RUGBY AMATEUR. Les grosses évolutions des certificats médicaux qui pourraient faire chuter le nombre de licenciés
RUGBY : Le nombre de licenciés chez les amateurs va-t-il baisser ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les examens pour obtenir un certificat médical sont un passage obligatoire pour jouer au rugby et obtenir sa licence. Mais ils évoluent suite à un arrêté du 24 juillet 2017.

C’est un arrêté passé presque inaperçu lors de sa sortie, qui pourrait bien changer la face du rugby amateur. Et impacter directement son nombre de pratiquants… Son but ? Redéfinir les examens à passer pour obtenir les certificats médicaux de non-contre-indication à la pratique des disciplines sportives à contraintes particulières. Parmi ces disciplines ? La plongée subaquatique, l’alpinisme au-dessus de 2500m d’altitude… mais aussi le rugby.

Les médecins dénoncent une complexification et l’augmentation du coût des examens. Mais qu’en est-il vraiment de cette évolution ? Le docteur Richard Talbot, de la Fédération des Médecins de France, répond à nos questions.

Quels sont les examens requis pour le rugby ? 

Pour le rugby à XIII, il n’y a rien de spécial. Il fait partie des sports à contraintes spéciales qui nécessitent un examen tous les ans, contrairement au foot ou à la gym, mais le décret précise qu’il faut faire particulièrement attention à l’examen des membres inférieurs et de l’appareil locomoteur. Ce qui est un peu surprenant, car on surveille toujours l’appareil locomoteur des sportifs. Et d’un point de vue médical, je ne vois pas trop la différence entre le XIII, le XV et le VI.

Justement, quid de l’évolution de l’examen pour le XV et le VI ?

Il y a désormais l’obligation d’un électrocardiogramme pour tout joueur à partir de 12 ans, tous les trois ans jusqu’à 25 ans, puis tous les cinq ans ensuite, ce qui n’est pas le cas actuellement. L’ECG n’a jamais été obligatoire, c’est d’ailleurs un examen extrêmement sujet à controverse puisqu’il y a des études qui diraient que ça diminue le risque de mort subite, et augmente le risque de découverte de pathologies qui - entre guillemets - n’en sont pas. Et donc d’interdire le sport à des gens qui n’en ont pas besoin. Il y a même des gens qui disent qu’on aurait plus de morts chez les gens détectés que les autres.

Le Collège National des Généralistes Enseignants ne préconise pas l’ECG systématique s’il n’y a pas de signes. La société de cardiologie du sport, elle, le préconise. Mais on se demande un petit peu : pourquoi les rugbymen et pas les autres sportifs ? De façon générale, il y a pleins de choses qui paraissent surprenantes dans ce décret et en particulier le fait de le pondre le 15 août (date de la parution dans le Journal officiel, ndlr), juste avant la rentrée et sans aucune consultation avec les médecins. Il nous est vraiment tombé sur le coin de la figure.

Si les médecins ne sont pas en cause, qui est responsable de cette évolution ?

Le ministère de la santé et le ministère des sports, donc madame Buzyn et madame Flessel. La seule référence médicale dans ce décret, c’est la référence à la Société Française de Médecine de l’Exercice et du Sport, que pas grand monde ne connaît. On se demande vraiment d’où sort ce décret. Je ne sais pas si la FFR a été contactée avant, mais quand elle va voir ses chiffres de licenciés diminuer de façon drastique, elle sera peut-être contre !

Concrètement, comment ça va se passer ? Si un joueur souhaite se faire tamponner sa licence, il sera désormais dans l’obligation de passer un électrocardiogramme ?

Oui, une fois tous les trois ans. Et si votre médecin n’a pas le matériel pour faire un électrocardiogramme, il va falloir en trouver un. Notamment au moment du rush de la rentrée, pour les certificats médicaux. Les médecins qui n’ont pas d’ECG ne signeront pas les licences, donc les joueurs ne pourront pas jouer et je ne sais pas ce qui va se passer pour les matchs de début de saison…

Cet arrêté date du 24 juillet. On est d’accord qu’il ne rentrera en vigueur que l’année prochaine, pour la saison 2018/2019 ? Les certificats médicaux pour la saison qui s’apprête à débuter ont déjà été fournis, certaines licences sont déjà tamponnées…

Ici (le Dr. Talbot pratique près du Mont-Saint-Michel, ndlr), je signe peu de licences pour le rugby, mais effectivement, depuis le mois de juillet, j’en ai déjà signé plusieurs pour la saison de football qui va débuter. Celles qui sont déjà signées, a priori, sont valables.

Mis à part l’ECG, y a-t-il d’autres examens à passer ?

Ça concerne surtout les joueurs de plus de 40 ans. Il faut passer un test d’effort qui coûte 77€. Un angio IRM, c’est 130€. Même prix pour l’IRM cervical, sans oublier le bilan glucido-lipidique, qui est à 30€. Tout ça, non remboursé. L’ECG - qui coûte 14,26€ - n’est pas remboursé non plus. Aucun examen pour une licence n’est normalement remboursable. Même une consultation n’est pas remboursable, c’est écrit en toutes lettres dans le règlement de la sécurité sociale.

Au-delà du prix, cette évolution ne va-t-elle pas entraîner un problème de logistique en début de saison ?

Nous sommes en présence d’un arrêté ministériel, on ne peut pas passer outre. Si vous essayez de passer outre, c’est exactement la même chose que de passer au rouge à un feu rouge. De toute façon, en tant que syndicat, nous engageons nos adhérents à respecter la réglementation, même si on peut penser que c’est idiot de mettre un feu rouge au milieu d’une autoroute.

Il faudrait que la FFR prenne contact avec le ministère pour demander si ces examens sont vraiment utiles. Sur quoi se basent-ils ? Quand vous faîtes un électrocardiogramme, vous tombez forcément sur des anomalies, pas forcément enquiquinantes. Si c’est le cas, j’envoie au cardiologue. Mais ici, les délais pour voir un cardiologue, c’est quatre mois.

Pour prendre un autre exemple, dans le texte du décret, il n’y a strictement rien qui nous dit à partir de quand - pour les joueurs de 40 ans et plus - le taux de cholestérol est anormal. Je parie que 98% des joueurs de rugby du sud-ouest âgés de plus de 40 ans ont un taux anormal. Mais il n’y pas de contre-indication. On va leur interdire à tous ? Pareil pour l’IRM Cervical : à partir de 20 ans, tout le monde a de l’arthrose cervical. Alors à 40 ans, on va forcément trouver des anomalies chez les premières lignes. On va leur dire de ne plus jouer ? On nous dit de faire des examens, mais pas ce qu’il faut en faire ensuite.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

un bilan biologique glucido-lipidique une fois par an après 50 ans !
Eh bien après 33 ans de 3eme mi-temps il va pas être brillant le machin.
L'heure de la retraite a vraiment sonnée.

".....Il y a désormais l’obligation d’un électrocardiogramme pour tout joueur à partir de 12 ans, tous les trois ans jusqu’à 25 ans, puis tous les cinq ans ensuite...... " je crois que c'est plutôt tous les 3 ans jusqu'à 20 ans puis 5 ans jusqu'à 35...

Le texte dit ceci =>
« 8° Pour la pratique du rugby à XV et à VII :
« a) En compétition ou hors compétition, il est complété par la réalisation d'un électrocardiogramme de repos à la première délivrance de licence à partir de 12 ans puis, tous les 3 ans jusqu'à 20 ans, puis tous les 5 ans jusqu'à 35 ans ;

« b) A partir de 40 ans, en compétition, il est complété par la réalisation :
«-d'un bilan cardiologique comprenant un électrocardiogramme, une échocardiographie et une épreuve d'effort ainsi que d'un bilan biologique glucido-lipidique à 40 ans, 43 ans, 45 ans, 47 ans et 49 ans puis une fois par an après 50 ans ;
«-d'une remnographie cervicale tous les 2 ans pour les joueurs de première ligne entre 40 et 44 ans et, à partir de 45 ans, tous les ans pour les joueurs de première ligne et tous les 2 ans pour les joueurs des autres postes ;

« c) A partir de 40 ans, hors compétition, il est complété par :
«-la réalisation tous les 5 ans d'un bilan cardiologique comprenant un électrocardiogramme et une épreuve d'effort ainsi que d'un bilan biologique glucido-lipidique ;
«-la réalisation d'une remnographie cervicale ou lombaire tous les ans pour les joueurs de première ligne présentant des antécédents de pathologie cervicale ou lombaire ;

Pour les curieux https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/7/24/SPOV1722815A/jo

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans

Franchement je trouve pas ça déconnant de faire passer un ECG et ce même à des minots, ça permettrait quand même de déceler quelques anomalies cardiaques pouvant être fatales.
Par contre, plutôt que de filer des TV de merde au club un défibrillateur et la petite formation qui va avec aurait été plus utile

le rugby est vraiment redevenu un sport de "riche" entre la licence senior qui remplis bien les poches de certains "assureurs", les examens médicaux diverses couteux, il faudra bientôt aller voir un banquier pour pratiquer...."bonjour c'est pour un prêt auto,....non c'est pour financer ma licence de rugby...." 🙂
Soyons sérieux, la fédé n'a qu'a, par le biais des multiples comité, organiser des journées par club de contrôle médical pour valider les licences avant le début des compétitions, mais bon pour cela il faudrait qu'ils justifient leur temps de travail et voir si Altrad a pas 2, 3 copains médecins à placer histoire de faire du fric sur le dos des licenciés 🙂

  • Bout12
    470 points
  • il y a 3 ans

Bonjour, je suis un peu étonné de cette décision.
La FFR a déjà mis en place il y a 2 ans des mesures quasiment similaires concernant les joueurs de plus de 40 ans. Ces mesures ont été très controversées car mal expliquées et imposées à la va-vite (par la FFR). Elles ont fait beaucoup de mal (pour le nombre de licenciés) et ont effectivement mis en évidence les lourdeurs de ce système qui ne tient pas compte de la difficulté d'accès aux matériels médicaux nécessaires à ces examens (non remboursés !) : c'est ce qu'on appelle être déconnecté des réalités.
De plus, je ne suis pas médecin mais j'aimerais qu'on m'explique quel est le rapport entre la notion de sport à risque et un examen tel que l'ECG (un examen cardiaque). On est tous d'accord que le rugby est un sport plus risqué que les autres par rapport aux contacts et aux chocs que le jeu engendre, mais il n'est pas plus risqué pour le coeur que le foot, le hand ou tout autre sport.

  • martix
    8406 points
  • il y a 3 ans

Pourtant Le vice président de la FFR est médecin...

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 3 ans
@martix

Ah bon ?

  • oli 30
    7320 points
  • il y a 3 ans

Je sors de chez mon médecin traitant ce matin justement pour obtenir le certificat. Il m'a demandé si j'avais un test sanguin récent, en ECG... Évidemment que non! Bon il m'a tout de même consciencieusement examiné, posé des questions sur mes antécédents... puis a signé le papier sans broncher. Je pense qu'il arrivera la même chose à la plupart des gens parce que sinon ça sera le parcours du combattant!

De l'aspect sécuritaire mais pris par le mauvais bout !!!!!
1/ Le nombre de Grands Blessés du Rugby est constante diminution depuis 10 ans (j'en profite pour féliciter la Fondation Ferrasse pour la qualité de la mission accomplie. Pensez-y à Noël, ça permet de défiscaliser !). Un gros travail de sensibilisation des encadrements sur l'aspect sécuritaire depuis 10 ans n'y est certainement pas pour rien, comme quoi la prévention ça marche ! Je constate aussi que corrélativement, le coût des Assurances, n'a, lui, eu de cesse d'augmenter. Y'a pas comme un hic ?????
2/ Le nombre de personnes décédées à l'intérieur d'enceintes sportives (pratiquants ou pas !) pourrait être selon les estimations réduit de 30 à 50 % par le simple fait de rendre obligatoire l'installation de Défibrillateurs ! Pour info un Défibrillateur coute à peu prêt le prix d'un Grand Ecran TV, sa maintenance, à peu prêt le prix d'un abonnement Canal + !!!
3/Spécifiquement au Rugby. La situation causant le plus de Grands Blessés, mm si les choses ont bien évolué reste la Mêlée Fermée ! En U14 avec introduction de la fermée (principe de précaution mais aussi sensibilisation) la validation de Joueur de 1ère Ligne passe par un Test de Validation en bonne & due forme extérieur au Club ! Ensuite, c'est l'toubib qui coche la case (souvent c'est : "je dois mettre une croix là ?")...Avec le déploiement de 200 cadres Fédéraux on devrait pouvoir s'assurer de la faisabilité d'un Test adapté à la catégorie concernée pour délivrer une autorisation Fédérale pour pratiquer en 1ère ligne quel que soit l'àge, la catégorie !!!! Cela me semble plus adapté que n'importe quel Test médical "généraliste"....
Si on fait ça, ce sera déjà pas mal...........

@MARCFANXV

Je dirais même que le nombre de grands blessés voir de décès liés au rugby (de mémoire, en moyenne un décès par an) sont la plupart du temps à imputer aux accidents de la route sur les trajets entrainements ou de match (car comme pour les trajets boulot qui génèrent des accidents de travail, ces trajets sont considérés comme étant liés à la pratique).
Par contre en ce qui concerne le prix des assurances qui augmente, c'est aussi lié au fait que le moindre quidam qui se tord un doigt et le garde tordu à vie, déclenche maintenant un dossier d'indemnisation à la GMF et donc des sous... (alors que, déjà, il n'a aucun impact dnas sa vie, c'est juste pour les thunes parce que son pote à fait la meme et que y'a pas de raison, et qu'en plus, la plupart du temps ca pourrait etre pris en comtpe par sa propre assurance et donc pas renvoyé sur l'assurance du rugby qui augmente les tarifs de tout le monde... bref...)

Et pendant ce temps, nous au Foot US on n'a plus besoin depuis cette année à fournir de certificat médical chaque année mais seulement un tout les 3 ans...

C'est pas Bernie qui disait que sa sainte mission était de redonner un coup de fouet au rugby amateur ?
Je n'avais pas bien saisi le sens en fait...

Très franchement, c'est assez dissuasif.
Une question, cela s'applique-t-il au rugby universitaire ? Car si c'est le cas, je connais bon nombres de personne qui préféreraient (ou qui auraient préférés à mon époque) s'inscrire dans un autre sport (foot, hand...) plutôt qu'au rugby.

BL risque de croiser régulièrement Mme Flessel en ce moment... Il ferait bien de mettre au clair ce décret !

@Vae Victis Brennos

En rugby loisir en tout cas (règles vétéran), l'électrocardiogramme est demandé à partir du moment où le club participe à des tournois, même amicaux (car considérés comme une compétition). J'imagine qu'il risque d'en être de même pour le rugby universitaire...

@Tuilagi Bouffi

Dommage...
Merci de ta réponse en tout cas !

@Vae Victis Brennos

De rien 😉

  • Ekyrby
    6098 points
  • il y a 3 ans

"Il y a même des gens qui dise que..."

Le professionnalisme de ce Monsieur est à toute épreuve.

@Ekyrby

Ça m'a déplu également.

  • FRLab
    46040 points
  • il y a 3 ans

Quand on veut abattre son chien on dit qu'il a la rage... On ne s'y prendrait pas mieux si on voulait tuer le rugby. Plus qu'un feu rouge c'est un péage qu'on installe sur l'autoroute de l'école de rugby, un mois avant la rentrée. Quelqu'un a déjà réussi à prendre un rdv sous quinze jours pour passer une IRM. les appareils sont déjà surchargés pour de vraies urgences alors pour un certificat sportif je vous laisse essayer. J'espère au moins que pour la saison 2017-2018 le décret ne sera pas en vigueur. Pour les plus de 40 ans cela fait déjà plusieurs années que ces examens sont obligatoires. Moralité, exode des joueurs de cette catégorie vers les championnats FFSE pour lesquels un bon vieux certif médical est suffisant et la licence est à 50€. En cas d'accident grave je ne sais pas ce qui est couvert. Pas sûr que l'on protège les joueurs en les faisant partir de la FFR... Je connais bien Agnès (Buzyn, et ouais les mecs y a du people ici) et si elle sait que le ballon est ovale c'est un grand maximum. En parlant de connaitre le rugby, quelqu'un peut me dire ce qu'est le rugby à VI ?? 😉

@FRLab

C'est du rugby a 7 avec bardy dans l'equipe

  • AKA
    49439 points
  • il y a 3 ans

CEDIRAK tu me le sors de la bouche, non du clavier 😉 Bien sûr que les assurances mettent la pression et font augmenter leurs tarifs...

