RUGBY. 6 Nations. Ce que les Bleus doivent améliorer pour battre le Pays de Galles
Antoine Dupont et Grégory Alldritt auront du travail dans dix jours face au Pays de Galles.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Malgré une (très) convaincante performance face à l'Écosse lors de la troisième journée du Tournoi des Six Nations 2022, la France a encore de quoi progresser.

En pôle position pour décrocher le titre dans ce Tournoi des Six Nations 2022, l'équipe de France doit encore affronter le Pays de Galles à Cardiff et l'Angleterre au Stade France une semaine plus tard. Deux rencontres à l'issue desquelles un Grand Chelem pourrait être réalisé. Une première depuis le Tournoi 2010. Même si la dernière victoire face à l'Écosse a montré que les Bleus étaient clairement favoris, il faudra rester redoutable pour les deux dernières journées restantes. On le sait : les Gallois sont toujours difficile à manœuvrer. Accrocheurs et déterminés, il s'en est fallu de pas grand-chose pour qu'ils réalisent un véritable hold-up face aux Anglais lors de la dernière journée (défaite 23-19). De plus, c'est une équipe qui sans être géniale, fait rarement des fautes de goût, à l'image de son ouvreur capitaine Dan Biggar, qui mène son équipe à la baguette. Il faudra alors côté Français faire le jeu pour déborder les hommes de Wayne Pivac.

RÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. Le Pays de Galles a fait douter l'Angleterre jusqu'au bout mais s'inclineRÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. Le Pays de Galles a fait douter l'Angleterre jusqu'au bout mais s'incline

La discipline

Leitmotiv récurrent depuis l'arrivée comme entraineur de la défense de Shaun Edwards, les Tricolores ont été pénalisés à neuf reprises à Murrayfield. Un nombre important de pénalité alors que les Français ont dominé la rencontre et étaient presque seuls sur le terrain en seconde mi-temps (est-ce dû à un relâchement ?). Un artilleur de la trempe de Dan Biggar ne se fera pas prier pour concrétiser au tableau de marque les fautes françaises.

Les réceptions en l'air

Gros point faible de la France lors des deux dernières rencontres, où les Irlandais et Écossais ont pu multiplier les chandelles dans la boîte pour mettre en difficulté les ailiers mais surtout l'arrière Melvyn Jaminet. Ce dernier d'habitude si serein et impérial dans ce domaine, connaitra un test grandeur nature au Millenium Stadium dont le toit sera (sans doute) fermé pour l'occasion. Dan Biggar risque d'user du pied pour faire gagner du terrain à son équipe du terrain. 

Les entames de seconde mi-temps

C'est une récurrence de ces dernières semaines. La France a du mal à revenir du vestiaire performante. Face à l'Irlande, les Bleus ont concédé un 14-0 en l'espace de quelques minutes. De même face à la Nouvelle-Zélande où les All Blacks étaient revenus tambour battant au point de nous faire imaginer le pire. Mais il y a à chaque fois eu un sursaut d'orgueil des coéquipiers d'Antoine Dupont pour forcer la décision en fin de rencontre et s'assurer la suprématie du score. Face à une équipe galloise qui a terminé très fort à Twickenham, on peut s'attendre au meilleur quant au scénario. 

6 Nations. Biggar, Cuthbert... Ces joueurs dont l'équipe de France devra se méfier face au Pays de Galles6 Nations. Biggar, Cuthbert... Ces joueurs dont l'équipe de France devra se méfier face au Pays de Galles

Danger aux ailes

Damian Penaud, Gabin Villière et Yoram Moefana ont beau être de redoutables joueurs, leurs adversaires Alex Cuthbert, Josh Adams et Louis Rees-Zammit seront de sérieux prétendants pour les duels en bout de ligne. On l'a déjà vu avec Duhan Van der Merwe, l'Écossais s'illustrant face aux Bleus et faisant chauffer les épaules de ses adversaires. Alex Cuthbert, très bon face à l'Angleterre, aura la tâche de marquer physiquement son vis-à-vis (Moefana ou Villière), tandis qu'un potentiel retour de Rees-Zammit face à Damian Penaud mettrait la défense sur l'homme de ce dernier à l'épreuve. Si le XV de France aura la tête au Stade de France face à l'Angleterre, la rencontre à Cardiff dans 10 jours est potentiellement un match piège où la France devra absolument faire le jeu. Les Gallois jouant leur Tournoi sur cette rencontre, ils auront à cœur d'être compétitifs devant leur public. Et c'est peut-être là où l'on attend les joueurs de Fabien Galthié : faire le jeu et prendre le match à son compte, pas uniquement se contenter de se nourrir des fautes et erreurs adverses. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Perso, je pense que c'est surtout aux Gallois qui joueront à domicile et qui voudront sauver leur tournoi de "jouer fort" et que ce sera notre rôle de les étouffer eux (et leurs supporters) dans tous les domaines. En tout cas, en première mi-temps. Mais peut-être que "la Galett" voudra étouffer le public en prenant le large fortement dès la première mi-temps.. mais peu importe la stratégie après tout, j'en salive d'avance..
J'ai même refusé d'aller à un concert d'une artiste que j'adore pour mater le match en direct.

