Rob Kearney comprend Sexton et s'attend à en voir d'autres l'imiter
L'arrière international va-t-il lui aussi rejoindre le Top 14 ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
En tant que compatriote et coéquipier de Jonathan Sexton, Rob Kearney accepte sa décision. Il annonce d'ailleurs qu'en cas de réussite de l'ouvreur en France, d'autres vont suivre.
Et si l’arrivée de Jonathan Sexton du côté du Racing Métro n’était que le préambule d’un exode massif des Irlandais vers la France dans les années à venir. Pour l’arrière du XV d’Irlande et du Leinster, Robert Kearney, Sexton part en quelque sorte en éclaireur : « Si ça marche vraiment bien pour lui, qu’il s’y sent bien et qu’il y pratique un bon rugby tout en gagnant plus d’argent, les gens vont s’en rendre compte et ils vont vouloir en profiter aussi. (ESPN Scrum) » De l’adaptation de l’ouvreur irlandais dépend donc l’avenir du rugby irlandais.

Kearney l’avoue d’ailleurs, « l’Irlande a été chanceuse jusqu’à présent […] car c’est comme ça que ça se passe dans le sport professionnel. » Bien sûr, un flop des aventures de Jonny en France pourrait tout remettre en cause, mais l'arrière précise que l'hexagone et son championnat ont toujours fait partie des destinations privilégiées par ses compatriotes. Sexton semble avoir simplement ouvert la porte.

Une porte qu’il ne souhaitait pas ouvrir en premier lieu. « Toute cette histoire l’a vraiment énervé, indique Kearney. L’offre de la Fédération l’a vraiment déçu. » L’arrière ajoute que Sexton aurait souhaité être « traité de la même manière que Jamie Heaslip ». Sous-entendu, recevoir le même salaire annuel. Jonny aurait-il pris la grosse tête ? L’offre du club francilien aura sans nul doute flatté son égo. Des jours sombres s’annoncent sur les plaines du Gap of Dunloe.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Oui Cervioni, j'ai eu les chiffres depuis.
Heaslip touche 450K et Sexton voulait la meme somme, mais l'IRFU a refuse. Sexton gagne 300K depuis deux ans.
Le plus dingue, c'est que Sexton avait fait cette demande en mai 2012 et que l'IRFU ne lui a repondu que mercredi dernier (!) et avec une offre largement en dessous de ce qu'il demandait. C'est parce que l'IRFU ne lui repondait pas que Sexton a contacte des clubs francais.
Ils ont dit aussi que Sexton en 2010 avait refuse une offre du Stade Francais a 600K et avait accepte l'offre de l'IRFU de 300K. C'est dire s'il voulait rester au Leinster.
Ce qui est vraiment bien dans cette histoire, c'est que tout le monde le soutient, les joueurs comme les journalistes.

je ne sais pas combien touche Heaslip et combien lui proposait l'IRFU (400 000 €?) mais je pense que les 750 000 € du racing sont largement au dessus

Sans oublier Rob Henderson à Toulon mais il n'était peut être déjà plus international?

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Je lis aussi ici que Sexton voulait vraiment rester au Leinster, mais que l'IRFU ne lui proposait vraiment pas assez. Par contre, ils ne disent pas si c'est parce qu'il est trop gourmand ou si c'est la fede irl qui se moque de lui.
Ca lui ai deja arrive, avant sa precedente revalorisation salariale, il etait a 100K alors qu'il etait deja international. Il me semble qu'il est aujourd'hui a 350K au Leinster.

  • Mc Y
    195 points
  • il y a 7 ans

Vu le gabarit de Brennan, la porte devait déjà être bien ouverte...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News