Ecrit par vous !
INSOLITE. Doit-on à nouveau autoriser le fait de marcher sur un joueur au sol ?
Jean-Jacques Crenca marche sur le centre des All Blacks, Daryl Gibson.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Certains vieux briscards du Top 14 regrettent le temps où l'on châtiait à grands coups de godasses les mecs qui traînaient un peu trop dans les rucks. La question est donc au cœur du débat.

Cet été dans une interview du magazine Flair (sorti en décembre), Dimitri Yachvili semblait regretter le temps  on pouvait « rucker » les joueurs qui trainaient un peu trop dans les mêlées spontanées. C’est maintenant au tour de Thibaut Privat d’être nostalgique du temps où l’on pouvait marcher sur les joueurs qui ne sont pas à leur place. Il déclare dans une interview accordée à L’Équipe : "les mecs qui étaient hors-jeu, on leur marchait dessus".FLASHBACK. RWC 1999. Danny Baugh prend un rouge après un stamping sur le visageAlors on peut comprendre que le Yach soit triste que les demi de mêlées ne puissent plus labourer les bougres qui osent ralentir une sortie de balle. Mais concernant un deuxième ligne qui regrette le temps où les avants se faisaient savater, on en vient à se demander si Privat ne serait pas fan de 50 nuances de Grey Mais il est vrai que lorsque l’on repense à notre ami McCaw et à ses plus belles actions, on a envie de se prononcer pour un retour du stamping. Comme le disait Mr Moscato, éminent défenseur d’un rugby propre et carré : "quand tu es complètement allongé par terre hors jeu en train de batailler le ballon, ça mérite un grand coup de pompe dans le citron". 

Voilà des pistes de réflexions qui devraient être mises en avant plus souvent lors des réunions arbitrales. Au Rugbynistère on a donc décidé de créer une commission d’experts (il parait que c’est à la mode dans le monde du rugby. Merci à Paul Arnould, Arthur Jeanet Tibo Drx) pour statuer sur le retour ou non de cette règle. Et à l’unanimité, nous avons voté pour le retour du labourage de cuisses, et ce, pour plusieurs raisons : 

  • On a commencé à se dire que depuis que McCaw avait pris sa retraite, il n’y avait plus d’intérêt et puis on a vu jouer l’Angleterre et finalement pour Itoje ça pourrait servir.
  • On pense aussi à l’après-rugby et après réflexion, on s’est dit que les 9 pourraient entrevoir plus aisément des reconversions artistiques en s’entrainant à sculpter des tibias.
  • Vu les oreilles et le nez de nombreux avants, un coup de pompe en plus ça ne changera pas grand-chose.
  • On aime le rugby champagne, alors si on assomme la moitié les avants sous prétexte de sortir les ballons plus vite forcément ça va aérer le jeu.
  • Parce que cela permettrait à Pascal Papé de marcher sur Lorenzetti, et dans la règle cette fois.
  • Enfin cela permettrait peut-être (attention les gars, c’est du théorique, on est sûr de rien) de pouvoir rivaliser avec Pocock alias monsieur sans défauts ni points faibles.
Clément Cressiot
Clément Cressiot
Cet article est rédigé par Clément Cressiot, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Fervant revendicateur du "c'était mieux avant", je ne l'applique qu'à l'évolution de la mentalité des dirigeants et présidents qui selon moi, sont les vrais responsables des "pertes de nos valeurs traditionnelles qui faisaient de nous les dignes représentants de l'esprit de clocher, du courage, de l'abnégation et du 4 grammes dans chaque bras après le dîner". (Mais là n'est pas le débat)
Il me semble que toutes règles visant à protéger l'intégrité physique d'un joueur contre les "débordements enthousiastes" de certains adversaires ne me paraissent absolument pas nuire à L'ADN de notre sport.
Modeste trois joueur de fédérale, j'ai moi aussi connu l'époque ou l'on attaquait le taf le lundi avec une tronche à rendre jaloux éléphant man et ou je découvrais que des articulations, muscles et autres organes inconnus de mon corps pouvaient être douloureux. Alors même si j'aime la forme de l'article j'ai nettement moins d'affinité avec le fond.
PS : Et vous tous vieux brigands des mêlées ouvertes (heu ça existe encore ce terme, ou j'ai définitivement pris un coup de vieux) savez qu'ils y a bien d'autres façon de "punir" un velléitaire de l'anti jeu que de le piétiner.