  • pjj34
    232 points
  • il y a 2 mois

Hormis l'Italie, toutes les autres equipes du tournoi sont dures, coriaces, et sont excellentes. C'est pourquoi l'EDF est la meilleure, elle sait s'adapter aux autres afin de les surpasser.

les bleus seront favoris mais cela n'est pas obligatoirement super bon pour le mental. Finalement le retour d'AWJ pourrait etre une bonne nouvelle pour le mental de bleus encore une fois. Par ailleurs les gallois ont fait beaucoup de fautes (et il faudra en profiter) mais ils finissent aussi très bien leur match et il faudra être assez bien ou avoir assez d'avance à ce moment là. Sur le talent et la forme du moment les bleus doivent gagner mais un fait de jeu défavorable peut se transformer en catastrophe. Nous ne sommes quasiment jamais menés. Comme l'équipe pourra réagir à une situation un peu plus incertaine est encore à voir. Au final, c'est pas encore dans la poche.

  • Pianto
    44761 points
  • il y a 2 mois

deux points où je ne suis pas d'accord :

"Irlandais et Écossais ont pu multiplier les chandelles dans la boîte pour mettre en difficulté les ailiers mais surtout l'arrière Melvyn Jaminet. Ce dernier d'habitude si serein et impérial dans ce domaine, connaitra un test grandeur nature au Millenium Stadium"
Sans déc' vous l'avez déjà vu serein et impérial sur les ballons hauts ?
Quand ?

"la rencontre à Cardiff dans 10 jours est potentiellement un match piège où la France devra absolument faire le jeu."
Pourquoi devrait-on absolument faire le jeu ? J'ai l'impression que les bleus disent à chaque match en refilant la balle d'un grand coup de tatane loin chez l'adversaire "venez, les mecs, rentrez-nous dedans, de toutes façons, nous, on adore plaquer, c'est notre kif."
Je ne vois aucune raison de jouer autrement.

@Pianto

Je crois que certaines phrases sont plutôt des éléments de langage que le fruit d'une analyse poussée.

Il y a aussi un domaine où l'on est en difficulté de manière structurelle depuis des années ce sont les coups de pied de renvoi. Autant on arrive à peu près à récupérer les ballons quand on reçoit le renvoi (et encore...) mais dès que c'est nous qui les renvoyons on n'arrive presque jamais à les récupérer.

  • Pianto
    44761 points
  • il y a 2 mois
@Un riz savant scie

je suis d'accord, même si on a fait des progrès, nous étions en difficulté dans les deux cas avant...

"Ce dernier (Jaminet) d'habitude si serein et impérial dans ce domaine, connaitra un test grandeur nature au Millenium Stadium..."
je crois que c'est bon on a compris depuis sa premiere selection, merci. Australie, irlande, ecosse...plus besoin d'autre test grandeur nature comme vous dites

Pas grand chose !
Les ballons hauts au cas ou ils décident de nous bombardés.
Esperons un match appliqué, solide comme ca après ont donne tous sur les Rosbeef's oui car quoi qu'il arrive balayer moi ses anglais jetter les en l'air ou gomer les mais quont n'entende plus parlzr d'eux pendant un moment.

  • dusqual
    34949 points
  • il y a 2 mois

on a pu voir face à l'écosse que sur le début de seconde période, ils avaient réussi à inverser la tendance.
est ce dû au hasard parce que l'essai de danty bénéficie d'une part de chance. c'est possible, mais y a quand même cette attaque qui est quand même bien menée par penaud et de fait très dangereuse.
du coup ça a lancé les bleus dans la seconde période là où les écossais avaient peut être identifié cette faiblesse et au lieu de l'exploiter se voient en prendre un, ce qui a du les plomber un peu.

à côté de ça, le danger aux ailes, y en a à tous les matches. y en avait en écosse, en irlande... les gars font le taf, penaud a l'air d'avoir trouvé sa carbu, vilière, je crois que ça sert à rien d'en parler de sa défense et moefana à part sa boulette qui aurait pu couter cher, il a été parfait jusque là.
pour moi, ça peut toujours être mieux, mais c'est satisfaisant.

Honnêtement sans leur homme tipuric, Navidi et surtout alun Wyn Jones, je ne les vois pas nous tenir tête. Notre pack va les dominer sur les phases statiques et ils vont avoir du mal à enchainer les phases de jeu en attaque.

@HookAHooker

Wyn Jones serait de retour... mais je pense pas qu'il soit aussi décisif

  • dusqual
    34949 points
  • il y a 2 mois
@Yoooooooy

oui et à priori navidi aussi.
pour moi, wyn jones est super important en tant que capitaine. sa présence transcende le groupe, là où biggar n'a pas du tout le même impact.
si physiquement, il a plus le même rendement qu'avant, mentalement, ça peut vraiment changer la donne.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News