Ecrit par vous !
Captain Challenge : World Rugby innove en Europe !
Captain Challenge : World Rugby innove en Europe !

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le week-end du 24 et 25 avril a eu lieu la première journée de la Pro 14 Rainbow Cup. Une compétition qui amène son lot d'innovations.

Finale de Top 14, c’est la dernière minute. Le pilier droit de l’équipe attaquante commet un en-avant dans l’en-but avant de marquer l’essai. Mais l’arbitre ne le voit pas, valide l’action et le roublard numéro 9 ne se fait pas prier pour transformer le plus vite possible, fermant ainsi les débats. Fait de jeu ou injustice ? Ce sont des questions qui alimentent régulièrement les discussions entre supporters. Au point même de souvent faire oublier le reste de la rencontre. Pour éviter cela World Rugby rivalise d’ingéniosité. Preuve en est, la nouvelle compétition “celte”: *insérez nouveau nom de compétition chaque année*, vient d’intégrer 3 règles innovantes. Les clubs italiens, écossais, irlandais, gallois et sud-africains pourront les expérimenter lors de cette première édition de Pro 14 Rainbow Cup.

Quelles sont ses règles ? Pourra t-on les voir en France un jour ou bien est-ce juste une tentative parmi d’autres ?

“Captain Challenge”, la contestation devient possible

Cette règle est sûrement la plus marquante parmi les trois. Elle a provoqué beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux, les risques d’abus étant notamment redoutés. A la manière d’un joueur de tennis, le capitaine d’une équipe peut décider de contester l’arbitre sur une situation où il y aurait méprise. Cette interpellation conduit à un arbitrage vidéo afin de vérifier si l’intervention du capitaine est justifiée. Si elle l’est, le capitaine garde la possibilité de contester. Si elle est injustifiée, il ne pourra plus le faire durant la rencontre.

Afin d’éviter les dérives, un cadre précis a été défini autour de l’utilisation de ce “Captain Challenge”. Premièrement, il ne peut avoir lieu que dans les 20 secondes suivant la fin de l’action et seulement si le litige a lieu au cours de cette dernière. Deuxièmement, le capitaine doit évoquer précisemment la dite faute. Les images devront être claires et évidentes. Troisièmement, un capitaine ne peut pas contester une décision liée à la mêlée ou l’alignement, le jugement de l’arbitre faisant preuve d’autorité suprême dans ces cas-là. Enfin, les conditions d’applications dépendent également du déroulé de la rencontre.

Avant la 75ème minute, il doit être nécessairement utilisé dans le cadre d’un essai marqué, pour sa validation ou son invalidation, ou d’une faute de jeu. A partir de la 75ème minute, il peut être utilisé pour tous les faits de jeu, pour un simple en-avant ou une sortie en touche par exemple. Une règle qui pourrait donc rendre les fins de match encore plus tendues qu’à l’habitude.

Carton rouge ? 20 minutes et s’est reparti à XV !

Cette règle est sûrement la plus simple à comprendre mais aussi la plus contre-intuitive. Ainsi, un joueur réalisant un plaquage cathédrale ne laissera son équipe en infériorité numérique pendant “seulement” 20 minutes. Car une fois ce temps passé, l’équipe du joueur expulsé pourra de nouveau évoluer à XV. Cependant, le fautif ne pourra plus rentrer et c’est un joueur issu du banc qui devra le remplacer. Cette règle s’applique également si le joueur est définitivement expulsé suite à l’accumulation de cartons jaunes.

Pour ce qui est du remplacement à l'issue du temps écoulé, il devra respecter les règles habituelles relative à un changement.

Le "goal-line drop out" ? Kézako ?

Le "goal-line drop out", que l’on pourrait traduire par une “sortie d’en but”, est également présente en Super Rugby depuis cette saison. Inspirée du Rugby à XIII, cette nouvelle règle vise à éviter les longues séances de "pick and go" proches de la ligne de but. En effet, l'équipe attaquante pouvait enchainer les séquences avec l'essai au bout ou bien une mêlée à 5m si le joueur se faisait retourner. Désormais si l'attaquant ne parvient pas à aplatir : "goal-line drop out" . (Même sentence si le défenseur aplatie ou sort le ballon alors qu'il ne l'a pas rentré dans l'en-but).

