Rugby à 7. La France conclut la plus belle saison de son histoire avec un imbroglio fou à Londres
Du côté de Londres, l’équipe de France de rugby à 7 a vécu un scénario fou en quart de finale contre les All Blacks.
Du côté de Londres, l’équipe de France de rugby à 7 a vécu un scénario fou en quart de finale contre les All Blacks.

En-dehors d’une éventuelle médaille, il y avait un objectif caché du côté de Londres. En effet, l’équipe de France de rugby à 7 devait finir devant les Fidji au classement de l’étape anglaise qui se conclut ce 21 mai. En effet, les deux équipes se tenaient dans un écart de seulement un point. Le but ? Décrocher une troisième place au classement mondial du Sevens World Series 2022-2023. De son côté, l’équipe de France masculine est certaine de terminer à la meilleure place de son histoire. Jusqu’alors, l’équipe masculine n’avait jamais fait mieux qu’une 7ᵉ place en fin de saison en 2004 et 2006.

Malheureusement pour les Bleus, les Fidjiens vont conclure ce dernier tronçon du Sevens World Series 2022-2023 avec une finale à Twickenham. Face à eux, l’Argentine va essayer de récupérer son troisième titre de la saison. Le titre mondial sera décerné à la Nouvelle-Zélande, qui est d’ores et déjà certains de finir premier au classement mondial. Par ailleurs, ce sont ces mêmes All Blacks qui ont privé les Français du dernier carré. Le quart de finale entre les deux nations a été le théâtre d’un scénario aussi inattendu que frustrant.

Vidéo. Insolite. Un renard s’invite sur la pelouse pendant un match de France 7 !Vidéo. Insolite. Un renard s’invite sur la pelouse pendant un match de France 7 !

Les Français éliminés sur le gong

En effet, alors que les Français perdaient de 7 points en quart de finale, Joris Simon s’envole (littéralement) dans l’en-but. En jetant son corps de toute sa puissance, il inscrit l’essai salvateur aux Bleus. Ce dernier leur permettra, s’il est transformé, de se battre quelques minutes de plus à l’occasion d’une prolongation d’anthologie. Cependant, la transformation entreprise par Thomas Carol ne se passera pas comme prévu.

Le jeune buteur se plaçait en conséquence afin d’effectuer le drop-goal offrant deux points supplémentaires. Cependant, des joueurs All Blacks se trouvaient sur le pré entre les poteaux et le buteur tricolore. Ce dernier fait signe à l’officiel que les joueurs adverses le gênent, mais l’arbitre Francisco Gonzalez ne bronche pas. Après 30 secondes, il siffle la fin du match sans que le Français n'ait tenté son coup de pied. La France est éliminée de la course au titre et joue les matchs de classement.

En effet, une règle du rugby à 7 indique que le buteur doit tenter de transformer l’essai inscrit moins de 30 secondes après que ce dernier ait été aplati. Dans ce cas de figure, Francisco Gonzalez a visiblement considéré que la présence des Néo-zélandais n’était pas une raison suffisante pour allonger ce temps ou stopper le chronomètre.

Coupe du monde. Pas de ''passe-droits'' pour les arbitres français, World Rugby assume son choixCoupe du monde. Pas de ''passe-droits'' pour les arbitres français, World Rugby assume son choix

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est 40s pour la transformation à 7, donc il lui restait encore clairement bien 6-7s quand l'arbitre siffle, gêne ou non.

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News