DISCIPINE. SPRINGBOKS. Rassie Erasmus (enfin) convoqué par la commission pour son comportement !
Rassie Erasmus lors de sa vidéo critique de l'arbitrage du 1er Test.
Le manager (et entraîneur officieux) des Springboks a été convoqué par la commission de discipline pour avoir critiqué ouvertement l'arbitre Nic Berry.

On ne sait pas a quoi joue ce gars-là depuis quelques semaines, mais il joue à un jeu dangereux. Probablement non content du peu de lumière que lui offre son nouveau statut de manager - alors qu'il était le sélectionneur champion du monde en 2019 -, Rassie Erasmus s'est pris pour un juge en chargeant l'arbitre du 1er Test entre les Springboks et les Lions Britanniques, Nic Berry. Lors d'une vidéo de près d'une heure publiée sur le net, on voit l'ancien troisième ligne accabler formellement le référent australien, à travers 36 actions disséquées qui, selon lui, témoignent d'erreurs du corps arbitrales lors du match remporté par ses troupes 22 à 17.

DISCIPLINE - Va-t-il y a voir des (lourdes) sanctions à l'encontre des Lions Itoje et Hogg ?DISCIPLINE - Va-t-il y a voir des (lourdes) sanctions à l'encontre des Lions Itoje et Hogg ?

Alors qu'on l'a encore vu omniprésent sur le terrain lors du 2ème Test grâce au rôle de porteur d'eau, Erasmus était donc dans l'oeil du cyclone. De fait, lundi, World Rugby a annoncé que l'homme de 48 ans passerait devant une commission disciplinaire indépendante prochainement. Un moindre mal, pour protéger les directeurs de jeu...

Les arbitres sont la colonne vertébrale de notre sport, et sans eux il n'y a pas de jeu. World Rugby condamne toute critique publique de leur désignation, de leur performance ou de leur intégrité à même de miner leur rôle et la confiance qui les entoure et, plus que tout, les valeurs qui sont le coeur de notre sport. (...) (Worlf Rugby a) rappelé à l'encadrement des deux équipes leurs obligations envers les valeurs du sport. Et entreprendra une révision de son code de conduite relatif aux incidents de cette nature en vue de renforcer la portée des sanctions. - Propos issus du communiqué officiel de World Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    16852 points
  • il y a 2 ans

après avoir vu la fameuse vidéo, j'en arrive à deux constats
1) Erasmus a raison sur bien des points et son propos est globalement mesuré, et sans doute toute la série aurait elle était moins moche avec des arbitres qui aient moins peur de sortir les cartons notamment le déblayage hideux, façon cathédrale par hogg et van der merve (je n'avais vu ça qu'une fois par nos français u20 et ça avait été un double carton rouge)

2) World Rugby est bien hypocrite, des dérapages sur l'arbitrage on en entend souvent, par watson pendant le dernier tournoi, par Rennie lors de la tournée française en australie (le pire étant que WR a trouvé moyen de lui donner raison en retirant le rouge, avec le succès que l'on connait -le joueur étant finalement suspendu par sa propre fédé pour d'autres frasques), ou par owens dans son whistle watch

bref ce qui semble être reproché à Erasmus, ce n'est pas de remettre en cause l'arbitrage (ce qui est malheureusement toléré depuis trop longtemps) mais d'aller au bout de la démarche avec les preuves en vidéo à l'appui

c'est d'autant plus dommage qu'au delà du match en question il soulève un pb important dans l'arbitrage du rugby mondial, le poids des archétypes et des préjugés (les français étant réputés tricheurs, les springboks violents etc...)
c'est compliqué d'arbitrer le rugby mais il y a depuis trop longtemps beaucoup trop de complaisance vis à vis de ses clichés qui au final pèsent très lourd en influençant inconsciemment les officiels sur le terrain mais pire encore les commissaires a postériori

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News