VIDÉO - Faut-il être grand et fort pour jouer au rugby ?
Joost van der Westhuizen n'a pas laissé passer Jonah Lomu en finale du Mondial 95.
Le rugby est un sport ouvert à tous. Si certains ont tendance à l'oublier, c'est toujours une vérité.

Faut-il être grand et fort pour jouer au rugby ? Il y a dix ou vingt ans, il aurait été facile de répondre à cette question. Grand, gros, petit, athlétique, chevelu, chauve, imberbe, poilus des orteils et du dos, tout le monde avait sa place sur un terrain de rugby. Demandez aux jeunes joueurs du Rugby Club Vallée Montmorency Soisy et du Rugby Club Méry sur Oise, et ils vous répondront dans ce sens. Les petits derrière, les grands devant, ça peut fonctionner. Ce qui est primordial, c'est surtout de trouver sa place dans l'équipe. Chacun participant avec ses moyens à la performance collective. C'est ça la base du rugby.Crédit vidéo : Société Générale

De nos jours, certains vous diront que ça dépend du niveau. L'important, c'est surtout de bien être préparé. Aussi bien mentalement que physiquement. À partir de là, tout est possible sur une pelouse. Par le passé, des joueurs de rugby grands par le talent mais petits par la taille l'ont prouvé en réalisant de superbes gestes. La technique n'est peut-être pas parfaite à chaque fois, mais quand on s'investit à fond, on est capables de tout. Si vous estimez qu'être grand et fort est encore un pré-requis pour jouer au rugby, voici quelques idées pour prendre le dessus sur un plus "baraqué" que vous.

Faire un beau plaquage comme tu as appris à l'école de rugby à l'image de l'ancien demi de mêlée des Springboks Joost van der Westhuizen finale de la Coupe du Monde 1995 :Crédit vidéoRuddy Darter


Avoir le courage de l'ancien ailier du Pays de Galles Shane Williams et se dire que même que lorsque tout semble perdu, on peut encore faire la différence.Crédit vidéo : Ruddy Darter


S'accrocher aux chevilles à l'instar de l'Irlandais Peter stringer face à la légende du rugby Jonah Lomu en 2002 :Crédit vidéo : Habi Aftabi


Se la jouer filou et intercepter le ballon sous le nez du plus grand :


Profiter de sa vitesse pour baisser le short du solide :


Et quand on a la technique, le courage et l'envie, on peut même se permettre un gros plaquage offensif comme Gonzalo Camacho sur Richie McCaw en 2011 :Crédit vidéo : shepengol

[Article Partenaire]

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sur l'action de Shane Williams, en plus du placage douteux du fait de sa hauteur, il y a aussi une faute grossiére de James Hook pour récupérer le ballon

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News