@Oncle Fétide

Entièrement d'accord avec toi.
Quand on se mettais hors jeu dans un regroupement, on le faisait en connaissance de cause. On savait très bien qu'on allait se faire châtier et ça faisait partie du noble sacrifice du gros. C'était dans les règles non écrites des avants. D'autant que les arbitres n'y trouvaient rien à redire.

C'est sur que ça peut te dissuader d'être hors jeu, mais pensons au mec qui est hors jeu de manière non volontaire et qui se fait marcher dessus par un mec de la corpulence d'Atonio... C'est sur qu'il retournerait plus dans les rucks , mais il a de grande chances de plus retourner sur le terrain non plus 😛

Pour le stamping mais seulement en pro car l on pourrait le regulariser (car en amateur certains en profiteraient pour stamper sur le visage ou la tete, ca par contre je suis contre)

Ca fait mal et ça laisse des traces ... c'est du rugby quoi.

  • m73
    10463 points
  • il y a 3 ans

Ayant connu ces périodes ou on "chattiais" sur les ruck, ou on pouvais faire des cathédrales, ou on prenait 1 mètre d'élan en mêlée à s'en défaire les cervicales, ou on pouvais faire des petites "fourchettes en scred " et tout plein de choses qui ont été bannies depuis, je prend bien plus de plaisir à jouer au rugby en 2017. Les règles on été faites pour préserver l'intégrité physique des joueurs et l'esprit du jeu. Quand un joueur gêne une sortie de balle sur un ruck , il prend un pénalité voir un carton jaune.

Je sais pas vous mais moi je trouve ça tellement mieux que de lui laisser la marque des ses crampons en cadeau et que le mec ait la gueule en trois épisodes le reste de la semaine au taf .....

  • Khris
    19611 points
  • il y a 3 ans
@m73

Tout pareil, gardons cette mentalité qu'on a mis du temps à acquérir, n'est ce pas cher amis varois, parole de rugbyman niçois, nos entrevus était pleine de ce genre de poésie à la Belle Époque, c'était pas pour me déplaire mais cela nuisait clairement au jeu, gardons ce genre de chatiement pour les cas où l'arbitre est miope.

  • m73
    10463 points
  • il y a 3 ans
@Khris

On es d'accord. Je préfère une séance de bourre pif ou "échange de culture momentané" comme on dis et qu'on se châtie après en 3 ème.
J'ai vu d'ailleurs que vous aviez bien échangé vos cultures dimanche dernier contre Bédarrides 😉

Le plus important pour moi c'est de protéger l'intégrité physique sur le long terme. Aujourd'hui je joue en honneur et j'apprécie des chose comme la poussée juste sur un mètre, le blocage des ruck (marre de prendre des types pleine côte en fin de ruck quand l'arbitre tourne le dos ) .

Et dans le cas où le gonze est hors-jeu dans le regroupement, mais sur ses appuis.
Faudrait-il alors, réintroduire le bourre-pif ?

sur que c'était mieux avant!😉ont est tous passé a la douche pour découvrir de belles marques de crampons,zébrures artistiques et demander aux potes si ça faisait pas trop crados!t’inquiète plus tu est marqué plus elle te kiffe!!c'était mieux avant!

