Chaban-Delmas dédié à l'UBB ?

Chaban-Delmas dédié à l'UBB ?
Contre Agen, l'UBB avait attiré 31574 spectateurs.
En 2015, les Girondins de Bordeaux quitteront le Stade Chaban-Delmas. L'UBB pourrait en profiter pour y établir ses quartiers. Avec une affluence moyenne de 5961 spectateurs au Stade André Moga contre 23 794 au Stade Chaban-Delmas, l’UBB commence à se sentir à l’étroit dans son enceinte historique. Demain pour la réception de Biarritz, à l’occasion de la 25ème journée de Top 14, plus de 30 000 personnes seront présentes dans l’antre habituel des Girondins de Bordeaux. Soit presque autant que le club de football de Bordeaux lors de la réception du Paris Saint Germain. « C’est magnifique pour le rugby en général, les joueurs, le rugby bordelais en particulier. Je trouve cela incroyable » confie le manager de l’Union, Raphaël Ibanez à Sud Ouest.

Bien que les footballeurs attirent moins de spectateurs en moyenne à Chaban-Delmas que les rugbymen, ceux-ci sont amenés à poser leurs valises dans le futur grand Stade de Bordeaux (45 000 places) à l’horizon 2015. Une aubaine pour l’UBB qui pourrait en faire sa nouvelle résidence. C’est en tout cas ce que souhaite, Alain Moga, maire adjoint UMP des quartiers de Bordeaux-Sud et fils de l’ancien joueur et président du club qui a donné son nom au stade de Bègles. C’est dans cette optique qu’il tente actuellement de convaincre Alain Juppé, maire de Bordeaux, de dédier Chaban-Delmas au rugby.

Selon lui, c’est « la solution la plus économique » alors que dans un premier temps avait été envisagé l’agrandissement du Stade Moga pour la somme de 30 millions d’euros. Pour permettre à l’UBB d’investir l’antre des Girondins, « il suffit de travaux légers » précise-t-il. En accord avec la Communauté urbaine de Bordeaux, la possibilité « de racheter le stade Chaban-Delmas » est même envisagée alors que la municipalité peine « à imaginer une reconversion ». Pas question cependant de laisser André Moga de côté. Michel Moga, frère de et architecte, propose de conserver l’ancien stade pour le dédier à la formation des jeunes.