ESPAGNE : avec 17 ''Français'' sélectionnés pour la tournée d'automne
ESPAGNE : avec 17 ''Français'' sélectionnés pour la tournée d'automne.
En novembre, l'Espagne va affronter la Namibie, puis les Samoa, deux nations qualifiées pour le Mondial 2019.

Belgique - Espagne : après la polémique, World Rugby ouvre une enquêteLe match entre la Belgique et l'Espagne avaient marqué les esprits la saison passée. Battus à la surprise générale, les Leones voyaient leur rêve de Mondial 2019 s'envoler, sur fond de polémiques contre l'arbitre roumain du match, Vlad Iordachescu.

VIDEO. Vis ma vie de Vlad Iordachescu : arbitre le bouillant Belgique - Espagne depuis ton canapé !Les Espagnols ont de toute façon été sanctionnés, et définitivement écartés de la course au Japon. En cause ? Des joueurs alignés, mais non sélectionnables avec la sélection, comme l'ouvreur Mathieu Bélie, déjà international junior avec la France.

Mondial 2019 : la France a-t-elle précipité la chute de l'Espagne en ne respectant pas le règlement ?Un nouveau cycle s'ouvre pour la sélection espagnole, mais cette dernière s'appuie toujours sur des joueurs évoluant dans l'Hexagone, dont certains sont formés en France.

Chez les avants, les piliers Jean-Baptiste Custoja (Provence), Xerom Civil (Agen), Bittor Aboitiz (Rodez) sont là, ce dernier étant appelé pour la première fois.  Quentin Garcia (Chambéry), talonneur, est aussi de la partie. Pour Mickael De Marco (Agen), c'est une première avec les Leones. Enfin, les 3ème-lignes David Barrera (Villeurbanne), Asier Usarraga (Biarritz), Pierre Barthère (Rouen) et Thibaut Visensang (Cognac Saint Jean d'Angely) sont également de l'aventure.

S'il ne joue plus en France, l'ancien Narbonnais Lucas Guillaume, longuement suspendu et aujourd'hui à lcobendas, est convoqué.

Chez les demis, Lucas Rubio (Agen) et David Mélé (USAP) pourraient connaître leurs premières sélections : si ce dernier a été sélectionné à l'ouverture, et sera en concurrence avec Mathieu Péluchon (Cognac Saint Jean d'Angely), le premier devra faire avec celle de Tomas Munilla (Béziers).

Le reste ? Fabien Perrin (Bourg-en-Bresse) et Andrea Rabago (Dijon) au centre, et les nouveaux Hugo Alonso (Rodez) et Lucas Levy (CO Berre XV).

Les principaux absents par rapport au XV aligné en mars dernier face aux Belges sont Gibouin, Ascarat, Malié, Bélie, Auzqui et les frères Rouet.


Le groupe : 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bernardo Lapuerta à t'il validé tous les passeports?

  • cahues
    97982 points
  • il y a 6 mois

Finalement ils ne font que copier les nations majeures de ce sport. En aussi grande quantité c'est tout meme abusé et certainement un frein à l'évolution du rugby dans le pays.

@cahues

Oui et non. Depuis que Régis Sonnes est arrivé en Espagne et a décidé de miser sur les francoespagnols le nombre de joueurs au pays a augmenté de 60%. Il y a une vingtaine de joueurs Crabos et Espoirs nés en Espagne actuellement en France, la ligue nationale a beaucoup élevé son niveau, on peut regarder tous les matchs sur internet, la finale de Coupe a eu 26000, 21000 et 15000 spectateurs les trois dernières années, les Moins de 20 ans ont fini 2èmes au Mondial B 2016, poussant les Samoa en prolongation, le budget de la fédération a augmenté de 125%... Mais sans une équipe senior masculine en Coupe du Monde, les clubs pro ne nous prennent pas au sérieux et les jeunes préfèrent jouer pour d'autres pays. Tu n'as qu'à voir les cas de Samuel Ezeala ou Lucas Paulos. Alors que tous les deux ont joué pour l'Espagne U18 en 2016, maintenant l'un est en France 7 et l'autre est en Argentine.

@Armchair Fan

Belle progression, somme toute plutot rapide. Se servir de ses "etrangers" pour faire monter le niveau de l'equipe, l'interet pour le sport en general et attirer des sponsors me semble logique et l'option la plus rapide pour un "petit" pays. Bonne chance aux Espagnols

Difficile d'exister sur la scène internationale quand ta culture rugby est sinon très récente , du moins assez confidentielle dans ton pays.

@Droitdevant

Totalement vrai, mais en réalité la culture rugby est beaucoup moins confidentielle que dans certains pays très habituels en Coupe du Monde. L'Espagne a plus de 35000 licenciés, pratiquement autant que les autres pays du Tournoi B ensemble. La ligue est télévisée chaque semaine, les finales réunissent plus de 10000 spectateurs... C'est le manque de scène pro qui oblige à piocher en France, non pas un manque de joueurs.

  • WebDiv
    13382 points
  • il y a 6 mois

Est-ce que les arbitres seront Roumain et Belge?

David Mélé ? Considère-t-on donc à présent que la Catalogne est espagnole ? Peste !

En réalité Bittor Aboitiz (formé à Getxo, de l'autre côté de la frontière) a déjà été sélectionné il y a quelques années mais sans arriver à jouer en match officiel, tandis que Hugo Alonso et Lucas Levy ont été internationaux à 7.

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Amateur
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News