Le jour où les bagarres ont été remises en question [VIDEO]
Le "jeu dur", l'époque d'une remise en question.
Le rugby a toujours souffert d'une image brutale. Mais à une époque, cette brutalité faisait loi. Retour au temps mots doux.

Il était une époque où le rugby se jouait avec un ballon, et les poings. 1974. Un mauvais geste avait relancé une polémique qui divisait le monde du ballon ovale : les brutalités. On appelait cela le "jeu dur", mais lors du match opposant la France à l'Afrique du Sud, un coup de poing a sonné Alain Esteve, dit la tour Eiffel. 

Les différentes interviews des acteurs de notre sport laissent présager un changement dans les années futures, mais le "jeu dur" reste encore accepté et acceptable parfois, comme le déclare Jean-Michel Aguirre à l'époque joueur de Bagnères : "l'esprit français de toujours contourner la règle, jouer à 15 contre 14 est plus facile ; la possibilité de faire rentrer des remplaçants va arrêter cette hémorragie de jeu dur". Mais dans l'ensemble, ces incidents gênent l'évolution du sport et un changement des mentalités était clairement demandé. "Il ne faut pas tout attendre des arbitres, il faut un prise de conscience à tous les niveaux en commençant par les clubs", affirme Jean Fabre. 

Le rugby a changé depuis cette époque, les règles et les sanctions l'ont permis. Mais ne regardez pas ce reportage avec le prisme moderne, vous pourriez être choqués :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Quel dommage que jean-Michel Aguirre véhicule le cliché du Français qui essaiyerait de contourner la règle. Les Français respectent autant la règle que les autres.

  • AKA
    47728 points
  • il y a 2 semaines

A part Fabre, Aguirre... quel bal de faux culs 😁

@AKA

Justement non, Aguirre fait du French-Bashing, c'est tout

  • AKA
    47728 points
  • il y a 2 semaines
@justin6767

C' est du second degré???

Content d'avoir vu et entendu Jean Fabre joueur et dirigeant de qualité.

Savoureux, le président de l'époque Albert Ferrasse, dit Bebert la godasse, demandant un durcissement des sanctions 🤕.

  • jojo7
    1839 points
  • il y a 2 semaines
@Noir&Blanc

Dit Bébert la godasse ? …...peut être mais surtout le " prince Albert " Un drole de client !

  • Jak3192
    55114 points
  • il y a 2 semaines

Fin du commentaire:
".... bilan du jeu dur, ...., dont 40 radiations à vie"

Curieux de connaître les motifs de l'époque.

Un grand pas a déjà été franchi avec l'instauration des remplacements. Pour autant ça n'a pas supprimé ni les imbécillités de bas du front récurrents, ni le mauvais réflexe, ni le pétage de plomb compte tenu de l'agressivité nécessaire à ce sport ni (mais surtout maintenant chez les non-professionnels) la chasse organisée au joueur important adverse : " Vous avez bien pigé le neuf (numéro au choix) je veux plus le voir sur le terrain en deuxième, démerdez-vous ! "

  • math1907
    11907 points
  • il y a 2 semaines

1000, sanctions !!!!
40 radiations à vie!!!!!!!!!!

Et aujourd'hui ?

Il me semble que la dernière ou une des dernières c'était la saison dernière, à XIII, après qu'un mongolien ait aligné un arbitre!!!
Avant on était radié à vie pour quels genres de gestes? Parce ce que sinon il faut un sacré Vivier d'arbitres !?

  • AKA
    47728 points
  • il y a 2 semaines
@math1907

En ces temps les gars étaient radiés seulement pour des voies de fait sur les arbitres, et encore... On pouvait étendre un gars d' un coup de poing (par derrière de préférence) sous les yeux de l' arbitre sans que çà l' émeuve... De toutes façons les arbitrages "maison" étaient pratiquement systématiques!!!

@AKA

j'ai vu de simples penalties pour avoir éteint un joueur par derriere. bon c'était il y a une trentaine d'années

  • AKA
    47728 points
  • il y a 2 semaines
@Le Haut Landais

C' est vrai que la "référence" c' était le coup de pompe au gars par terre et le coup de point par derrière! Pas très glorieux!!! J' en ai connu des spécialistes qui ne mettaient jamais le nez dans un regroupement!!!

@AKA

je me souviens aussi d'un copain vraiment adorable en dehors du terrain qui se transformait en brute assoiffée de sang quand il rentrait sur le terrain, je n'ai jamais compris ce qui se passait

@AKA

je me souviens de plusieurs matchs auxquels j'ai pris part qui avaient plus a voir avec les jeux du cirque et ou l'arbitre n'avait cru bon mettre qu'un petit carton a chaque équipe

@math1907

Demande au club de Elne, ils en connaissent un rayon...

  • Vintom
    737 points
  • il y a 2 semaines

Début de vidéo culte: Lavelanet-Nice 1972 !...un sommet !!!

@Vintom

Le match entre Tarbes et Lannemezan à la mi-février, mêlant joueurs, dirigeants et spectateurs, 8 cartons rouges. Pas mal 😁

@Noir&Blanc

les cartons rouges sont distribues plus facilement de nos jours.
aux debuts des années 70, il fallait une belle agression caractérisée pour prendre un rouge

  • Vintom
    737 points
  • il y a 2 semaines

Estève qui a chargé ?...le mec il a dû taper avec une enclume ! 😄

Il y a l'entraineur qui dit : "...il faut gagner à tout prix..."
Aucun rapport avec l'équipe du Top14 qui évolue à Castres, donc je ne citerai pas le nom !
🙂

Quand Chabal a cassé la mâchoire d'Alie Williams (coude en avant), le 9 juin 2007, on prend 61 pts au final et on n'en marque que 10.
J'ai rien d'autre à ajouter sur l'utilité du "jeu dur".

  • math1907
    11907 points
  • il y a 2 semaines
@lebonbernieCGunther

C'était pas du jeu dur!!!!!!
Chabal est arrivé lancé ballon en main pour une percussion et AW, a voulu le prendre debout sur le haut du corps!
Il se serait baissé pour réalisé un plaquage à la ceinture il aurait fini le match!!!!!!

@math1907

Coude décollé du corps et en pleine mâchoire.
Aujourd'hui, tu vas presque en prison pour le même geste.
Et l'intention est là: faire mal, casser le joueur.

@lebonbernieCGunther

Oui mais à partir de ce moment-là Caveman est né et a fait carrière en dehors du terrain...

  • adourAB
    4732 points
  • il y a 2 semaines

Il y avait des footballeurs de talent dans cette équipe de France. Beau jeu au pied. Avant on tentait de blesser un joueur pour jouer à 15 contre 14. Maintenant on provoque « gentiment«  un joueur pour le faire déganter et obtenir un carton rouge. La satisfaction de l’auteur doit être la même.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Transferts
News