Coupe du monde - Pourquoi les Tongiens ne peuvent-ils pas réaliser le coup de 2011 ?
France-Tonga c'est ce dimanche à 9h45 !
Après deux victoires en deux matchs, le XV de France a rendez-vous avec les Tonga ce dimanche à Kumamoto. Une équipe qui ne lui a pas laissé un bon souvenir en Coupe du monde.

Tous les acteurs du rugby français se souviennent de ce triste 1er octobre 2011, il y a huit ans. Ce jour-là, le XV de France sombrait pour ce qui reste comme sa plus humiliante défaite en Coupe du monde. Impuissants et déjà la tête en quart de finale, les hommes de Marc Lièvremont s'étaient inclinés 19 à 14, avant de finalement relever la tête par la suite et de se hisser jusqu'en finale. Malgré tout, cette défaite a laissé des traces et ceux qui ont participé à cette rencontre s'en souviennent encore. 

Taumalolo chambre les Bleus en mêlée et c'est tout le XV qui s'effondre [VIDEO]Taumalolo chambre les Bleus en mêlée et c'est tout le XV qui s'effondre [VIDEO]« Pathétiques », « ridicules », les mots n'avaient pas manqué pour décrire la prestation des Bleus. Alors à l'heure d'un nouveau France-Tonga en Coupe du monde, l'ombre de ce match plane forcément au-dessus de la tête du XV de France. Et pourtant, nous en sommes persuadés, cette année les Tongiens ne pourront pas refaire le coup de 2011. On vous explique pourquoi.

35% de victoire face à des équipes européennes

Sur leur lancée de 2011, les Tongiens ont poursuivi leur quête d'exploit face à des équipes de haut-niveau. Cela n'a pas tardé, puisqu'après la France, c'est l'Écosse qui s'est inclinée et à domicile le 24 novembre 2012, 15 à 21. Mais depuis, les Tonga sont la risée des équipes européennes. Seulement 35% de victoires depuis la Coupe du monde 2011 pour les joueurs du Pacifique, quand on sait que ces succès comportent 2 fois la Roumanie et 1 fois la Géorgie, l'Italie, l'Espagne et l'Écosse. Pas de quoi inquiéter clairement leurs adversaires. Pire, leur dernière victoire contre une équipe européenne remonte au 25 novembre 2017. Ce jour-là, les Tongiens avaient dû s'employer pour venir à bout de la Roumanie à Bucarest (20-25). Une équipe qui se fait régulièrement battre à plate couture en Coupe du monde. 

En 95, le French Flair tricolore avait donné le tournis aux Tonga [VIDEO]En 95, le French Flair tricolore avait donné le tournis aux Tonga [VIDEO]L'année dernière, ils ont subi une déculottée face au Pays de Galles (l'un des favoris au titre mondial) 74 à 14, avant de s'incliner à deux reprises face à la Géorgie. Leur 92 à 7 passé par les All Blacks en match de préparation n'est également pas anodin et a montré que les Tongiens avaient sans doute perdu de leur superbe. 

Deux premiers matchs peu convaincants

Alors on a attendu la Coupe du monde pour voir ce que ces Tongiens valaient vraiment en compétition officielle ! Et ce que l'on peut dire, c'est qu'ils ne nous ont guère impressionnés. Un défi physique imposé aux Anglais dans un premier temps, mais qui a rapidement eu ses limites. Dans le secteur offensif (1 franchissement, 199 mètres parcourus seulement ballon en main), comme dans le secteur défensif (77% de plaquages réussis). 

L'Angleterre de Tuilagi s'impose doucement face aux TongiensL'Angleterre de Tuilagi s'impose doucement face aux TongiensFace à l'Argentine, les Tongiens n'ont joué qu'une mi-temps, où ils ont réussi à contenir les Argentins qui avaient alors clairement baissé d'un cran. Une deuxième période de meilleure qualité, certes, mais où ils n'ont pas non plus dominé de la tête et des épaules les Argentins (seulement 47% de possession).

