COUPE DU MONDE 2019 : les Tonga passent à l'attaque et veulent rapatrier des All Blacks et des Wallabies
Charles Piutau va-t-il bientôt revêtir le maillot des Tonga ?
Le talentueux trois-quart de l'Ulster, Charles Piutau, est notamment dans le viseur du sélectionneur.

Flashback. Nous sommes le 1er octobre 2011, et le XV de France vient de s'incliner 19 à 14 face aux Tonga au premier tour de la Coupe du monde. Un choc qui pourrait à nouveau se réaliser huit ans plus tard... Au-delà de la forme discutable de nos Bleus, c'est du côté des Îliens qu'il faut regarder : dans l'ombre, les Tongiens travaillent pour présenter au Japon un visage différent de celui vu contre les Brave Blossoms à Toulouse, il y a dix jours.

VIDÉO. Japon : la démonstration et les essais des Brave Blossoms face aux Tonga (39-6)Si les Fidji sont en forme et que les Samoa sont en proie à de grosses difficultés financières, que dire des Tonga ? Privée de plusieurs joueurs cadres, l'équipe n'avait rien de celle capable de terminer à la seconde place de la Pacific Nations Cup, qualifiant le pays pour le prochain Mondial. Un Mondial qui verra les Tonga affronter le XV de France, donc, mais aussi l'Angleterre, l'Argentine et les Etats-Unis. Alors, comment être compétitif ? L'entraîneur Toutaï Kefu a la solution : rappeler des internationaux All Blacks ou Wallabies aux origines tongiennes et oubliés par leurs sélections respectives.

Lui-même ancien international australien, Kefu a de quoi s'inspirer : l'équipe nationale de rugby à XIII, renforcée par des Kiwis (Taumalolo) et des Kangaroos (Fifita) a atteint les demi-finales de la Coupe du monde, battant notamment la Nouvelle-Zélande avant de perdre (sur le fil) face à l'Angleterre.

VIDÉO. Coupe du monde XIII : les Tonga écrivent l'histoire et battent la Nouvelle-ZélandeMais alors, qui sont les joueurs ciblés ? Kefu a confié au NZ Herald que Charles Piutau (Ulster ; 17 sélections avec les Blacks) et Frank Halai (Pau ; 1 sélection) étaient déjà intéressés. Rapatrier Piutau serait un énorme coup. Le sélectionneur en dit plus : 

Je lui ai parlé quelques fois, ainsi qu'à son frère (Siale, déjà international tongien, ndlr). Il est déterminé à jouer pour les Tonga, j'en suis très content. Pat Lam (entraîneur de Bristol, future équipe de Piutau, ndlr) comprend notre situation, il sait que les joueurs du Pacifique veulent jouer avec leur pays dès que possible.

Toutaï Kefu n'oublie pas non plus les joueurs ayant déjà porté le maillot australien. Le 2ème-ligne de l'ASM Sitaleki Timani (18 sélections) et Anthony Fainga'a (23 sélections) sont concernés. 

Comment peuvent-ils devenir sélectionnables ?

Les règles d'éligibilité ne sont pas les mêmes à XIII qu'à XV, et on ne peut changer de sélection en un claquement de doigts. Mais il y a de l'espoir : un joueur peut représenter une autre nation à trois conditions :

  • s'il n'a pas joué avec sa sélection d'origine depuis trois ans
  • s'il possède un passeport du nouveau pays qu'il souhaite défendre
  • s'il porte d'abord le maillot de la sélection à 7, lors d'un tournoi olympique (tournoi de qualification ou le World Series 2018-2019)

Les Tonga ne disputent pas les World Series, ce qui n'est pas forcément un problème. Kefu explique, toujours via le NZ Herald : "ils peuvent disputer le tournoi de qualification olympique d'Océanie [...] ce qui pourrait les qualifier en juin ou juillet de l'année de la Coupe du monde."