Le dégagement doit obligatoirement dépasser 5 mètres et les attaquants n’ont pas le droit de le contrer. S'il ne respecte pas ces conditions, il sera à refaire ou amènera une mêlée à 5 mètres. 

VIDEO. Super Rugby Aotearoa : les nouvelles règles régalent déjà, spectacle garanti !VIDEO. Super Rugby Aotearoa : les nouvelles règles régalent déjà, spectacle garanti !Mais alors, aura t-on l’occasion de voir ces règles arriver en France ? Eh bien, ce n’est pas impossible. A l’image des lois régissant les rucks que l’on observe depuis quelques saisons, les changements ne sont pas rares ces dernières années. Il faudra être attentif à l’évolution de ces dernières dans les championnats où elles sont testées. La règle du "goal-line drop out" étant également testée en Océanie semble être appréciée par World Rugby. Dans le but d’apporter, notamment, plus de spectacle.

L’instance mondiale semble très heureuse de ces innovations et de l’accord avec la Rainbow Cup dans leur application. Un sentiment partagé par David Jordan, directeur de la compétition, confiant via Rugby Pass que : “Notre comité sportif et réglementaire a été très proactif dans l'identification des opportunités d'introduire des innovations de jeu et nous sommes impatients de mettre en œuvre ces essais pendant la Rainbow Cup.

Erwan Harzic
Erwan Harzic
Cet article est rédigé par Erwan Harzic, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • YannickD
    1367 points
  • il y a 2 semaines

hého, poisson d'avril c'est que le 1er hein !
ils sont complètement fous ... mise à part pour la 1ère où il vaudrait mieux que ça évolue dans le bon sens, les autres sont complètement dingues.
Et à voir la proposition 2 et 3, je ne vois pas comment être optimiste concernant une potentielle évolution positive de la 1ère proposition ...

@YannickD

Quels reproches pour les 2e et 3e ?

La première semble intéressante, sans pour autant contester l'autorité de l'arbitre qui ne peut pas tout voir selon sa position. La seconde : quel intérêt alors d'avoir un carton rouge censé sanctionner les actions les plus dangereuses, pas sûr que cela donne un message positif pour la sécurité des joueurs, a voir. La troisième, par sûr d'avoir tout compris...

@Bib And Dôme

Il faut bien lire, le joueur qui prend rouge ne rentre plus sur le terrain, cela évite les matchs tronqués comme l'Ecosse dans le tournois cette année.

La troisième c'est juste le fait de récompenser la défense en lui donnant un renvoie si l'équipe attaquante n'a pas réussie à aplatir. Ca évitera les équipes comme l'Irlande qui marquent après 30 minutes de pick and go

  • Pianto
    39023 points
  • il y a 2 semaines

j'aime pas trop la première, de toutes façons, les situations en question sont visionnées par les arbitres donc son seul intérêt c'est qu'en dehors de ce cadre, les arbitres pourront mettre 10m (ou carton jaune s'il reste moins de 10m) à chaque contestation.

Pour la seconde, je suis circonspect... je ne vois pas l'intérêt.

La dernière c'est à la place de la mêlée à 5 pour le camp attaquant qu'il y aurait, en gros, renvoi aux 22, c'est ça ? C'est une chance supplémentaire pour la défense d'arriver à se dégager, ok... C'est un peu accessoire, non ?

Moi je serais davantage favorable à donner le choix à l'équipe qui bénéficie d'une mêlée d'avoir un coup-franc à la place. Parfois, tu es sensé avoir une réparation d'une faute de l'adversaire et tu te retrouves dans la marde avec une mêlée dans tes 5m par exemple où tu vas rendre la balle dans les 22 assez souvent.

