Pro D2 - Le Garrec, Coville, Bouthier : ces joueurs qui ont fait les beaux jours de Vannes
Anthony Bouthier s'est fait un nom du côté de Vannes avant de rejoindre Montpellier.
S'ils font aujourd'hui les beaux jours des clubs de Top 14, certains joueurs ont avant cela, foulé la pelouse de La Rabine.

On continue notre série de ces joueurs passés par la Pro D2 et qui font désormais les beaux jours des clubs de Top 14. Aujourd'hui, incursion en Bretagne, où un club ne cesse de nous étonner de semaine en semaine. Vous l'aurez bien compris, il s'agit de Vannes. Promus en Pro D2 à l'issue de la saison 2015-2016, les Vannetais impressionnent, avec entre autre une demi-finale de Pro D2 disputée en 2018, et une deuxième place actuellement. Un club breton en Top 14 ? Tout sauf utopique à l'heure de l'écriture de ces lignes. Pourtant, s'il n'a pas été pillé comme certains clubs de Pro D2, le RC Vannes peut se targuer d'avoir compté dans ses rangs des joueurs évoluant désormais en Top 14, voire mieux. Alors qui sont-ils ? 

Lui est un des champions du monde U20 de 2018. Il en était même le capitaine. Arthur Coville, actuel demi de mêlée du Stade Français a foulé avant de se faire une place dans les travées de Jean Bouin, la pelouse de la Rabine. Né à Versailles, Coville a néanmoins été formé en terre bretonne. Dire qu'il en est fier serait un doux euphémisme. En novembre dernier, dans les colonnes du Télégramme, il clamait son amour pour la région : ''Je dois être un peu chiant parce que j'en parle pas mal'', avant de faire l'éloge d'une terre de rugby et de son stade à l'ambiance indescriptible : ''Dans les discussions je vends la région, le jeu que propose Vannes aussi, un rugby aéré, plaisant et très stratégique. Et puis l'ambiance de La Rabine... je le vois tout le monde le reconnaît en France''. Arrivé au Stade Français en 2016, Coville effectuera un retour express sur les terres qui lui sont chères à l'occasion de la saison 2016-2017. Un prêt en Pro D2 qui lui permet de s'aguerrir et connaître les joutes du rugby professionnel, lui cantonné aux catégories espoirs. S'il n'est pas considéré comme un titulaire en puissance, cette expérience alors qu'il est encore jeune, va lui permettre de réaliser une saison 2017-2018 avec le Stade Français convaincante. De retour dans son club, il s'affirme comme l'une des pierres angulaires de son équipe qui va lutter pour le maintien. Sa saison 2018-2019 est entachée par une blessure au genou et la concurrence féroce de Piet Van Zyl. Mais depuis deux saisons, le voilà bien installé au sein du club parisien, se partageant le poste avec James Hall. Prometteur, il n'a cependant connu les joies d'une sélection en Bleu, la faute à une concurrence plus que jamais féroce au poste.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

N'a aussi l'ex-maire Raymond Marcellin, dit Raymond la matraque, qu'il a fait les beaux jours de Vannes, l'homme de la loi anti-casseurs et des plombiers du Canard enchaîné...

@lelinzhou

Il doit y avoir un lien avec la bière d'hôpital servie à La Rabine.
Y'a comme un truc : tu bois 1 litre et tu en pisses 2 !
#PotionMagique #TousDesDruides #GaletteSaucisse

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
News
Vidéos
Vidéos
Sponsorisé News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
Transferts