6 Nations 2021. Bulle sanitaire : quel est le protocole des autres nations ?
Les Gallois ont-ils eux aussi éclaté cette fameuse bulle sanitaire ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le XV de France a été libéré et a par la même occasion éclaté la bulle sanitaire. Certaines critiques sont alors descendues mais avant de tirer sur l'ambulance, regardons ce qui se fait ailleurs.

Ah cette fameuse bulle sanitaire. Un terme, qui veut à la fois tout et rien dire. Il y a peu dans son émission Mourad de Toulon, Mourad Boudjellal faisait part de son inquiétude lorsque la Fédération Française de rugby annonçait libérer durant quatre jours ses joueurs. Si les joueurs n'ont pas regagné leur club comme cela a pu être le cas dans d'autres pays, ils ont en revanche pu revoir leurs familles respectives. Un éclatement de la bulle sanitaire qui faisait craindre à l'ancien président du RCT une recrudescence de cas positifs à la Covid au sein des tricolores et qui aurait des répercussions sur un hypothétique Grand Chelem. Si aujourd'hui, le XV de France a été frappé par le virus, entraînant le forfait d'une pléiade de joueurs importants, comme Dupont, Ollivon ou Dulin, il devrait néanmoins pouvoir aligner une équipe assez compétitive pour recevoir l'Écosse. Dans une telle situation, on s'est demandé quel était le protocole au sein des différentes équipes de ce Tournoi des 6 Nations 2021, et si elles-aussi avaient éclaté cette fameuse bulle ? 

6 Nations. XV de France. Éclater la bulle sanitaire, fausse bonne idée ?6 Nations. XV de France. Éclater la bulle sanitaire, fausse bonne idée ?

À commencer par nos adversaires les plus proches, les Écossais. Ces derniers souhaitent d'ailleurs jouer coûte que coûte la rencontre face à la France ce week-end. Compréhensible, quand on apprend au sein d'un communiqué, que la SRU -fédération écossaise de rugby- a passé un accord avec les clubs afin de libérer leurs joueurs lors des week-ends où le 6 Nations fait relâche : ''Tout report aurait un impact sur la convention en place avec les clubs, qui pourrait voir plus de 10 joueurs de l'équipe absents pour la sélection.'' Il s'agit notamment d'un accord passé avec les clubs anglais. Le journal TheScotsman insiste sur le fait que ce serait treize joueurs qui manqueraient à l'appel, ''dont le capitaine Stuart Hogg, Jonny Gray, Chris Harris, James Lang ou Sean Maitland entre autres''. D'ailleurs, si vous avez suivi ce vendredi et samedi les rencontres de Pro 14, il ne vous aura pas échappé de voir que certains joueurs évoluant à Glasgow ou Edimbourg ont également eu l'autorisation de quitter la bulle sanitaire et de jouer avec leurs clubs respectifs. C'est notamment le cas d'Adam Hastings, Huw Jones ou Richie Gray, qui ont connu la défaite face à l'Ulster (13-19) avec Glasgow. Idem pour Jaco Van der Walt ou Grant Gilchrist, tous deux titulaires lors de la défaite face au Munster avec Edimbourg à Murrayfield. Enfin, Stuart Hogg fut titulaire à l'arrière du club anglais d'Exeter lors de la rocambolesque défaite des siens à domicile face à Northampton. 

Continuons à nous intéresser à nos futures confrontations, à savoir l'Angleterre et le Pays de Galles. Le XV de la Rose a lui adopté des mesures drastiques. Si Français et Écossais ont pu être libéré, les hommes de Sa Majesté en revanche respectent une bulle sanitaire de huit semaines, empêchant quasiment tous va-et-vient. Une liste de 12 joueurs réservistes a été mise en place afin de remplacer des éventuels blessés. Au-delà de ça, aucun joueur n'est autorisé à sortir, que ce soit pour voir sa famille, ou pour jouer avec son club. On rappelle notamment que ces restrictions avaient poussé Joe Marler a décliné la sélection, préférant rester auprès de sa famille et de sa femme enceinte : ''Je veux faire les choses biens par rapport à ma famille en ces temps difficiles et je ne rejoindrai pas l'équipe pour ce Tournoi'', avait-il entre autres déclaré. Côté gallois là aussi à l'instar de l'Écosse, les joueurs évoluant en Angleterre ont été invités à rejoindre leurs clubs, et ont pu jouer. C'est le cas notamment du numéro 8 Taulupe Faletau, incroyable avec Bath lors de la victoire des siens face à Gloucester (16-14). Il fut notamment auteur d'un essai, et Ugo Monye n'y est pas allé par quatre chemins au moment d'évoquer la performance du troisième ligne centre d'origine tongienne : ''C'est un joueur magique''. Face à lui sur l'aile de Gloucester, le joyau de la sélection du XV du Poireau, Louis Rees-Zammit auteur notamment de trois essais en deux matchs en ce début de Tournoi. 