COUPE DU MONDE : Minimum syndical pour l'Argentine face aux Tonga ! (28-12)COUPE DU MONDE : Minimum syndical pour l'Argentine face aux Tonga ! (28-12)

La sélection : un réservoir limité

Le Royaume de Tonga représente un archipel de plusieurs îles peuplées au final par une petite centaine de milliers d'habitants. Le réservoir de joueurs de rugby est donc forcément limité, même si, traditionnellement, les Tongiens ont toujours fourni des joueurs physiques, taillés pour ce sport. Mais c'est sur le côté rugby pur que ça pêche un peu. En effet, si seulement 15 joueurs de cette sélection évoluent aujourd'hui dans des clubs de première division un peu partout à travers le monde, ils ne sont pas toujours des titulaires indiscutables et font plutôt office de jokers. On pense par exemple à Malietoa Hingano, ancien joueur du Stade Français désormais à Bayonne, qui a connu une saison quasi-blanche avec les Parisiens (2 matchs de Top 14, 2 matchs de Challenge Cup) et a passé la majeure partie de son temps à jouer avec les Espoirs. Pas vraiment ce qu'il y a de mieux pour préparer une Coupe du monde. 

Les Tonga avec les ''Français'' Vaipulu, Hingano et Fifita face au XV de France [COMPOSITION]Les Tonga avec les ''Français'' Vaipulu, Hingano et Fifita face au XV de France [COMPOSITION]Au final, ils ne sont que 7 à être titulaires régulièrement dans leurs formations respectives. Des piliers pour la plus grosse partie d'entre eux avec par exemple les deux « frenchies » Siegfried Fishi'ihoi (Stade Français, désormais à Pau) et Ben Tameifuna (Racing 92), leur puissance physique étant un atout fort. Mais les Tongiens manquent cruellement de talents à des postes clés, notamment à la charnière, puisqu'aucuns d'entre eux n'évoluent aujourd'hui dans un championnat mondialement reconnu. Pas évident pour accumuler de l'expérience à haut-niveau. 

Les Tongiens pas épargnés par les blessures

Puisqu'on parle d'expérience, comment ne pas évoquer le doyen de cette sélection Kurt Morath (37 ans), qui, même s'il évolue aujourd'hui en deuxième division anglaise à Doncasterconnaît la Coupe du monde comme sa poche, pour en être à sa troisième. 

Faut-il s'inquiéter du nombre (très) élevé de blessures depuis le début de la Coupe du monde ?Faut-il s'inquiéter du nombre (très) élevé de blessures depuis le début de la Coupe du monde ?Seulement voilà, le demi d'ouverture s'est blessé dès le match d'ouverture face à l'Angleterre et a d'ores et déjà dit adieu au mondial. Laissant derrière lui James Faiva (El Salvador), un joueur en devenir qui fait aujourd'hui les beaux jours du club espagnol (8 essais en 13 matchs, 184 points), mais qui manque d'expérience au plus haut-niveau (seulement quatre sélections avec l'équipe nationale avant le mondial), et Latiume Fosita qui a joué avec les Counties Manukau cette saison en Mitre 10 Cup et qui vient de rejoindre les Kagifa Samoa, cette nouvelle équipe de Global Rapid Rugby. Contre la France, ça sera Faiva qui débutera le match.

À noter que les Tongiens ont également perdu Natifi Tuitavake (centre) sur blessure face aux Anglais.

Le Global Rapid Rugby va-t-il remplacer le rugby ?Le Global Rapid Rugby va-t-il remplacer le rugby ?Et les Bleus dans tout ça ?

Ah les Bleus ! Une Coupe du monde qui s'annonçait depuis des mois comme compliquée pour eux. Et ça s'est vu très vite. Une très bonne première période contre l'Argentine et depuis...une équipe qui déçoit ! Comme l'a rabâché Jacques Brunel en conférence de presse ce mercredi, ses joueurs ont alterné le bon et le moins bon. En passant même parfois par du très très mauvais, comme ses 20 premières minutes de seconde période contre l'Argentine où les Français ont été totalement inexistants ou ces innombrables fautes de main face aux États-Unis.

