Coupe du monde de rugby 2019 - Japon : Découvrez les 12 stades stades retenus pour la compétition
Japon - Coupe du monde 2019 : les stades du Mondial de rugby. / Crédit Photo : Twiiter : @rugbyworldcup

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le comité d'organisation de la coupe du monde de rugby de 2019 a dévoilé le nom des douze stades retenus pour accueillir la compétition. Découvrez-les.
Si le cap des J-200 concernant le Mondial 2015 a été passé aujourd'hui, la Coupe du monde 2019, elle, est déjà lancée ! Aujourd'hui, World Rugby et le comité d'organisation de la Rugby World Cup ont dévoilé les noms des douze villes et des douze stades retenus pour accueillir les rencontres d'une compétition organisée en Asie pour la première fois. Les capacités de ces stades vont de 80 000 places (National Stadium – Tokyo) à 16 187 places (Kamaishi Recovery Memorial Stadium – Kamaishi). À titre de comparaison avec le Mondial 2015, le stade de Wembley est celui pouvant accueillir le plus de monde (90 000) contre seulement 12 300 pour le Sandy Park d'Exeter. Notons que selon japonrugby, huit des douze stades retenus pour la Coupe du monde 2019 sont situés dans les régions du Kanto, du Kansaï et de Kyushu, soit trois régions marquées par la culture rugby.

Les stades, du plus petit au plus grand

  • Kamaishi Recovery Memorial Stadium (Kamaishi) - Capacité (16 187 places)

    Situé dans la région de Tohoku, durement frappée par le Tsunami de 2011. Le stade est à construire.


  • Level-5 Stadium (Fukuoka) – Capacité (22 563 places)

    Le stade date de 1995, il est situé dans la région de Kyushu, l'île la plus méridionale du Japon où se trouve le célèbre Mont Aso.


  • Kumagaya Rugby Ground (Kumagaya) - Capacité (24 000 places)

    Situé dans la région de Kanto, la plus densément développée et urbanisée du Japon. Ce stade consacré au rugby sera agrandi d'ici la Coupe du monde.


  • Hanazono Stadium (Higashiosaka) - Capacité (30 000 places)

    Le plus vieux stade de rugby au Japon, construit en 1929. Il est situé dans la région de Kansaï.


  • Noevir Stadium (Kobe) – Capacité (30 312 places)

    Il est l'un des stades du Tournoi à posséder un toit. Construit en 2001 et situé dans la région du Kansaï.


  • KKWing Stadium (Kumamoto) - Capacité (32 000 places)

    Construit en 1995, situé dans la région de Kyushu. Résidence d'un club de football.


  • Oita Bank Dome (Oita) - Capacité (40 000 places)

    Résidence d'un club de football, ce stade a été construit en 2001. Lui aussi est situé dans la région de Kyushu.


  • Sapporo Dome (Sapporo) – Capacité (41 410 places)

    Situé à Hokkaido, une île du nord du Japon, proche de la Sibérie, le Sapporo Dome est un stade de baseball et de football. Construit en 2001, il possède un toit.


  • Toyota Stadium (Toyota) – Capacité (45 000 places)

    Construit en 2001 pour la coupe du monde de football 2002, il possède un toit.


  • Ecopa Stadium (Fukuroï) - Capacité (50 889 places)

    Situé dans la région de Chubu, la partie centrale de Honshu, l'île principale du Japon. Construit en 2011. Devrait accueillir un ¼ de finale.


  • Nissan Stadium (Yokohama) – Capacité (72 327 places)

    Situé dans la région de Kanto, et construit en 1998. Un stade de football, qui n'a jamais accueilli de matchs de rugby.


  • National Stadium (Tokyo) - Capacité (80 000 places)

    Situé dans la capitale, le National Stadium est actuellement en reconstruction et sera prêt pour le Mondial 2019, ainsi que pour les JO 2020. C'est le stade historique du rugby nippon, qui accueillera le match d'ouverture et la finale.

    Alors, vous avez hâte d'y être ? Le président de World Rugby, Bernard Lapasset, déclarait, au moment de la révélation des stades : « C'est une étape importante pour le tournoi. Maintenant, on sait où on va et les habitants des villes concernées, comme les fans du monde entier, peuvent se préparer à l’événement. »

    Merci à Japon Rugby pour les infos.

  • Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

    Le dernier stade a vraiment une putain de belle architecture. Et le premier, hormis le fait que ce soit une image de synthèse toute chiadée, est vraiment inscrit dans un paysage de folie. C'est vrai que ça pourrait être un sacré trip que d'aller là-bas !

    • Compte supprimé
    • il y a 5 ans

    Le futur est déjà la.

    Chacun ses chantiers pour etre pret pour cette RWC qui promet:
    Pour les japonais, les stades,
    pour les francais, le fond de jeu ...

    Les pistes d'athlé pour la visibilité 🙁

    • JoB
      3089 points
    • il y a 5 ans

    Dommage que tous les stades ne soient pas des stades de foot ou rugby uniquement. C'est à dire sans piste d'athlétisme.

    Ça manque de stade à l'anglaise, où les spectateur sont au plus près du terrain...

