EXCLU. Coupe du monde de rugby amateur : ''Avec le bénévolat, on peut soulever des montagnes et organiser un Mondial''
A gauche, Jeremy Tessier a organisé tout le mondial amateur qui aura lieu en septembre prochain. Crédit photo : Cyrille de Villèle - Ville de Digne-les-Bains
1ère Série
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés
Dans quelques mois, le coup d’envoi de la Coupe du monde de rugby sera donné. Mais en parallèle, il y aura la même compétition pour les amateurs.

C’est une première mondiale qui aura lieu du 22 septembre au 30 septembre 2023. En effet, une Coupe du monde de rugby amateur va voir le jour. Un gros travail de presque 4 ans est sur le point d’être concrétisé. Le président du club de Dignes-les-Bains, Jeremy Tessier, et toute son équipe n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils avaient déjà organisé par le passé le Tournoi des 6 Nations amateurs en 2018 ainsi qu’une rencontre entre des moins de 18 ans entre la France et l’Angleterre. Mais pour cet événement, l’organisation et la charge de travail sont bien différentes. “Autour d’une bière avec des potes, on s’est dit, on a fait l’Europe, donc si organisait une Coupe du monde. Mais au début, pour moi, c’était une idée en l’air. Sauf que quelques mois après ça, je recevais à Dignes le maire de Kamaishi, ville hôte à la Coupe du monde, symbole de reconstruction et de rugby amateur. L'idée, c'était de dire que sa ville a été le symbole du rugby amateur au Japon en 2019. Nous serons la capitale mondiale de la Coupe du monde 2023. La fédération est venue me voir en me disant que l’idée était bonne et qu’il fallait aller plus loin. Quelques mois plus tard, nous sommes entrés en contact avec France 2023 qui a trouvé l'idée géniale et que ça ferait une bonne animation pendant la compétition. Depuis 2019, on travaille sur ce projet et on travaille sur la dernière ligne droite”.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce mondial s’organise exactement de la même manière que chez les professionnels. “Il y aura 4 poules de 5 réparties sur 4 sites différents. Saint-Maximin, Arles, Saint-Raphaël et Port de bouc qui accueilleront chacun une poule. À la fin des premiers matchs, on remonte tous vers les Alpes-de-Hautes-Provence pour que les 600 joueurs se retrouvent tous ensemble et que l’on puisse jouer les phases finales. Tout se déroule sur 10 jours. Nous avons essayé d’avoir des niveaux équivalents avec tous les clubs. Nous avons aussi choisi ces dates-là, car il n’y a aucun match du côté de Marseille ou Nice. Par conséquent, on attend nombreux les supporters du monde entier du côté de Dignes-les-Bains. Nos premières estimations se tournent autour de 20 000 spectateurs”, explique Jeremy Tessier.

Un travail de longue haleine qui s’apprête à être finalisé. Puis la pression, Jeremy Tessier commence à l’avoir. “Là, on est soutenu pas tout le monde. Au vu de ce que l’on a vendu à la région ou aux institutions, nous devons être à la hauteur. Sincèrement, moi ma pression, elle est sur la validation des équipes venant de l’étranger, mais au moment où ils auront payé l’inscription, ce sera gagné. On va réunir 600 joueurs autour de la passion du rugby.” 

Hébergement, transport, restauration…

Mais voilà, bien que les 600 joueurs vont être répartis sur les 4 sites, le coût de la vie post covid, lié à la crise économique que connaît la France actuellement, a quelque peu mit des bâtons dans les roues à Jérémy Tessier. “Le prix des billets d’avion, l’hébergement et du transport en local plus la restauration ont explosé. Ça nous demande beaucoup de travail et d’organisation.” Mais, le président du club qui évolue en Régionale 1, a plus d’un tour dans son sac. En effet, lui et son équipe ont mis au point des outils professionnels qui permettent plus facilement de tout réserver. “On a mis en place une plateforme de réservation en ligne où un Néo-Zélandais par exemple peut réserver son avion, son déplacement ici en France et sa billetterie depuis l’étranger. On a créé une application sur Android et Apple pour avoir un suivi des matchs et on va lancer très prochainement notre web TV pour la diffusion des 60 matchs de la compétition. Le 6 nations, c'était un budget à 40000 euros et là, on a un budget à 1 million 2 en 4 ans. On est tous bénévoles et avec du travail et de l’envie, on peut soulever des montagnes et organiser une coupe du monde.”

Un projet sociétal

À travers cette belle initiative, soutenue par Provence Rugby, mais aussi le RC Toulon, se cache un plusieurs enjeux. Il y a avant tout l’aspect sociétal à prendre en compte. “Avec Rugby2rue, on fait découvrir le rugby au pied des immeubles, dans les quartiers. On réunit les gamins, à chaque fin de vacances scolaires et on fait un plateau rugby ensemble. On a aussi lancé une formation ou on prend aussi des jeunes de 16-18 ans, hors du système de l’emploi ou scolaire, que nous avons réintégré dans les clubs grâce à la Fédération sur des formations diplômes BPJEPS. Ces gamins en train de dealer au bas des immeubles sont devenus éducateurs de rugby. Et l’idée, c'est qu’ils parlent aux plus jeunes de s’ouvrir au monde et de pratiquer une activité comme le rugby dans lequel il y a beaucoup de valeurs. Beaucoup d’entre eux ont terminé porte-drapeau lors de France Afrique du Sud devant 60 000 personnes alors qu’ils ne connaissaient quasiment pas le rugby. On a un tournoi de rue samedi prochain avec 500 gamins qui vont jouer sur la pelouse du rugby vélodrome, c'est magique pour eux. On fait aussi, grâce à rugby@school, du rugby dans les écoles On travaille sur la réintégration sociale via le rugby. Toutes les valeurs sont réunies là”, ajoute Jeremy Tessier. 

Une sacrée troisième mi-temps

Dans le rugby amateur comme professionnel, la troisième mi-temps est un moment à ne pas négliger et qui rassemble et Jeremy Tessier l’a bien compris et voit les choses en grand. “On clôturera l’événement par la plus grosse troisième mi-temps de l’histoire du rugby à la fin du rugby. On a bloqué le palais des congrès pour accueillir 5000 personnes dans une sorte de club house”. Le rugby rassemble autour du ballon ovale, mais aussi autour d’une bonne bière d’après match. Tout sera réuni pour que cette fête soit la plus belle possible. La billetterie ouvre le 1 juin prochain.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Dodow
    13987 points
  • il y a 1 an

Dommage il manque des petites précisions sur un point intéressant... C'est une coupe du monde de clubs, donc, mais lesquels ? Est-ce qu'il y a un club par nationalité représentée au vrai mondial ? Si oui quel est le club français ? Et si non, quelles nations représentées 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News