6 NATIONS. ANALYSE. Comment les Écossais ont-ils fait déjouer l'équipe de France ?
Les Bleus devront mieux faire que lors de leurs deux derniers affrontements face à l'Écosse.
Vainqueurs de leurs deux derniers affrontements face à la France dans le tournoi, les Écossais ont à chaque fois su faire déjouer les hommes de Fabien Galthié.

Dans un peu plus d'une semaine, le XV de France se déplacera à Murrayfield, afin de défier une équipe d'Écosse toujours compliquée à manœuvrer. Pour preuve, les coéquipiers de Finn Russell ont remporté leurs deux derniers affrontements face aux Tricolores dans le tournoi. Deux succès (28-17 et 23-27) qui ont à chaque fois empêché les Bleus de remporter la compétition. Les hommes de Fabien Galthié auront certainement à cœur de se venger de ces échecs passés, eux qui sont encore en course pour réaliser le Grand Chelem. Mais pour cela, il faudra faire mieux que lors des deux dernières éditions, face à un XV du Chardon qui livrera (comme à son habitude) un rude combat. En attendant samedi prochain, on a donc décidé de revisionner les deux dernières défaites des Bleus face aux Écossais, pour comprendre comment ces derniers nous avaient contrés.

Que ce soit lors de la rencontre de 2020, ou bien celle de 2021, quelque chose nous a directement tapé dans l'œil : les montées défensives écossaises. Moins agressifs sur le porteur de balle, les coéquipiers d'Hogg se concentraient davantage sur les extérieurs, afin de couper les lignes de passes entre l'ouvreur et ses centres. On a souvent vu les Français dominer les collisions au ras, mais se faire piéger dès qu'ils voulaient écarter au large. Ce fut le cas notamment sur cette première image, où l'ailier Graham monte en pointe sur Vakatawa.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ils ont donc gagné en étant très efficaces au plaquage, en dictant leur tempo dans les rucks, en coupant nos attaques, en maitrisant leur jeu au pied et en dominant les airs... en gros en étant meilleurs que nous non?

Du coup ma proposition pour le match qui arrive, c'est qu'on soit meilleurs qu'eux.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News