6 Nations 2021. Joe Marler (Angleterre) se permet de dire non à la sélection : sa famille avant tout6 Nations 2021. Joe Marler (Angleterre) se permet de dire non à la sélection : sa famille avant tout

Enfin, les deux équipes déjà affrontées par la France, l'Italie et l'Irlande qui se retrouveront d'ailleurs au Stadio Olimpico samedi ont adopté des stratégies similaires. Les Italiens avaient dans un premier temps autorisé les joueurs de Trévise à disputer leur rencontre une semaine avant de recevoir la France. Ces derniers avaient ensuite rejoint le groupe, et intégrés la bulle sanitaire transalpine. Ce week-end, les joueurs ont quitté Rome pour rejoindre de nouveau leurs clubs. Si certains ont été laissé au repos, d'autres en revanche ont foulé les terrains. Ce fut le cas de Tommaso Allan au cours de la défaite de Trévise chez les Scarlets (41-17), ou du numéro neuf Callum Braley. Tout ce petit monde a regagné la capitale ce dimanche sans qu'aucun cas n'ait été décelé : ''Le groupe est actuellement complet : hier, tous les joueurs ont atteint la capitale après leurs engagements respectifs en championnat avec leurs clubs. Les résultats négatifs des tests, effectués par tout le groupe a permis la conduite normale de l'entraînement aujourd'hui'', détaillait Luigi Troiani, team manager de la formation sur le site de sa fédération. Et enfin, les Irlandais. Eux aussi, ont éclaté cette fameuse bulle sanitaire comme la majorité des équipes du Tournoi. En effet, certains joueurs ont regagné leurs clubs respectifs. On en compte d'ailleurs 12. Parmi eux, on retrouve Chris Farrell ou Andrew Conway notamment, titulaire avec le Munster ou encore Jack Conan joueur du Leinster et Tom O'Toole remplaçant avec l'Ulster. Tous les protagonistes ont rejoint le groupe du XV du Trèfle sans soucis apparemment aux dernières nouvelles. 

Finalement, nous nous rendons compte qu'excepté l'Angleterre, la majorité des autres nations ont également éclaté cette bulle sanitaire. Pour permettre à leurs joueurs de souffler, ou alors de regagner leurs clubs afin de jouer. Il serait donc mal venu de seulement pointer du doigt les Bleus dans cette situation-là, sachant que les autres pays ne se sont pas privés non plus.  

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Vu qu'il n'y a donc jamais eu de bulle sanitaire, on peut arrêter d'en parler?

Je pense personnellement :
- que cette hécatombe est dela responsabilité de FFR .
- que le match devrait être perdu par forfait.
- que la FFR devrait s'expliquer par la suite sur sa gestion de la "bulle"
- que nous méritons des réponses sur la soirée et l'après soirée des "Oscars"

@garcon63

Qu'est ce qui te permets d'affirmer tout ca? 0.o
Et les joueurs et l'encadrement de l'edf étaient tous à Marcoussi lors de la soirée des oscars, ils y ont participé par visioconférence, la covid n'étant pas un virus informatique je vois pas le rapport

@PetitPedestre

Justement on sait depuis plusieurs jours que l'encadrement est positif (Galthié, Servat, Ghezal et x)
je ne demande que des explications à ce Cluster.
On est déjà à onze joueurs positifs.

@garcon63

S'il était aussi facile de faire des bulles hermétiques au virus, on ne serait pas en pleine pandémie mondiale.

  • CEVEN
    177725 points
  • il y a 4 jours
@garcon63

Un papier de L'Equipe du jour explique que la bulle aurait été passablement trouée et ce dès le match à Rome et avant l'Iralnde également.

Et de conclure:
«S'il est impossible de tirer des conclusions sur l'origine de l'intrusion virulente du Covid au sein du groupe France, il est bien plus facile de le faire sur son caractère exemplaire»

@garcon63

Waouh..!? Et il faudra pendre les coupables..??
Je peux comprendre votre "rage" mais jusqu'à présent il y a juste une certaine continuité dans l'amateurisme de nos instances rugbystiques nationale...
Alors certes , il y a de quoi "hurler" face à cet amateurisme , mais pour l'instant , c'est ce qui nous défini le plus...malheureusement.

@pascalbulroland

Non pas les pendre, juste les identifier.
Je ne me reconnais aucune compétence pour le faire.
Je pose juste une question, les joueurs"infectés" étaient sous la responsabilité de la FFR, il me semble que les explicitations lui incombent.

En Écosse, c'est le protocole scotch !
Et tous y adhèrent...

  • mche
    160175 points
  • il y a 4 jours
@Garou-gorille

Surtout Finn Russel...

Derniers articles

News
News
Page facebook
News
News
Sponsorisé News
News
Vidéos
News
News
News