qu'un 9 anglais tire au but.
Sinon le chiffre pour les piliers masque sûrement de grosses différences entre droitiers et gauchers, les premiers étant nettement mieux payés

Derniers articles

News
Vidéos
Sponsorisé News
Vidéos
Sponsorisé News
Transferts
Vidéos
Transferts
News
News