Je remarque qu'aucune de ces règles ne va dans le sens de la protection des joueurs.

@Pianto

La première c'est pour éviter les injustices où l'arbitre accorde un essai sans faire appel à la vidéo alors qu'il y a clairement un doute.

La deuxième c'est pour rétablir l'équilibre des matchs car 14 contre 15 au bout de 10 minutes ça gâche le match. Là au moins il y a une justice.

La troisième c'est juste le fait de récompenser la défense en lui donnant un renvoi si l'équipe attaquante n'a pas réussie à aplatir. Ca évitera les équipes comme l'Irlande qui marquent après 30 minutes de pick and go je pense.

Le carton rouge va dans le sens, celui qui se le prend ne joue plus et en même temps ça rétablit l'équilibre au bout de 20 minutes.

@coupdecasque

Jouer à 14 contre 15 n'est pas une injustice, cela s'appelle une sanction. C'est la faute qui provoque le fait de jouer à 14 contre 15, pas le carton.

Si jamais on trouve que pour certaines fautes la sanction du rouge est trop forte, alors il faut inventer une nouvelle graduation de sanction mais pas réduire la sanction du rouge pour toutes les fautes.

@Team Viscères

Du genre faire en sorte que le rouge sanctionne plus que le jaune sans pour autant fausser un match et tout en gardant l'équité en sortant définitivement le joueur sanctionné ?

Ah tient bah c'est ce qu'ils proposent...

@coupdecasque

Tu es suffisamment intelligent pour comprendre la notion de sanction intermédiaire et la notion de réduction de la sanction maximale évoquées dans mon message.
Donc tu peux ne pas être d'accord avec ce que je dis, tu peux ne pas avoir envie d'en débattre avec moi, mais pas besoin de faire semblant de ne pas avoir compris et de me prendre pour un imbécile.

@Team Viscères

En ce qui concerne le ton, c'est celui que tu emplois dans beaucoup de tes messages, nous sommes donc d'accord sur cet aspect condescendant.

En ce qui concerne le sujet, une sanction intermédiaire mettra encore moins les supporters d'accord car elle sera trop utilisée pour éviter les polémiques tout comme l'arbitrage vidéo qui frôle souvent le ridicule.

C'est bien le carton auquel est associé la sanction.
Tu sais bien que les carton jaune et rouge portent énormément à débat sur lequel choisir au cas par cas, tu ne peux donc pas être sérieux quand tu dis que c'est la faute qui donne la sanction.

@coupdecasque

Je te laisse être d'accord avec toi même, j'irai échanger avec ceux qui sont intéressés par autre chose que leur propre personne et avis.

Je te mets quand même un pouce vert pour l'argument "c'est celui qui dit qui l'est".

  • O'Livey
    4260 points
  • il y a 1 semaine
@Team Viscères

Pas la première fois qu'on a cette discussion, mais je suis vraiment étonné que l'instauration d'une sanction intermédiaire "carton orange" n'ai jamais (à ce que je sache) été dans les cartons. On garde le carton rouge tel quel, mais limité aux actes volontaires ou sans circonstances atténuantes, et ce carton orange serait le même que le rouge présenté dans l'article, pour les actions où si tu regardes que le résultat c'est rouge, mais avec de grosses circonstances atténuantes (la "cathédrale" de Cros l'année dernière contre l'Ecosse, Fall en 2018 contre les AB, des exemples qui me viennent comme ça). Ça devrait permettre d'adoucir un peu la cassure sur certains cas (je pense aux placages haut mais sur un adversaire qui tombe), où c'est presque une loterie entre "accident de jeu" (donc même pas de pénalité) et carton rouge.

  • oc
    4582 points
  • il y a 1 semaine
@O'Livey

Pourquoi pas ,le carton orange ? puisque l'arbitre est confronté a de nouvelles directives quand a la préservation de l'intégrité physique .
Maintenant , je trouve que certains ont du mal avec deux cartons , alors trois...?
Par contre ,les commissions existent pour que la gravité des fautes soient mesurées a postériori , ainsi que la sanction qui l'accompagnera .
Faudrait pas demander a l'arbitre de cogiter a ca en plus , ce vers quoi tu me semblait te diriger .

