Equipe de France. RUGBY. Antoine Dupont encense Guirado et son capitanat
Antoine Dupont ne tarit pas d'éloges sur le mandat de capitaine de Guirado.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Antoine Dupont mènera les Bleus pour le premier match du Tournoi des 6 Nations contre l'Italie. L'occasion pour lui de revenir, sur le capitaine qui l'a marqué en Bleu, Guilhem Gurado.

Plus qu'un jour et le XV de France démarrera son Tournoi des 6 Nations face à l'Italie au Stade de France (16 heures). L'occasion pour Antoine Dupont, de livrer ses dernières impressions avant le coup d'envoi de la compétition hivernale et de s'exprimer sur son rôle de capitaine. Lors d'un entretien accordé à l'Équipe, le petit prodige du rugby français, est également revenu sur la période Jacques Brunel, et sur le capitanat de Guilhem Guirado. Dupont révèle son admiration pour l'actuel talonneur du MHR : ''Des capitaines, j'en ai eu beaucoup. Tous avaient une manière différente de gérer leur affaire. Quand je suis arrivé à Toulouse, je me souviens de Florian Fritz. Il parlait peu mais dès qu'il le faisait, il n'y avait plus un bruit, tout le monde l'écoutait. Je retiens aussi Guilhem Guirado avec l'équipe de France. Il n'a pas eu un capitanat toujours aisé car les résultats n'étaient pas forcément là, mais il était toujours positif, essayait constamment de fédérer les mecs autour de lui.''

RUGBY. Dupont devant Galthié, le top des meilleurs 9 de l'histoire tricolore fait polémiqueRUGBY. Dupont devant Galthié, le top des meilleurs 9 de l'histoire tricolore fait polémique

Le demi de mêlée tricolore avoue même s'être d'une certaine façon, inspiré de l'abnégation dont faisait preuve Guirado, tout en gardant son côté naturel : ''Il manifestait une abnégation assez incroyable. Inconsciemment, je me suis sans doute nourri de tous ces gars pour appréhender ce rôle de capitaine, même si j'essaie avant tout de rester fidèle à moi-même. Inévitablement, tu repenses toujours à des gestes, à des paroles, à des attitudes de capitaines que tu as croisés dans ta carrière et qui t'ont marqué et plu. Il y a des chances que ce que tu as aimé entendre un jour plaise aussi à d'autres joueurs si tu le leur répètes avec tes mots.''

Top 14. Guilhem Guirado annonce la date de sa retraiteTop 14. Guilhem Guirado annonce la date de sa retraite

Enfin, toujours pour le quotidien sportif, Antoine Dupont révèle que l'ultime discours de Guirado en Bleu, à l'issue de la défaite du XV de France face au Pays de Galles en quart de finale de la Coupe du Monde 2019, l'a particulièrement touché. À l'heure actuelle, pour le Toulousain, cela reste les mots les plus marquants d'un capitaine : ''Avec ses paroles dans le vestiaire après le quart de finale de Coupe du Monde perdu contre les Gallois, au Japon, en 2019. C'était poignant car c'était son dernier match en sélection. Comme c'était aussi le dernier de Louis Picamoles, de Maxime Médard, de Yoann Huget, des joueurs emblématiques. C'était fort parce que Guilhem montrait rarement ses émotions. Il n'allait pas souvent dans l'affect dans ses interventions. Et là, il avait fait ça de manière remarquable''. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mouais... ça sent un peu le passage de pommade tout ça...
Guirado a été un bon joueur pendant deux ou trois ans, en tout cas, le meilleur des toulonnais en bleu, ce qui n'était pas bien difficile...
Comme capitaine, mon ressenti de l'extérieur (puisque comme nous tous, je n'étais pas dans le vestiaire), je garderai le souvenir d'un mec aux ordres du staff se contentant de "défaites encourageantes", et surtout d'un bon fayot, porteur de valise de Bernie après l'éviction de Novès.
Pour moi, il ne restera pas un grand capitaine, comme ont pu l'être ses prédécesseurs, de Rives à Dusautoir. Mais puisque Toto le dit, je vais faire semblant d'y croire...

@lebonbernieCGunther

Je ne parlais que du côté sportif du bonhomme. Je comprends ton avis pour le reste.

@Math yeux Jah l’ibère

Oui, oui, mais même sur le plan sportif, quand tu compares aux talons qu'on a eus, en EDF, on ne peut pas objectivement parler d'un grand joueur qui laissera sa trace dans l'histoire. Et si tu le compares aux autres talons des équipes inter, on voit très vite qu'il jouait un rugby complètement anachronique et archaïque, le contraire absolu d'un Dan Coles, par exemple.

Quelle différence entre encenser et enfumer ???

Il prend 2 exemples diamétralement opposer.

Oh Flo🤣 cest une porte de prison, il ne vaut mieux pas tomber sur lui même dans la vie ce gars a un sacré regard noir aussi facile qua bouger qu'une tres vielle grosse comode en massif traditionnel. EN cas de probleme avec Flo ca part direct dans les vestiares garanti.

Une grosse erreur a etait faite par PSA franchement qd tu annonces que tu vas en Twickenham avec un commando et que tu as Flo qui est ok tu ne le prends pas ❓

il n'y a pas que "les stats" qui compte dans ce jeu.

Guigui lui c'est une machine a parole sur, apres jen dirais pas plus je ne le connais pas bien mais ca ce vois dans ses interviews, vous pouvez les compter sur les doigts de la main celle de Flo. Ceci étant a chacun sa personalité

Bon petit..