La fenêtre est étroite, mais il y a de l'espoir. Timani et Halai n'ont plus joué en sélection depuis 2013. La dernière cap de Piutau remonte elle à 2015. C'est un peu plus compliqué pour les frères Vunipola (Angleterre), Sekope Kepu, Israel Folau (Wallabies), Taulupe Faletau (Pays de Galles), Samu Manoa (USA), Malakai Fekitoa ou Vaea Fifita (All Blacks), tous potentiellement sélectionnables avec les Tonga mais toujours actifs sur la scène internantionales. Joueront-ils avec l'équipe du Pacifique en 2023 ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Tekaha
    3069 points
  • il y a 1 an

L'initiative est géniale, et j'espère franchement que les Samoa, Tonga et Fidji vont réussir à conserver leurs talents, dans le futur. Ils pourraient avoir des équipes monstrueuses...

Perso je trouve que c'est un bon début à un freinage du pillage des talents des îles du Pacifique par le Commonwealth 😉

Vivement une équipe de joueurs du Pacifique dans le Super Rugby !

@Les courses en houle

les Fidji, les Tonga et les Samoa sont membres du Commonwealth ; je ne vois pas en quoi le Commonwealth pille leurs talents

@Grand Sachem aux sages commentaires

Le Commonwealth est une organisation. Cette organisation intergouvernementale, de par son fonctionnement même, fait que certains pays drainent, si on parle de rugby, les richesses d'autres, plus petits et moins organisés. Les flux migratoires des polynésiens et mélanésiens sont en partie liés à cette organisation. Même si les flux historiques resteront omniprésents, si on valorise ces petits pays en leur donnant plus de visibilité, les jeunes seront moins tentés par l'exode pour jouer au rugby (je ne parle bien entendu pas du reste ;D).

C'est bien normal de vouloir voir revenir les siens. Vivement qu'on récupère nos joueurs partis en super rugby qui nous a tout piller. Y en a marre de voir jouer les 4e séries en équipe de France.

  • PIPIOW
    35846 points
  • il y a 1 an

et oui lequipe nationale de rugby a 13 leur a montré la voie pendant la coupe du monde
ils ont rapatrié des jouers tongiens qui avaient ete selectionnés pour les neoz et l australie
et ils ont perdu en 1/2 finale 20 18 contre les roosbeefs
c etait le match de l année d ailleurs a la 72eme le score etait de 20 0 pour les anglais
et 7 m plus tard 20 18
et a la derniere action (il reste 5 seconde fifita est a 5 metres de la ligne le 2ligne anglais lui fait tomber le ballon le tongien recupere la balle et marque et l arbitre ne demande pas la video et compte avant
et oui pour les droits teles c est mieux australie angleterre que australie tonga

pour les "petits" pays comme ca, ca serait quand meme pas mal qu'ils puissent faire jouer leurs joueurs, meme si ils ont du partir jouer ailleurs un jour.

Perso, je comprends l'esprit de la regle afin que les bons joueurs ne soit pas embauchés a droite a gauche dans tout les pays a qui paye le plus (une selection nationale c'est pas un club), par contre on sait aussi que des pays comme la NZ font jouer de tres jeunes joueurs des iles alentours dans leur selections afin de se les "bloquer" pour plus tard, meme s'il n'y a pas la place pour tous.

Et voir un pays "produire" autant de bons joueurs qui jouent dans une autre selection (ou pas mais se retrouvent bloqué) , ya quand meme un truc qui cloche et qui meriterait d'etre consideré.

du moins dans l'esprit

@LaGuiguille

Accepter que des joueurs reviennent, ça risque surtout d'inciter les jeunes à tenter de jouer dans une grosse nation, pcq de toute façon ils pourront au pire rejouer pour "leur pays" si ils echouent dans le gros...

@Bedaine Barrette

Tout à fait d'accord !

@Bedaine Barrette

Juste une autorisation provisoire pour remettre les choses dans l'ordre d'ici 2019. Après on siffle la fin des outrances. Retour sur les règles des 3 ans et on colle ça a 5 ans plus naturalisation.

@Krakinut

Non vraiment je suis pas convaincu.
En 2023 un autre pays aura besoin du même genre de règle et demandera pourquoi lui n'y a pas droit.
C'est triste pour les joueurs mais ils ont choisi de représenter un pays. Si on commence à faire des exceptions, on va assister a des mercato avnt chaque coupe du monde...

