Le sécateur british Jack Willis a-t-il vraiment pulvérisé le record du monde de plaquages ?
Après la rencontre, certains médias ont affirmé que Jack Willis avait réalisé 41 plaquages en finale de la Champions Cup.
Après la rencontre, certains médias ont affirmé que Jack Willis avait réalisé 41 plaquages en finale de la Champions Cup.

Un bon match en défense se solde généralement par une quinzaine, voire une vingtaine de plaquages. Cependant, Jack Willis n’avait visiblement pas les mêmes ambitions au moment de rentrer sur la pelouse du Tottenham Hotspur Stadium de Londres, ce samedi 25 mai.

VIDÉO. Culs, grattages, essai… Jack Willis, l’incassable super-héros anglais qui sublime ToulouseVIDÉO. Culs, grattages, essai… Jack Willis, l’incassable super-héros anglais qui sublime Toulouse

Pour cette finale de la Champions Cup remportée par le Stade Toulousain au détriment du Leinster (32-21), l’Anglais a conclu la rencontre en tant que meilleur plaqueur du match. Après la rencontre, la chaîne britannique TNT Sports a avancé, sur ses réseaux sociaux, que le troisième ligne aurait effectué 41 plaquages sur la rencontre, en comprenant le temps additionnel.

Rapidement, quelques observateurs ont comparé cette statistique à la performance mondialement connue de Thierry Dusautoir, qui avait effectué 37 plaquages face aux All Blacks en quart de finale de la Coupe du monde de rugby 2007. Mais alors, ce compte de plaquages en faveur de Jack Willis est-il véridique ?

VIDÉO. Attaquant en or, défenseur en diamant : Dupont a-t-il joué le meilleur match de sa vie face au Leinster ?VIDÉO. Attaquant en or, défenseur en diamant : Dupont a-t-il joué le meilleur match de sa vie face au Leinster ?

En effet, cette statistique est controversée. Les chiffres officiels de la Champions Cup avancent un nombre de 30 plaquages réussis en 100 minutes de jeu, soit onze de moins que TNT Sports. Ensuite, ESPN avance un chiffre plus proche de celui de l’organisateur, avec un compte de 29 plaquages réussis.

Ainsi, le nombre avancé par TNT Sports paraît être largement exagéré, bien que la performance du Toulousain reste monumentale. Mais alors, comment expliquer cette différence ? Outre-Manche, certains analystes sont très permissifs sur ce qu’ils considèrent être un plaquage effectué, comptabilisant beaucoup de contacts avec un joueur déjà plaqué comme une nouvelle étreinte.

‘‘Euro Masterclass’’ : Dupont et le Stade Toulousain choquent la presse étrangère, s’inclinant devant sa 6ᵉ étoile en Champions Cup‘‘Euro Masterclass’’ : Dupont et le Stade Toulousain choquent la presse étrangère, s’inclinant devant sa 6ᵉ étoile en Champions Cup

D’autant plus, même si Jack Willis avait bel et bien réalisé 41 plaquages, le record du monde sur un seul match n’aurait pas été battu pour autant, comme certains observateurs le laissaient penser. En effet, l’actuel record du monde de plaquages sur un match professionnel est détenu par l’Écossais Jonny Gray, avec 43 plaquages réussis.

Cette performance folle a été réalisée en l’espace de 80 minutes à l’occasion d’un match de Ligue Celte entre les Glasgow Warriors et le Leinster. Ce compte battait ainsi le record détenu jusqu’alors par Thierry Dusautoir. Rassurez-vous, “Titi” détient néanmoins toujours ce record au niveau international.

RUGBY. En mode record, Toulouse explose tous les chiffres : Merchandising, vente de maillots, billetterieRUGBY. En mode record, Toulouse explose tous les chiffres : Merchandising, vente de maillots, billetterie

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Manu
    21080 points
  • il y a 2 semaines

C'est devenu une mode de vouloir sortir un joueur du lot lors d'un match. On désigne également depuis quelques années "le meilleur joueur du match" dans un sport qui est par essence une affaire de collectif. D'ailleurs, le Stade Toulousain où se sont succédés les Rives, Casteignède, Michalak, Dusautoir ou Dupont clame depuis toujours que la star c'est l'équipe... Et ce match dantesque le prouve.
Tous les 23 joueurs présents samedi à Londres ont livré un combat mêlant courage et solidarité notamment dans la zone du 10 ou dans les rucks.
Certes il y a eu les statistiques de Willis mais ce ne sont que de statistiques qui ne livrent pas toutes les vérités du match notamment dans le jeu sans ballon ou le repositionnement défensif qui a pu gêner les irlandais sans qu'il y ait forcément eu un placage toulousain. Les statistiques ne livrent pas tout. Elles ne sont que des Indices.
Pour ce match, le record ne doit pas être vu de maniere individuelle mais collective.
Les toulousains ont plaqué selon L'Equipe 261 fois avec 91% de réussite !
Lebel a plaqué 17 fois souvent en dézonnant. Je n'ai pas souvenir d'une telle performance pour un ailier. NTK qui revient d'une grave blessure a plaqué 15 fois (souvent en binôme avec Willis) et joué 100 minutes. Je ne suis pas certain que chez les Bleus on fasse mieux à leurs postes que NTK et Lebel

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News