Ça risque d’en faire grincer plus d’un.
Pourtant, Guirado c’est 1 brennus, 1 champion’s C et une challenge dans 3 clubs différents.
C’est aussi le recordman du nombre de plaquages en match international : 31 contre l’Irlande au tournoi 2018. Donc faut oser se moquer d’un tel joueur.
Mais y’en a des qui osent tout et y parait même que c’est à ça qu’on les reconnaît…

  • Dodow
    11357 points
  • il y a 3 mois
@Math yeux Jah l’ibère

Guirado était au capitaine au pire moment, c'est tout ce qu'on peut lui reprocher...

Avec un limogeage brutal de sélectionneur, son remplacement par défaut par un sélectionneur vraisemblablement pas là pour les bonnes raisons, une ambiance pesante, l'équipe ne pouvait pas bien jouer, le capitaine ne pouvait pas faire bonne figure.

  • dusqual
    34981 points
  • il y a 3 mois
@Math yeux Jah l’ibère

oh moi je me moque de tout le monde, il a du y avoir droit, oui...
mais ce n'est pas pour autant que je reconnais pas le joueur, le capitaine, l'homme.

@dusqual

Je n’ai aucun problème avec la dérision quand ce n’est pas aveugle, insistant ou cocardier. C’est vrai que j’ai mal formulé, se moquer sainement (de soi compris) est toujours positif !

  • dusqual
    34981 points
  • il y a 3 mois
@Math yeux Jah l’ibère

oui t'inquiète je t'avais parfaitement compris. tu ne t'es pas mal exprimé, c'est moi qui adore trouver des failles.

  • Pianto
    44781 points
  • il y a 3 mois
@Math yeux Jah l’ibère

Avec Picamoles et Médard, ils étaient les seuls joueurs français qui pouvaient postuler pour une place parmi les 5 meilleurs mondiaux à leur poste pendant ces 10 ans noirs. Ils se sont battus pour faire exister l'équipe de France mais on était en-dessous des autres nations, assez largement.

@Pianto

Tu oublies Fofana, et aussi Vincent Clerc et surement d'autres. Y'avait finalement du beau linge dans cette décennie. Aussi, pour moi, le problème, c'était pas les joueurs mais le jeu qu'on leur demandait de pratiquer. Un jeu de bourrin pas adapté à notre potentiel.

  • CEVEN
    195874 points
  • il y a 2 semaines
@lebonbernieCGunther

Lourdeur de l'héritage de Bernie-Moquet, et moqué depuis 2007
Quand on considère le potentiel en place, ce n'est pas l'intelligence situationnelle qu'il aura laissé en héritage.
[/ Euphémisme]

  • Pianto
    44781 points
  • il y a 3 mois
@lebonbernieCGunther

non je ne les oublie pas. Ils n'étaient pas dans les 5 meilleurs mondiaux à leur poste, Clerc avait pu en faire partie dans la décennie d'avant.

Pour moi, il n'y a aucun doute, ces générations de joueurs étaient les plus faibles que j'ai connues en France. Les coachs ont bon dos.

@Pianto

De 2012 à 2016/17, je pense que Fofana était dans le haut du panier, le Top 5, comme tu dis, mais quand on lui mettait un Fritz à ses côtés et pas un tank qui valait 18 seconde au 100 m (en imaginant qu'il soit capable de courir 100m...).
Et les coachs, surtout PSA et Brunel, n'ont fait qu'appliquer un schéma de jeu archaïque sur le modèle toulonnais sans avoir les moyens de pratiuer le même jeu. Mais Toulon y est parvenu grâce à un 5 de devant monstrueux, sans doute le plus balèze jamais aligné, et quelques OVNI derrière. Alors PSA et Brunel n'avaient certes pas sous la main la densité du groupe acheté par Mourad, mais ils avaient quand même du beau monde, mais n'ont voulu pratiquer qu'un rugby de bourrin calqué sur la méthode Laporte (puisque ça avait fonctionné au RCT).
L'exemple type, c'est Bastareaud dont le seul point commun avec Nonu était les dreadlocks. Mais ils se sont entêtés pendant 10 ans avant de revenir à nos gênes basées sur le mouvement, la vitesse et le déplacement, ce qu'on revoit enfin aujourd'hui.
Les joueurs ont bon dos...

  • Pianto
    44781 points
  • il y a 3 mois
@lebonbernieCGunther

Bon, ben je veux bien mais citez moi une équipe de France de ces 40 dernières années plus faible que celles des années 2012-2021.
Moi je n'en vois pas.

@Pianto

Moi non plus. Surtout sur une telle durée.

@Pianto

Oui enfin, les coachs ont qd-mm un peu la responsabilité des mecs qu'ils sélectionnent non ?

@MARCFANXV

Les coachs ne sont pas que sélectionneurs! Ils ont aussi et surtout la responsabilité du plan de jeu (quand il y en a un...)

  • Pianto
    44781 points
  • il y a 3 mois
@MARCFANXV

certes mais je n'ai pas connu de plus faible génération. Tu peux sélectionner qui tu veux quand systématiquement, à 80% des postes, les adversaires sont meilleurs individuellement, c'est dur de faire des résultats...
Pendant dix ans on a fait au mieux 4ème du tournoi, on n'a jamais battu ni Galles, ni Irlande, une fois les anglais sur un malentendu. On s'est pris pelée sur pelée contre les nations du sud. Il faudra l'admettre un jour, on n'était pas invités.

Les gallois, les irlandais, les anglais, les sudafs, les australiens, les néozed étaient meilleurs que nous, et pas à cause de détails, ils étaient nettement plus forts collectivement ET individuellement.

@Pianto

Oui, et aussi surtout l’encadrement qui était en dessous de tous les autres, à tous les niveaux…

@RCDcenter

Même « structurellement » parlant, les staffs étaient bien moins fournis que les autres nations majeures.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News