    • Coq
      9439 points
    • il y a 5 ans

    Il y a une répétition de « stades » dans le titre de l'article 😉

    Perso, en-dehors du fait que certaines tribunes sont effectivement (très) loin du terrain, ce qui me titille ce sont ces stades comme le Kumagaya Rugby Ground (qui va être agrandi, certes) ou le Hanazono Stadium où le terrain n'est pas cerné de tribunes. Ambiance unilatérale 🙂

    1/3 des stades présentés non pas l'air très sympa .......
    Mais bon ce qui compte c'est d'y aller et d'y profiter des ambiances et des soirées , bon d'accord aussi des matchs
    Je ne sais pas vous mais moi je la sens bien cette CDM 2019 au Japon , c'est pas rien .

    Le National stadium ne serait pas inspiré de l'empire des sens ? 😉

    Perso les stades me font pas rêver..
    C'est bien joli d'avoir un bâtiment sympa et qui s’intègre bien dans le paysage mais ce que je demande avant tout a un stade c'est de pouvoir assister au match dans de bonnes conditions, a commencer par pouvoir voir correctement. Hors la majorité semble ne pas être des stades de rugby mais des stades omnisports type stade de France (le pire stade du tournoi et des nations majeures du rugby) dans lesquels le spectateur est déporté a 25 m du terrain par une piste de 400m et n'y voit donc que dalle...
    En fait seul les premiers stades a faible capacité ont l'air sympa, je me tâtais moi aussi pour y aller, mais ça me refroidit considérablement...

    Comme dit Piekx!
    Il y a des stades ou les tribunes commencent plus de 10 mètres au delà des pistes de 4X100m!

    Extérieurement, le National Stadium me plaît beaucoup

    Je suis assez déçu de ne pas avoir pu aller en Nouvelle-Zélande en 2011, du coup là je mets bien de côté pour 2019. Déjà que ça fait un bout de temps que je veux aller au Japon, là je ferai d'une pierre deux coups. Reste plus qu'à organiser. Je pense qu'il y aura moyen d'arranger un truc avec certains adhérents du rugbynistère.

    • Pierre
    • il y a 5 ans

    Je vis au Japon actuellement pour mes études (et j'espère encore y être pour la Coupe du Monde !) mais je peux vous garantir que le coût de la vie est largement abordable, et, qui plus est, en vous prenant à l'avance les billets d'avion aller-retour sont très intéressant, notamment avec correspondance, et vous pouvez aisément vous loger à moindre frais.

    Et les Japonais adorent la France, vous n'aurez pas de mal à trouver des petites adresses originales et peu chères histoire de vraiment goûter à la vie nippone au passage !

    @Kat_Mlslg
    Pour vivre au Japon (Tokyo qui plus est) je peux te dire que non le cout de la vie est le meme qu'en France, et meme la bouffe japonnaise est moins chere que la bouffe en France.

    Apres le voyage coute cher, bien sur, mais c'etait pareil, voir pire, pour la coupe en Nouvelle-Zelande et en Australie. En s'y prenant tot tu en a pour 600-700 euros aller-retour.

    Bref au final comme toute coupe du monde c'est un investissement mais pas plus que les precedentes.

    • Piekx
      7694 points
    • il y a 5 ans

    Y a plusieurs stades où il faudra pas oublier les jumelles.

    Les tribunes ont l'air super loin du terrain!

    Ca va déchirer!!!

    Ya même un match dans la ville de mes beaux-parents, ça va roxxer grave ! Et puis les Japonais en terme d'ambiance, c'est particulier mais ça envoie du bois ! Ce sera bon enfant, poli, et coloré !

    YAAAAAATAAAAAAAAAAAAAAA

    Rdv en 2019 ! Coeur avec les doigts comme un footballer en goguette !

    I had a dream...

    En 2019, l'EDF est à son apogée après s'être reconstruite pendant 4 années qui ont suivi l'une des périodes les plus stériles de son histoire, et elle met le feu à la compétition.

    Après une phase de poules dominée de la tête et des épaules, où elle termine première au nombre d'essais marqués (en moyenne 4,8 par match), elle prend sa revanche sur l'argentine en 1/4 de finales en remportant la rencontre par plus de 25 points d'écart.

    En 1/2 finale, elle élève encore son niveau de jeu en battant aisément l'Angleterre, l'un des grands favoris à la victoire finale et tenant du titre, et lui passe 5 essais, n'en encaissant qu'un suite à une poitrenade signée Huget, surpris alors qu'il était en train de se recoiffer.

    En finale, elle retrouve l'Australie, dont c'est également la renaissance, pour un remake de la finale de 1999. On attend des audiences record...

    ***********Hé debout, tu m'as demandé de te réveiller quand le match serait terminé. L'Italie a battu les bleus.

    Maaaaaaais M'maaaaaaaaaaaaaaan

    Inaccessible le Japon au niveau de la vie pour nous + le voyage. Dommage mais ca peut faire une bonne aide pour le développement du rugby au Japon ! Bien !

    Derniers articles

    News
    News
    News
    Sponsorisé News
    Sponsorisé News
    Sponsorisé News
    News
    News
    Vidéos
    Réseaux Sociaux
    News