Top 14 - Les 5 points à retenir de la demi-finale entre Clermont et le Racing 92 (33-34)

Top 14 - Les 5 points à retenir de la demi-finale entre Clermont et le Racing 92 (33-34)
Top 14. Dan Carter envoie le Racing en finale.
La première demi-finale entre Clermont et le Racing 92 à Rennes a accouché d'un très beau spectacle.

Top 14 - demi-finale. Clermont vs Racing (33-34) du 17-06-2016

Le plus beau match de la saison ?

Si la physionomie des matchs de barrages a déçu une grosse partie des supporters, cette première demi-finale a fait honneur au meilleur championnat du monde (c). Les deux formations se sont rendues coup pour coup sans se ménager de la première à la 100e minute de jeu en osant envoyer du jeu malgré l'enjeu. Clermontois et Racingmen n'ont cependant pas pu se départager à l'issue du temps réglementaire avec deux essais de part et d'autre pour le plus grand bonheur des 29 013 spectateurs du Roazhon Park.

Brice Dulin rayonnant

À l'image du Racing, l'arrière international a bien digéré la finale de Champions Cup perdue face aux Saracens. On l'a en effet vu très à son aise à Rennes. Solide sous les ballons hauts comme à son habitude, il a excellé dans les relances en mettant le feu dans la défense auvergnate grâce à ses cannes de feu. Il a été également décisif sur l'essai de Goosen en prolongeant le coup de pied de Carter. Fofana a lui aussi pesé, mais d'une manière générale, les 3/4 franciliens ont fait la différence.

Une fin de match incroyable

On pensait que Clermont avait fait le plus dur en prenant six points d'avance lors des prolongations grâce à la pénalité de Spedding à la 87e et surtout au superbe drop de Brock James à la 92e mais le Racing a réussi à souffler la victoire aux hommes de Franck Azéma sur une action confuse. Une belle touche de James rapidement jouée a vu Fofana intercepter le ballon puis Kruger l'intercepter lui aussi et donner à Imhoff qui a mis les cannes jusqu'à l'en-but. Carter, loin d'être brillant lors du match, a néanmoins été décisif pour la transformation de la gagne.

Clermont rate encore le coche

Fin de match cruelle pour l'ASM qui voit sa saison se terminer par une défaite en demi-finale après avoir terminé la phase régulière à la première place. On pensait que les Clermontois pourraient faire la différence grâce à leur fraîcheur et leur expérience, surtout dans un match qui est allé aux prolongations. Mais il n'en a rien été. Après l'essai refusé à Fofana en première mi-temps, ils ont été forcés de courir après le score face à des Racingmen qui ont fait preuve d'une grande maîtrise et surtout de réalisme. Le carton jaune adressé à Kolelishvili à la 95e ne les a pas aidés même s'ils ont répondu présent en défense.

Le Racing fait mentir ses détracteurs

S'il joue en finale comme il a joué ce vendredi soir à Rennes, le club francilien pourrait réussir là où il a échoué face aux Sarries en Champions Cup. On a vu à la fois de la puissance avec Tameifuna, de l'alternance et du génie avec Carter et Rokocoko, auteur d'un très bel essai à la 47e, mais aussi du sang-froid. Certes, il y a eu du déchet, notamment lors des prolongations avec plusieurs touches perdues, mais jamais ils ne sont sortis de la rencontre. La preuve avec cet essai à la dernière minute de l'Argentin. Leurs adversaires savent à quoi s'attendre à Barcelone vendredi prochain.