  • Timmaman
    13189 points
  • il y a 1 semaine
@coupdecasque

Pour la deuxième, si un joueur a envie de "frapper" ou de blesser un autre dès la 10e, la menace de laisser son équipe à 14 contre 15 pendant 70 minutes peut l'empêcher d'aller au bout de son geste. S'il sait qu'au bout de 20 mins son équipe se retrouvera à nouveau à 15, il aura moins de retenue.
Je te prends un exemple extrême. Finale de CDM France - All Blacks. La règle 2 est en place. Dupont est injouable, la France roule sur tous ses adversaires. Les AB se disent donc que le mieux est "d'éliminer" Penaud. Ils mettent un ailier boucher, qui blesse volontairement Dupont dès la 2e minutes. Il prend un rouge, les NZ encaissent un essai pendant ce temps, mais les français sont désorganisés par la sortie de Dupont et l'entrée de Serin si tôt dans le match. 20 mins après, Ioane rentre, claque un triplé, et les français perdent la CDM à domicile.
Si on garde les règles du carton rouge actuel, aucune équipe ne prendra le risque de "blesser" volontairement un autre joueur.

@Timmaman

C'est très bancal comme argument, si des joueurs se bagarrent ils peuvent avoir des jaune et donner des coup sans toucher le visage, de plus ici il est question de sortir définitivement le joueur qui prend rouge et son équipe joue durant 20 minute à 14 ce qui est énorme.

  • Timmaman
    13189 points
  • il y a 1 semaine
@coupdecasque

Ce que tu ne veux pas comprendre c'est que si tu minimises le "coût" d'un rouge pour une équipe, il y aura beaucoup plus de jeu dangereux, puisque les joueurs n'auront plus de sanctions punitives.
Et si un joueur prend un rouge pour une fourchette? Il revient sur le terrain au bout de 20 mins puis se fait sanctionner de plusieurs semaines de suspensions ? ça n'a aucun sens

@Timmaman

Je veux bien l'entendre, c'est un argument que je peux comprendre mais tant que l'on n'essaye pas, tu ne peux pas dire que ça augmentera le nombre de jeu dangereux comme si c'était mécanique.

Par contre tu n'as pas compris une partie de l'article, le joueur qui prend un rouge est exclu définitivement mais il est remplacé par un remplaçant au bout de 20 minutes.

Ca a plus de sens comme ça non ?

@coupdecasque

je dis juste que le carton rouge sera moins punitif qu'a l'heure actuelle et se posera la question lorsqu'il y aura un acte ultra dangereux.
Oui autant pour moi.

@Timmaman

En effet cependant cela évitera tous ces matchs qui ont été gâchés par un carton rouge à la 4e minute aussi.

Le fait que le joueur qui prend le carton rouge soit exclu définitivement permet je pense de garder une certaine équité et dissuader suffisamment les éventuels coups de casques.

@coupdecasque

Le joueur qui prend un rouge à la 4e sait pertinemment qu'il "gâche" le match de son équipe, et que la défaite est quasi assurée. C'est ce côté punitif qui dissuade en partie des joueurs de dégoupiller.
Si son équipe a la possibilité de se retrouver à 15 dès la 24e, le carton rouge aura moins d'importance. Certes le remplaçant n'est peut-être pas au niveau du titulaire (et encore ça se discute), mais si un rouge vaut seulement l'équivalent de 2 jaunes à la suite dans un match, ça ne dissuadera pas certains joueurs.
Les joueurs qui se font expulser savent très bien le risque qu'ils encourent. Ce n'est pas une question d'équité ou de gâchis de match.