  • Heooo
    3821 points
  • il y a 1 an

J'ignorais qu'on pouvait jouer pour une équipe nationale à 15 lorsqu'on avait déjà porté celui d'une autre (à 15 aussi). Ca veut dire que potentiellement un type comme Colin Slade pourrait jouer pour l'EDF en 2019 ou Fekitoa-Cruden en 2023 ?

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Heooo

A supposer qu'il y ait une volonté de les sélectionner, ce qui est hautement improbable, il reste la condition du passeport français, et accessoirement de la sélection avec France 7.
Bref, il est certain que ça n'arrivera pas.

@Ahma

En plus Fekitoa est d'origine tongienne, il défend donc comme une passoire.

Qu’ils se rassurent ils n’ont pas besoin de ces retours pour nous taper. Ceci dit ça serait tout à fait normal

@Rchyères

mais ils s'en battent les bonbons du xv de France, c'est de l'Argentine et de l'Angleterre dont ils ont peur !

j'aime ce sport où tout est possible. Après les types qui jouent pour un pays qu'ils ne savent pas situer sur une carte grâce à leur arrière grand-mère qui en est originaire, voici ceux qui vont avoir une sélection bidon à 7 pour pouvoir jouer à XV.

@Grand Sachem aux sages commentaires

a'mendonné il était interdit à un joueur d'Agen d'aller à Tyrosse !!! Ah ! Ferrasse 1er !reviens !ils sont devenus fous

@batelier

l'inverse était possible

@Dormeur 15

Non seulement possible mais fermement conseillé !!!!

@batelier

C’est une époque où certains joueurs n’ont jamais été sélectionné car ils avaient refuser de signer au SUA

@Le Haut Landais

Max Barrau si je me souviens bien

@batelier

Je pensais à Alain Lansaman

@Le Haut Landais

il y en a eu surement plusieurs

Imaginez:

-piliers: Vunipola-Kepu
- deuxieme ligne: Manoa - ?
- troisieme ligne: Faletau - Vunipola - Fifita
- centre: Fekitoa - Piutao
- arriere: Folau

Mdrrr ce n'ai plus la meme equipe 😊

@Zarathoustra83

Sans oublier les joueurs qui sont en équipe du japon mais originaires du tonga ...

@Zarathoustra83

Ajouter quelques talents qui sont restés au pays où qui joue en Europe et bam, ca cucul rouge aux Gallois

@Zarathoustra83

Mais tu rajoutes Paulota-Nau, George Smith, Augustine Pulu, Mo'Unga, Laumape, Veainu et tu as une dream team.

@Vae Victis Brennos

La plupart de ceux cités ne sont pas nés au Tonga donc c'est différent. ..

@Salenroule

Pour revenir aux exemples précédents,un certains nombre de joueurs africains évoluant en Ligue 1 sont nés en France...

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

Ils ne sont donc pas africains.

@Ahma

Ils ont la binationalité, autrement ils ne pourraient pas jouer dans les sélections africaines, selon les règles de la FIFA c'est impossible.
On peut très bien être africain et français.

@Ahma

Si on doit commencer à s'arrêter à des détails techniques comme la nationalité des gens...

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Si, c'est important, parce que s'ils sont africains ils ne savent pas défendre.

@Ahma

Mais bien sûr ! Evidement ! On a très largement pût constater les lacunes défensives des ougandais ou autre kenyans aujourd'hui même.

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

Je suis assidûment les grandes compétitions d'athlétisme depuis quarante ans, et effectivement je n'ai jamais vu un Kényan réussir un plaquage.

@Ahma

C'est assez frappant effectivement

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

Entre-temps j'ai vu le match Kénya-Ouganda, ça défendait tellement mal que les deux équipes ont perdu.
Il faut bien reconnaître d'ailleurs que tous ces jeunes gens sont vraiment très noirs.

@Ahma

D'ailleurs j'ai pu voir le match... Y'a eu combien finalement ?

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

29-14 pour le Kénya.
Les Ougandais ont quelques joueurs à fort potentiel, s'ils ont l'occasion de prendre un peu de bouteille sur le circuit mondial ça pourrait faire mal.