Grâce à l'Angleterre, le XV de France sera qualifié en 1/4 de finale dès ce dimanche, si...Grâce à l'Angleterre, le XV de France sera qualifié en 1/4 de finale dès ce dimanche, si...
Alors certes, les Bleus nous ont une nouvelle fois fait peur face aux USA, mais finalement ne serait-ce pas là une bonne nouvelle ? En effet, nous savons depuis des années que les Français ont parfois besoin d'être piqués au vif pour réagir. Voir même passer par des phases sombres à l'image de ce 1er octobre 2011 face aux Tonga. Alors oui, le XV de France n'a rassuré personne lors de sa prestation ce mercredi, mais au moins, le match de la peur est passé. Enfin, les matchs. Si après ça, les joueurs ne réalisent pas une rencontre de qualité face aux Tonga, je ne sais pas ce qui leur faut...Néanmoins, on les a aperçus ces joueurs, grimaçants en fin de rencontre et conscients que le travail n'avait pas vraiment été effectué. Même si l'objectif fut validé : une victoire à 5 points. 

XV de France - La souffrance... puis le bonus : quelles leçons tirer de la victoire face aux USA ?XV de France - La souffrance... puis le bonus : quelles leçons tirer de la victoire face aux USA ?Le seul bémol pour cette équipe de France, ce sont les blessures. Out FofanaBambaMauvaka et Ramos. Malgré tout, le XV de départ aligné par Jacques Brunel, réalisant un mix entre les hommes forts du premier et du deuxième match, ne peut que nous rassurer.

XV de France - Quatre joueurs enchaînent face aux Tonga [COMPOSITION]XV de France - Quatre joueurs enchaînent face aux Tonga [COMPOSITION]

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • spir
    17561 points
  • il y a 1 mois

"Si après ça, les joueurs ne réalisent pas une rencontre de qualité face aux Tonga, je ne sais pas ce qui leur faut..."

hum...

Sans une faute débile sur Dupont, potentiellement ils nous refaisaient le même coup...

Ils vont gagner, mais contre une formation tellement moins bonne qu'en 2011 que cette fois-ci, les gens parleront d'un match honteux. 😁

Quid de leur jeu au pied ?

A mon avis la pire défaite encaissée par les Bleus est en 2015 contre la NZ, et de loin.
Notre défaite contre les Tonga en 2011 est le résultat de notre suffisance et dédain vis-a-vis d'un adversaire qui voulait la victoire bien plus que nous.

A noter egalement que de plus en plus de tongiens se dirige vers le XIII. Il y a un enorme engouement pour l'equipe nationale suite au ralliement de Taumalolo, Fifita, Tupou, etc. Equipe nationale qui est aujourd'hui la 4eme equipe mondiale.

35% de victoires contre les équipes du Nord, la risée des équipes européennes, j’ai cru qu’il parlait de l’EdF.

  • Ahma
    82885 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

Sur les 8 derniers Tournois, l'équipe de France en est à 31 % de victoires contre les quatre équipes britanniques...

  • Jak3192
    51027 points
  • il y a 1 mois

Avec un tel article me demande pourquoi on ne donne pas d'entré le trophée aux AB

@Jak3192

Comme en 2011.

Impossible de perdre contre les Tonga. Cette crainte est basée uniquement sur un résultat qui date d'une décennie. Les circonstances n'ont absolument plus rien avoir.

Non, parce que Galthié !!!!!

  • gregi
    3598 points
  • il y a 1 mois

Comme toujours avec nos chers bleus, peu importe l'adversaire, certains jours ils joueraient contre des plots qu'ils perdraient le match quand même. Seul les bleus peuvent battre les bleus.

@gregi

euhm non aujourd'hui beaucoup d'équipes à part les bleus peuvent battre les bleus.

À cause de la date, ils ne peuvent que réaliser le coup de 2019.

  • ced
    97807 points
  • il y a 1 mois

Pourquoi les Tongiens ne peuvent-ils pas réaliser le coup de 2011 ?
parce qu'à l'époque ils pensaient que nous étions meilleur qu'eux

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts