RUGBY - L'électrocardiogramme n'est plus obligatoire pour obtenir sa licence

RUGBY - L'électrocardiogramme n'est plus obligatoire pour obtenir sa licence
L'électrocardiogramme a été supprimé de l'arrêté.
Le code du sport a été modifié. Les examens nécessaires pour obtenir un certificat médical et prendre une licence sont désormais moins contraignants.

RUGBY AMATEUR. Les grosses évolutions des certificats médicaux qui pourraient faire chuter le nombre de licenciésIl y a près d'un an, nous évoquions l’obligation de réaliser un électrocardiogramme de repos à la première délivrance de licence pour tous les joueurs de 12 ans puis, tous les 3 ans jusqu'à 20 ans, puis tous les 5 ans jusqu'à 35 ans. Une mesure inscrite dans l'arrêté du 24 juillet 2017. Or, on peut lire dans l'arrêté du 9 juillet 2018 que le code du sport a été modifié. On constate désormais que pour la pratique du rugby à XV et à VII :

  • de 12 à 29 ans, en compétition ou hors compétition, une attention particulière est portée sur
    • l'examen cardio-vasculaire
    • l'examen du rachis.
  • A partir de 40 ans, en compétition : 
    • il est complété par la réalisation d'une remnographie cervicale tous les 2 ans pour les joueurs de première ligne entre 40 et 44 ans et, à partir de 45 ans, tous les ans pour les joueurs de première ligne et tous les 2 anss pour les joueurs des autres postes ;
    • une attention particulière est portée sur l'examen cardio-vasculaire et sur la surveillance du bilan biologique glucido-lipidique ;
  • A partir de 40 ans, hors compétition, une attention particulière est portée sur : 
    • l'examen du rachis cervical ;
    • l'examen cardio-vasculaire et sur la surveillance du bilan biologique glucido-lipidique

On constate que ces dispositions sont moins contraignantes que celles inscrites dans l'arrêté du 24 juillet 2017 :

  • A partir de 40 ans, en compétition : 
    • d'un bilan cardiologique comprenant un électrocardiogramme, une échocardiographie et une épreuve d'effort ainsi que d'un bilan biologique glucido-lipidique à 40 ans, 43 ans, 45 ans, 47 ans et 49 ans puis une fois par an après 50 ans ;
    • d'une remnographie cervicale tous les 2 ans pour les joueurs de première ligne entre 40 et 44 ans et, à partir de 45 ans, tous les ans pour les joueurs de première ligne et tous les 2 ans pour les joueurs des autres postes ;
  • A partir de 40 ans, hors compétition : 
    • la réalisation tous les 5 ans d'un bilan cardiologique comprenant un électrocardiogramme et une épreuve d'effort ainsi que d'un bilan biologique glucido-lipidique ;
    • la réalisation d'une remnographie cervicale ou lombaire tous les ans pour les joueurs de première ligne présentant des antécédents de pathologie cervicale ou lombaire

Reste à savoir si ces dispositions concernent la saison 2018/2019 ou bien la suivante.