@Ahma

Après, tout dépend de ce que l'on entend par jeune, parce un type comme Injera n'est pas né de la dernière pluie (qui est d'ailleurs statistiquement particulièrement rare sur le continent africain) et on ne peut pas vrai dire que c'est un jeune joueur. Malgré le fait que ce soit un jeune homme.
Par ailleurs, cela contre-dit ta théorie puisque il est très noir mais pas jeune.

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

Par rapport à moi ils sont tous très jeunes.

Sinon, la pluviométrie est extrêmement élevée dans une grande partie de l'Afrique :

http://s3.e-monsite.com/2010/12/16/04/resize_550_550/gmv-pluviometrie-tpe.jpg
avec deux points slash au lieu du machin

@Ahma

Mais ils sont grands et costauds, à défaut de savoir faire un contrôle.

  • Ahma
    71336 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Willy, on t'a reconnu.

@Vae Victis Brennos

Oui et si la France les sélectionne en EDF de foot personne criera au pillage des équipes africaines... je mettais juste en avant le fait que des gens crient au pillage alors que ces joueurs ont passés leur vie dans le pays (nz ou aus) et ne sont pas arrivés là à 20 ans...

@Salenroule

Donc en fait on est d'accord 😉

ça craint, les NZ vont rapatrier Atonio.....

@batelier

ça sera dur quand même de le faire passer par le circuit à 7 d'abord..

@Rémi teLamettra

Rien que lui faire passer le portique à l'aéroport est déjà un sacré défi.

@Team Viscères

hehe. Mais plus facile cependant que de rendre une certaine intégrité au xv de France.
N'est-ce pas un dicton connu que: "il est plus facile pour un Atonio de passer par le portique d'un aéroport, qu'au xv de France de jouer un Rugby potable dans l'ère moderne" ? *sourire espiègle de vieux sage*

@Rémi teLamettra

Il est en effet plus facile d'agrandir les portiques pour les mettre à la taille d'Atonio que de faire régresser le rugby moderne pour le mettre à la taille du XV de France.

@Rémi teLamettra

excellente remarque !!! dur dur en effet

Si ces joueurs sont nées au îles Tonga, il serait plus que normal qu'ils jouent pour leur pays de naissance. Et qu'on arrête de piller tous ces joueurs du Pacifique et d'autres pays d'ailleurs.

  • Nbat64
    8205 points
  • il y a 1 an
@NicoG39

Piutau est née en NZ et Folau en Australie, par contre Halai est née au Tonga.

@NicoG39

Je ne connais pas les histoires des uns et des autres, mais l'Australie et la Nouvelle-Zélande sont des terres communes d'immigration pour les habitants des petites iles du Pacifique. C'est un peu comme Paul Pogba ou encore Earvin N'gapeth en France par exemple.
(mais ça n'a absolument rien de comparable aux étrangers du XV de France dont la nationalisation est arrivée sur le tard et qui sont issus d'une population d'immigration particulièrement rare dans la société française, tel que Vakatawa ou encore Nakaitaci. Je ne parle pas des Sud-Af ou autre qui sont "les rejets" de la sélection de leur pays d'origine, tel que Atonio, Sppeding, Le Roux...).

@Vae Victis Brennos

Tu as raison. Je crois d'ailleurs que les frères savea sont nés sur le sol néo-zelandais (à vérifier et ils ne sont pas les seuls concernés). Je ne parle pas de ceux là, vrai.

  • Iyhel
    22755 points
  • il y a 1 an
@Vae Victis Brennos

Toutafé, il y a de nombreux Samoans, Tongiens ou Fidjiens qui sont nés en NZ, y ont grandi et joué toute leur vie - ne serait-ce que parce qu’on ne vit pas du rugby à Apia.

Je suis assez partagé ; le risque c’est que si on suit cette voie, il y aura bientôt en réalité 3 ou 4 équipes Néo-Zélandaises engagées en Coupe du Monde ; l’avantage c’est que le spectacle sera plus intéressant que si on compte sur notre équipe pour régaler.

@Vae Victis Brennos

rejets toxiques ???

@batelier

Ça dépend lesquels, mais pour certains, il aurait été toxique pour leur pays d'origine....Certainement

@batelier

ou toc (sic)

@Dormeur 15

bien!!!

@batelier

??? Lapin qu'on pris au trois derniers commentaires

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News