Coupe du Monde. ''Historique'', ''inespéré''... la presse chilienne réagit à la qualification des Condores
La victoire historique du Chili a été accueillie comme une magnifique surprise en Amérique du Sud.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Après sa magnifique qualification face aux États-Unis, le Chili fait la fierté du pays pourtant acquis à la cause du football.

Un scénario improbable pour une qualification qui l'est tout autant. Le Chili, du sélectionneur Pablo Lemoine, ira à la Coupe du Monde 2023 en France, grâce à sa victoire en match retour de barrage de la zone Amérique (29 à 31) contre les États-Unis. Cette qualification vient ainsi confirmer la montée en puissance du rugby chilien, et même plus globalement du rugby sud-américain. Après l'Uruguay, ce sont "Los Condores" (nom d'oiseau des Andes utilisé comme surnom de l'équipe nationale) qui iront en France, notamment pour y affronter leurs voisins argentins en phase de poule. Une rencontre savoureuse qui mettra en avant le rugby de cette région.

VIDÉO. Rendez-vous en France ! Le Chili se qualifie à sa première Coupe du monde de rugbyVIDÉO. Rendez-vous en France ! Le Chili se qualifie à sa première Coupe du monde de rugby

Pour vous expliquer la portée de cet exploit dans un pays de football, le journal "El Deportivo" a fait de cette victoire sa Une. "La fête du rugby attend le Chili à la Coupe du Monde 2023", titrait le journal ce dimanche. Marcelo Torrealba, auteur du premier essai de son équipe, y explique la joie que procure la qualification.

Nous travaillons depuis trois ans. Ce groupe a souffert de blessures, nous avons eu des hauts et des bas, mais tout cela pour arriver à ce moment. Nous sommes très heureux.

Ils (les États-Unis, NDLR) voulaient tuer la rencontre en première mi-temps, mais nous avons continué à nous battre. C’était un match incroyable. Nous savions que si nous gagnions, ce serait grâce au combat.

Santiago Videla, butteur du Chili et auteur de la pénalité de la gagne à quelques minutes du terme, n'a pas non plus caché son émotion au moment d'évoquer l'apport du groupe, toujours dans des propos rapportés par "El Deportivo" : "Maintenant, je pense à profiter avec chacun de mes amis. En remerciant les 30 frères qui sont venus aux États-Unis, mais aussi les 15 autres qui sont restés à Santiago, plus les quatre autres qui n’ont pas pu être là en raison d’une blessure ".

Le journal "Las Ultimas Noticias", a relevé lui que "ce qui paraissait impossible est devenu réalisable". L'exploit du Chili face aux Américains est effectivement un résultat que très peu d'observateurs avaient vu venir. Malgré l'essor du championnat MLR, avec la présence de grandes stars, les "Eagles" (pas le groupe de musique, le surnom des USA) devront passer par le tournoi de repêchage en novembre. Cet exploit a été possible grâce au sélectionneur Pablo Lemoine, félicité par le journal. Ce dernier a su faire du Chili une équipe perfectionniste, portée par une solidité défensive et une discipline de fer. 

Enfin, le journal argentin, "Olé", prend déjà rendez-vous le 30 septembre 2023 au Stade de la Beaujoire de Nantes, où aura lieu le tout premier derby sud-américain de l'histoire de la Coupe du Monde. "Ce n’était dans les plans de personne. Et pourtant, Los Cóndores ont volé comme jamais auparavant et ont réalisé un exploit impensable...". Même les Argentins ne s'attendaient pas à une telle performance. La rencontre entre les deux pays sera alors d'autant plus savoureuse.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Une pensée pour le regretté Jean-Pierre Juanchich qui a fait beaucoup pour le rugby chilien et que j'avais eu comme CTR dans les stages de cadets organisés dans les Flandres dans les années 73 à 75.

Ils ont choisi comme lieux de résidence Concarneau...

  • etutabe
    29658 points
  • il y a 4 semaines
@MARCFANXV

Normal ça se dit Konkerné en Breton

  • frakc
    11257 points
  • il y a 4 semaines

El condor pasa (en copa del mundo)

  • Jak3192
    65053 points
  • il y a 4 semaines

Chili / Argentine a la CdM ?
Formidable. 👍
On verra en plus qui s'en sort
La pression sur les Argentins

  • fabien81
    23077 points
  • il y a 4 semaines

ça vaut quoi le rugby médiatiquement et en terme de licenciés au Chili? on pourrait le comparer à quel sport en France?

@fabien81

Sur le site de Rugbyrama il y a une interview de Pablo Lemoine qui repond à ta question. D'après lui, c'est 15000 licenciés (joueurs ?), surtout universitaires et issus des classes aisées. Il precise que nombre de dirigeants (politiques et économiques) ont joué au rugby.
Donc un modèle élitiste à l'anglo-saxonne d'avant le professionnalisme.

@fabien81

18-20 000 joueurs licenciés apparemment pour un pays de 19 millions d'habitants. À la louche ça serait donc l'équivalent d'une fédération comptant 70 000 licenciés et donc pas dans les 20 sports les plus pratiqués officiellement. Mais en 2019 le Canoë-Kayak comptait 78 000 licenciés, la boxe française et la boxe anglaise 50 000 chaque, l'escrime 54 000... Le rugby était le 8e avec 300 000 licenciés je crois...
Te voilà servit 😉 (et oui je m'ennuie, c'est lundi)

@Yoooooooy

Chez Fabien 81 , les mouches ont intérêt à se "planquer".!!

@Yoooooooy

Je dirai plutôt que le rugby est à comparer avec le Golf ou à moindre mesure, le Polo. Au Chili, comme en Argentine, le rugby est le sport des classes riches (même si les résultats des dernières années des argentins, font que ça se démocratise de plus en plus), et n'est donc pas accessible à tout un chacun.
Espérons que cette visibilité permette de développer le rugby encore plus sur ce continent.
Il me tarde de voir ce match en tout cas. Ca va envoyer de l'émotion pendant les hymnes !

@Dupont, la joie !

Oui, c'est surtout en terme de licenciés que je répondais 🙂 mais effectivement.

  • alan75
    1807 points
  • il y a 4 semaines

Les Eagles ne sont peut-être pas le groupe de musique, ça n'empêche qu'ils ont dû se faire chanter "Ramuncho" dans le vestiaire! 😄 😄 😄

  • Dupont9A
    11602 points
  • il y a 4 semaines

cool pour eux ainsi le rugby se développe en Amérique du Sud.
Bonneval et des potos étaient parti en Colombie pour développer le rugby.
Manque que le Brésil comme gros pays à performer

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News