  • AKA
    48804 points
  • il y a 3 ans

MDR! Dimitri qui est pour le retour au stamping, étonnant de la part d' un garçon qui n' a jamais mis la courge dans un ruck 😉 Perso je prends cet article au second degré bien que celui ci traite d' un sujet important, et en continuant sur cette voie je serai plutôt favorable à la "mêlée relevée" car cette phase de jeu (la mêlée) est une des plus grosses plaies de nos 2 championnats professionnels...

  • epa
    36704 points
  • il y a 3 ans
@AKA

Il faut juste regarder le nombre de fois où il a "stampé" des vilaines mimines adverses qui voulaient retenir le ballon....

  • Robi59
    9648 points
  • il y a 3 ans

Il me semble que le problème concerne plutôt l'arbitrage et la liberté d'action dans les rucks accordée à certains joueurs/nations.
Si les arbitres avaient des consignes claires sur ces actions _ à savoir selon moi, pénaliser systématiquement les joueurs qui tardent volontairement à sortir ET les joueurs qui les en empêchent _ les équipes en auraient sûrement marre de perdre des matchs sur la multiplication de ces pénalités, et ce genre de pratique disparaîtrait ... je pense !

D'abord bravo pour cet article, car sous couvert de second degré je trouve le sujet sérieux.
Perso je trouve moi dangereux de se faire marcher dessus (hors articulation et tête évidemment) que de gratter le ballon et prendre dans le dos ou les cervicales un poulet de 120kg arrivé lancé que je ne vois pas venir.
Et puis cela simplifierait le rôle de l'arbitre car entre je suis en train de sortir mais je suis lent et je traîne, la frontière est trop compliquée à arbitrer.
M...j'ai fais sérieux, désolé les gars.

je vais peut-être dire n'importe quoi mais j'ai quand même l'impression que depuis que le stamping est interdit on voit de plus en plus de joueurs trainer au sol. Il y a quelques années le ballon était libéré plus facilement, maintenant il y a ttoujours un joueur qui ralenti le jeu et c'est vraiment pénible.

Donc pour le spectacle, je dis vive le stamping, mais seulement sur les côtes ou les jambes, pas à la tête

@fabien81

Tu confonds rucking (autorisé) et stamping (interdit).
Le rucking est un art subtil que les Français n'ont jamais compris. Il demande de la mesure et du self control: si le mec est hors jeu, tu lui laboures les côtes à coups de crampons. Ni La tête ni les mains ni les couilles: sinon c'est toi qui te fais siffler.

Le rucking tel qu'il doit être pratiqué ne convient pas aux Français qui ne savent pas s'arrêter. C'est à cause d'eux qu'il a disparu.

  • epa
    36704 points
  • il y a 3 ans
@Wolfhound

Mais bien sûr, avec un QI inférieur de 110% aux anglo-saxon et aux celtes c'est normal.... Même les arbitres le savent, le rugby ce n'est pas pour les français. Il faut siffler très vite et sortir facilement des cartons car ils n'ont ni mesure, ni self control..... Alors que de l'autre côté de la manche, il n'y a que des gentlemen c'est connu....

@epa

Pile poil, t'as tout compris. 🙂

  • epa
    36704 points
  • il y a 3 ans
@Wolfhound

C'était pas dur

@epa

Ouais mais de ta part c'est bien quand même.

  • epa
    36704 points
  • il y a 3 ans
@Wolfhound

Ben pour un français c'est le max forcément.... Tu es à pleurer....

@epa

Oh, non, pleure pas. S'il te plait. Allez. Fais moi un sourire. Hein? Allez. C'est fini.

T'ain, ces francais...

  • epa
    36704 points
  • il y a 3 ans
@Wolfhound

Dés que je retrouve un cerveau pour descendre dans tes abysses, je fais ça. 🙂

@epa

"descendre dans [mes] abysses"... C'est grave évocateur ça mon garçon. Limite érotique. Mais désolé, pas mon truc.

Coquin, va.

  • epa
    36704 points
  • il y a 3 ans
@Wolfhound

.......

@Wolfhound

jeff tordo love it!!

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos