Première historique au sein de la Fédération néo-zélandaise de rugby : une femme présidente
Patsy Reddy est la première femme présidente du rugby néo-zélandais.
Ce mercredi, Patsy Reddy est devenue la première femme présidente du rugby néo-zélandais. Elle succédera à Stewart Mitchell en janvier prochain.

Pourquoi on aurait tort d'enterrer les All Blacks avant la Coupe du monde ?Pourquoi on aurait tort d'enterrer les All Blacks avant la Coupe du monde ?En attendant de changer de sélectionneur à l'issue de la Coupe du monde 2023, la Nouvelle-Zélande a nommé un nouveau président pour sa fédération. Ou plutôt une nouvelle présidente puisque Patsy Reddy est devenue la première femme présidente du rugby néo-zélandais. Elle a été élue lors de la dernière réunion du conseil d'administration à Auckland ce mercredi. Elle remplacera le président sortant Stewart Mitchell, pour qui le moment était venu de se retirer après neuf ans au conseil d'administration. La passation de pouvoir aura lieu à la fin mois de janvier. Le mandat de Mitchell n'aura pas été de tout repos avec notamment la crise sanitaire liée à la Covid ainsi que les négociations concernant le Super Rugby et le Rugby Championship. Néanmoins, le rugby néo-zélandais a également brillé avec deux titres mondiaux pour les Black Ferns en 2016 et 2022. Les All Blacks ont aussi soulevé le trophée Webb Ellis Cup en 2015, tandis que les All Blacks Sevens et Black Ferns Sevens ont par ailleurs remporté la Coupe du monde.

Déjà membre du conseil d'administration, Patsy Reddy est loin d'être une inconnue au pays du long nuage blanc. Ancienne avocate, elle a occupé de nombreux postes à responsabilités, dont celui de gouverneure générale de la Nouvelle-Zélande. "C'est un honneur absolu d'être élu au poste de président à un moment aussi crucial et passionnant pour le rugby à Aotearoa (nom maori de Nouvelle-Zélande, NDLR.)", a confié Patsy Reddy via le communiqué officiel de la fédération.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    13290 points
  • il y a 1 an

La fédé néo-zélandaise a une présidente du CA et un directeur général (Mark Robinson). C'est plutôt lui qui gère au jour le jour et c'est son rôle qui serait le plus comparable à celui de Bernard Laporte.

Cela dit c'est très bien de féminiser le rugby, et la NZ a bien fait sa part en organisant une belle Coupe du Monde.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News