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 3 ans

Probablement un lobby actif des assurances. Ce sont elles qui ont fait monter le prix des licences en augmentant leur coût.

  • Bout12
    470 points
  • il y a 3 ans
@Cedirak

Cela fait 2 ans de suite que le prix des licences baisse.

Demander à ce que les certificats soient délivrés de façon plus sérieuse ok (j'ai connu des médecins chez qui le certif pour faire du rugby s'obtenait en 5min montre en main, en comptant le temps passé au secrétariat et en salle d'attente). Mais de là à le rendre inaccessible..
Combien de médecin ont de quoi réaliser un électro-cardiogramme? Quel délai, quelle distance pour que les licenciés trouvent un centre qui peut les prendre pour en faire un? Quel coût pour la sécu? Est-ce qu'on ne va pas provoquer un embouteillage dans les centres médicaux qui réalisent les ECG?
Et tout cela pour quel bénéfice? Combien de morts par an au rugby à cause de soucis cardiaques qui auraient pu être détectés?

Au boulot j'ai des examens complets tous les 3 ans, dont un ECG. Sur une journée où une vingtaine d'employés passent les examens, environ la moitié se retrouve à passer un entretien avec un cardiologue parce que l'ECG a fait apparaître une anomalie. Au final après cet entretien il est rare qu'un employé se voit interdit d'exercer sa fonction parce que ces anomalies sont bénignes et sans conséquence. Pour un particulier et la sécu, quel sera le coût d'une visite chez le médecin (pour demander le certif) puis la réalisation d'un ECG, puis une visite chez un cardiologue, pour finalement que rien ne s'oppose à la pratique et devoir retourner chez son médecin pour obtenir le certif?

@Team Viscères

Le prix pour la sécu ? 0€, c'est dit dans l'interview. Ty payes tout de ta poche.
D'autant que les tests cardiaques ne sont pas une spécificité du rugby, le coeur étant stimulé plus intensément sur un combat d'escrime (au sabre en tout cas). Merci beaucoup Mme Flessel !

@Vae Victis Brennos

Le 0 de l'interview, c'est le prix de l'examen (ECG, IRM).
Tes consultations généraliste ou cardiologue ce sont la sécu et ta mutuelle qui payent, plus toi au bout suivant ta couverture mutuelle. Pour des médecins conventionnés secteur 1, la part sécu c'est 16 euros 50.

@Team Viscères

Juste après, il dit "Aucun examen pour une licence n’est normalement remboursable. Même une consultation n’est pas remboursable, c’est écrit en toutes lettres dans le règlement de la sécurité sociale."

@Vae Victis Brennos

Et pourtant je ne connais personne autour de moi qui paye sa consultation pour son certif médical de sa poche. Quand tu vas chez ton médecin pour obtenir le précieux sésame, ce dernier déclare juste une consultation. La sécu ne sait absolument pas si tu y es allé pour obtenir un certificat sportif ou un mal de tête.

@Team Viscères

Ouais ça doit être ça... (je n'y suis jamais allé)

  • bernie
    15862 points
  • il y a 3 ans

C'est beau la bureaucratie et les gens qui pondent ce genre de mesure sans rien connaitre de la réalité.
Le prix des abonnements a augmenté, la licence a augmenté et maintenant les tests médicaux. A ce rythme là, le rugby va devenir un sport de riche (est ce qu'il ne l'est pas déjà ?)

Je vous signale que les arbitres de + de 40 ans doivent aussi faire un test d'effort. Je ne sais pas combien d'arbitres sont morts sur un terrain au cours des 20 dernières années, mais ça ne doit pas représenter beaucoup de monde

@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est parce-que Lulu a été retenu, sinon...

J'en reste sans voix... Je ne sais pas quoi en penser...

@Martovalie

Et en plus tu vas devoir payer le phoniâtre

ça va valoir une "blinde" de jouer au rugby pour nos enfants...ou du moins,pour être sur qu'ils peuvent y jouer... :/

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News