RUGBY. 6 Nations. 2012-2022, que reste-t-il du Grand Chelem du Pays de Galles ?
Aujourd'hui encore, le Pays de Galles compte dans ses rangs des vainqueurs du Grand Chelem de 2012.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Il y a 10 ans, le Pays de Galles réalisait le Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations. Certains joueurs actuels étaient déjà de l'aventure.

Dans la lancée de sa très belle Coupe du Monde 2011 en Nouvelle-Zélande, le Pays de Galles réalisait quelques mois plus tard le Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations 2012. Demi-finalistes malheureux face à l'équipe de France (9-8 à 14 contre 15), les Gallois avaient été une des équipes les plus offensives de la compétition, et avaient souffert du manque de réussite de ses buteurs dans les moments clefs. Dès la première journée en 2012 à Dublin face à l'Irlande, la jeunesse galloise martyrisait la défense adverse. George North dans un grand jour, marquait de son empreinte le match. Mais c'est surtout le jeune Taulupe Faletau qui justifiait les espoirs placés en lui en faisant constamment avancer son équipe. Aujourd'hui encore en sélection, ces deux grands joueurs continuent de faire les beaux jours du rugby gallois grâce à leur puissance respective.

Les Gallois remportèrent le choc face à l'Irlande dans les dernières minutes (23-25), et s'assuraient ainsi un début de tournoi très prometteur pour la suite. Vainqueurs une semaine plus tard face à l'Écosse au Millenium, les hommes de Warren Gatland se préparaient à défier l'Angleterre à Twickenham. Et quel choc là encore. Une bataille du milieu du terrain, où Jonathan Davies déjà, faisait parler sa puissance pour contrer avec son coéquipier Jamie Roberts les Anglais Brad Barritt et Manu Tuilagi.  Une rencontre fermée et serrée, où Rhys Priestland, plutôt connu pour son côté offensif avec les Scarlets de Llanelli, gérait le rythme de la rencontre et les temps faibles de son équipe, en prenant lentement, mais sûrement le dessus sur Owen Farrell. Alun Wyn Jones, blessé au début du Tournoi et forfait cette année, revenait petit à petit dans le groupe et prenait sa part dans le combat à Londres. Un essai en toute fin de rencontre en contre signé Scott Williams (qui n'est malheureusement plus en équipe nationale), offrait une victoire de prestige aux Diables Rouges.

Suite à cette légendaire victoire, le Pays de Galles est le grandissime favori, et entrevoit donc une rencontre décisive face à la France lors de la dernière journée. Les Bleus ayant choisi de jouer toit ouvert car la météo pluvieuse étant au rendez-vous, la rencontre était engagée et fermée. Bien que les joueurs du Poireau tentaient d'envoyer du jeu, il fallut un exploit du jeune ailier Alex Cuthbert en première mi-temps pour inscrire l'essai du Grand Chelem. Cuthbert dont on a vu ce week-end encore les bons restes face à l'Angleterre.

Les Français ne reviendront jamais dans le match, et concèderont une deuxième défaite dans ce Tournoi 2012. Les Gallois réalisaient leur troisième Grand Chelem en sept ans, et digéraient leur demi-finale de la Coupe du Monde perdue quelques mois plus tard face à ces mêmes Bleus. Taulupe Faletau, Rhys Priestland, Jonathan Davies, Alex Cuthbert. Des noms qui continuent encore aujourd'hui de marquer le rugby gallois et qui tenteront d'empêcher l'équipe de France de réaliser le Grand Chelem dans 10 jours au Millenium Stadium.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"Les Bleus ayant choisi de jouer toit ouvert car la météo pluvieuse étant au rendez-vous"

ca me semble pas tres logique, vous pouvez clarifier?

Rien à lepoque ou nous vivons je ne parierais jamais sur la memoire collective ca cest sur.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News