Avec ce système de seulement 20 mins a 14 si carton rouge, tu pourrais avoir des équipes qui titularisent un "boucher" lors de gros matchs, qui a pour unique objectif de blesser le meilleur joueur adverse (Dupont chez les bleus, Rees-Zammit au PDG). Il y arrive, se fait expulser.
20 mins après un autre joueur rentre, les 2 équipes se retrouvent à 15 contre 15, mais l'équipe adverse a perdu son leader, et est complètement perdue, son match est gâché. Elle est où l'équité dans ce cas là?

  • Timmaman
    13189 points
  • il y a 2 semaines

Je trouve que la première évolution est la plus intéressante, avec une plus grande responsabilisation du capitaine.
Les autres sont des aberrations selon moi.

@Timmaman

Pourquoi aberration ?

Tu veux des match avec un carton rouge à la 10e qui gâche le reste du match ?
Tu aimes les pick and go durant 20 minutes comme l'Irlande et les mêlées à 5m encore et encore ?

  • Timmaman
    13189 points
  • il y a 1 semaine
@coupdecasque

Un carton rouge est donné lorsqu'un joueur commet une faute grave, blesse un autre joueur etc....
C'est la "sanction ultime" pendant un match. Les joueurs le savent bien. Si la 2e règle est mise en place, le carton rouge aura moins d'importance, et les joueurs en auront moins "peur", puisqu'ils sauront que 20 mins après leur équipe se retrouvera a 15 contre 15. Un carton rouge à la 10e "gâche" peut-être un match comme tu dis mais ça permet de limiter les actes très dangereux sur un terrain.
Et ben oui sur les 2 derniers tournois j'ai aimé les séquences héroïques de nos bleus défendant devant leur ligne, j'ai vibré devant ces moments intenses, plus que devant une belle action qui dure 3 mins. Les pick and go font partie du rugby, qui n'est pas qu'un spectacle.

@Timmaman

Même chose qu'au dessus, je rajouterais que si tu prend un rouge sur un joueur titulaire de ton équipe tu te sanctionne déjà car son remplaçant ne sera pas forcément meilleur.

De plus si tu veux blesser un joueur il y a des moyens légaux de le faire et on le sait très bien.

"Deuxièmement, le capitaine doit évoquer précisément la dite faute."
Cela veut dire que les joueurs vont devoir apprendre précisément les règles? Ce serait une bonne nouvelle.
À voir ce que cela va donner, si cela permet de calmer les contestations et réduire les charges contres les arbitres c'est une bonne chose mais j'ai des doutes à ce sujet. Perso je pense que les contestations et les polémiques incessantes sur l'arbitrage ne viennent pas d'un problème de règles insuffisantes mais d'un défaut d'éducation sur l'arbitrage, on ferait mieux d'être intransigeant sur les contestations en tout genre (sur le terrain, sur le banc, dans les médias) et d'appuyer cela avec de la pédagogie sur ce qu'est l'arbitre et la façon dont il travaille et sur la connaissance/compréhension des règles et consignes.

Pour les cartons rouge, c'est de la m*rde et cela va totalement à contre-courant de la prétendue lutte pour la protection des joueurs.

Et pour la goal line bidule, on est sur de la poudre de perlimpinpin comme dirait l'autre. On est dans une recherche vaine de spectacle avec des changements de règles incessants et sans aucune cohérence d'ensemble, sans aucune vision globale du jeu et de ce qu'on aimerait qu'il devienne. On est un peu sur le modèle de la réflexion de la Superleague au foot, le projet n'est pas "on voudrait tel concept de jeu" mais "on s'en fout du contenu, on veut que ça soit vendeur"... donc si demain les supporters (ou consommateurs) aiment massivement les oiseaux, on mettra une plume dans le c*l des joueurs en espérant que ça booste les vues.

  • Cooper
    7640 points
  • il y a 2 semaines
@Team Viscères

A l'instar(wars) de JC83, je valide totalement ton analyse... à l'exception du dernier point : si on préfère aux oiseaux les orties, ca marche aussi ?

  • JC83
    2952 points
  • il y a 2 semaines
@Team Viscères

D'accord sur tous les points !

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos