RUGBY. 6 NATIONS. Du spectacle et de la fougue, l'équipe de France u20 nous a régalé !
L'équipe de France moins de 20 ans s'est montré plus que déterminé à bien finir cette édition 2023 du Tournoi des 6 Nations.
À l'instar de l'équipe de France, nos Bleuets ont eu un parcours presque similaire, durant le Tournoi des 6 Nations. Les jeunots sont montés en puissance, pour nous offrir un magnifique match face aux Gallois !

Dans les pas des plus grands 

Fait rare pour être souligné, cette année, l'équipe de France u20 a eu les mêmes résultats que la grande. Avec 4 victoires en 5 matchs, les Bleuets ont suivi les pas de leurs ainées, ou plutôt ont donné le tempo aux hommes de Galthié, étant donné qu'ils ont joué la veille, la plupart du temps. Comme les Bleus, les coéquipiers d'Émilien Gailleton ont eu du mal en Italie, lors du premier match, et ont même frôlé la correctionnelle si le buteur transalpin n'avait pas manqué le cadre. Puis, les "minots" se sont inclinés en Irlande, face à une sélection un ton au-dessus, comme chez les grands, où le XV du Trèfle a également réalisé le Grand Chelem. Néanmoins, lors de ce match, nos jeunes Français ont réussi à prendre un point de bonus défensif, chose que les coéquipiers de Romain Ntamack ne sont pas parvenus à faire. Ensuite, nos moins de 20 ans sont réellement montés en puissance, avec 3 victoires bonifiées d'affilées, face à l'Écosse, l'Angleterre et hier soir, le Pays de galles. Lors de ces trois dernières rencontres, la France a inscrit 54 points de moyenne, faisant alors parler toute son efficacité en attaque. Pour cette édition 2023, les Bleuets terminent avec le meilleur goal-average de la compétition, mais sur la deuxième marche du podium. 

Flament joueur du Tournoi 2023 ? Voici le XV du 6 Nations selon la Rédaction du Rugbynistère !Flament joueur du Tournoi 2023 ? Voici le XV du 6 Nations selon la Rédaction du Rugbynistère !

Une génération dorée 

Comment se fait-il que l'équipe de France u20 se soit autant améliorée en si peu de temps ? Il faut dire que, pour le déplacement en Angleterre, le staff des Tricolores a fait le choix de rappeler des garçons performants, avec une expérience déjà importante du haut niveau. Pour cela, les deux minots du 15 de France sont allés prêter main-forte à leurs copains, en la personne de Louis Bielle Biarrey, et d'Émilien Gailleton, tous deux en préparation à Marcoussis. Puis, le demi de mêlée de l'ASM, Baptiste Jauneau, a également rejoint l'aventure. Associé à des joueurs ayant déjà connu le Top 14 cette saison, comme les Brivistes Mathis Ferté, Léo Carbonneau et Tom Raffy, ou encore Paul Costes de Toulouse et Nicolas Depoortere de Bordeaux, la ligne de trois-quarts des Bleuets avait fière allure. De plus, cette compétition a par ailleurs permis au grand public de découvrir de nouveaux joueurs très talentueux, évoluant en espoirs cette saison, comme Lenni Nouchi, Oscar Jegou ou encore Marko Gazzoti. La ProD2 était aussi à l'honneur avec l'ailier de Provence Rugby, Léo Drouet, très en vue face au Pays de Galle, et qui a marqué pas moins de 4 essais. Du beau monde, et des motifs de satisfaction, pour la suite de l'aventure ! 

15 DE FRANCE. Flament, Ramos… Quels Bleus ont (quasiment) assuré leur place pour la Coupe du Monde ?15 DE FRANCE. Flament, Ramos… Quels Bleus ont (quasiment) assuré leur place pour la Coupe du Monde ?

La Coupe du monde en ligne de mire 

Si cette compétition du 6 Nations moins de 20 ans était importante pour nos jeunes talents, elle a aussi servi de préparation à la prochaine Coupe du monde, qui revient cette année, après trois ans d'absence. En effet, le public du monde entier pourra alors observer les meilleurs joueurs du monde, âgés de moins de 20 ans, se confronter le temps de quelques semaines. La compétition se déroulera du 24 juin au 14 juillet 2023, en Afrique du Sud. La France fera face au Pays de galles, au Japon et enfin à la Nouvelle-Zélande, lors des matchs de poules. Avec une telle génération, tous les espoirs sont placés en nos Bleuets, après des succès de leurs ainées lors des éditions 2018 et 2019. Ces titres ont été glanés avec des joueurs qui sont désormais installés chez les grands, comme Romain Ntamack, Ethan Dumortier, Cameron Woki, Arthur Vincent ou encore Demba Bemba. Plus que quelques mois à patienter, une saison en club à finir, avant que cette échéance ne voie le jour. 

Avec le 15 de France, le King Charles Ollivon risque de dépasser un record insoupçonnéAvec le 15 de France, le King Charles Ollivon risque de dépasser un record insoupçonné

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    117875 points
  • il y a 1 an

Un parcours similaire aux grands, un début mode diesel. En mettant Irlande France en dernier match, la chanson aurait pu être différente.
Mais ce tournoi a l'avantage de ne pas se voir trop beau et de remettre un peu de remise en question toujours utile....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News