Bagarre entre joueurs : rien ne va plus au SU Agen
Le club agenais vit vraiment une saison galère.
Après la victoire sur tapis vert face à Trévise, des joueurs agenais en seraient venus aux mains lors de l'attente à l'aéroport le dimanche.

Agen, Agen, mon beau Agen. Qu'il est loin le temps où le SUA nous faisait rêver. De même qu'il était un candidat farouche au maintien ces dernières années. Cette saison, plus rien ne va du côté d'Armandie, où les joueurs n'ont toujours pas gagné un match en 2020/2021. Alors que les Lot-et-Garonnais sont bons derniers du Top 14 avec 2 petits points seulement, il vivent également un extra-sportif tumultueux avec notamment un staff qui a été limogé et 3 joueurs (Puletua, Vaka, Taulagi) écartés à titre temporaire par le président Jeff Fonteneau lui-même le mois dernier.

Ils comptaient alors sur le déplacement à Trévise le week-end dernier pour resserrer le groupe et le faire s'évader quelque peu. Mais des cas de Covid dans les rangs italiens sont passés par là et le SUA s'est vu octroyer sa première victoire de la saison, sur tapis vert (0 à 28), certes. Pour autant, cela a visiblement plus frustré le groupe qu'autre chose : lors de la longue attente dominicale à l'aéroport Antonio Canova, des joueurs auraient consommé de l'alcool pour faire passer le temps et une bagarre aurait éclaté d'après la Dépêche du Midi.

Si les noms des individus concernés n'ont pas filtré et heureusement, certains cadres du vestiaire auraient été pris à parti après invectives, sous le regard médusé du staff et des dirigeants, qui ont dû eux-mêmes séparer les forcenés. Une nouvelle affaire dont le SUA se serait bien passé et qu'il va falloir encore régler en interne. "Des procédures sont engagées", a révélé le président Fonteneau pour Sud Ouest. Avant de faire un point :« Nous avons pu calmer la situation avant de prendre l’avion. Mais des choses se sont produites, ce sont encore des problèmes pour notre club qui en a déjà connu beaucoup cette année. Cette scène traduit un mal plus profond. Il y a des joueurs qui, peut-être, pensent que certains ne jouent pas le jeu ».

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sport de contact ? A Agen, il y a un mot de trop.

Derniers articles

News
Vidéos
Sponsorisé News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos