VIDEO. Rugby Amateur : un tacle plutôt qu'un plaquage pour stopper son adversaire

VIDEO. Rugby Amateur : un tacle plutôt qu'un plaquage pour stopper son adversaire
Le taaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaacle !
Un tacle plutôt qu'un plaquage ? Tant qu'il ne s'agit pas d'un passage en force, ça ne devrait pas inquiéter la Fédération.

Le tacle est-il interdit au rugby ? On ne va pas faire durer le suspense : la réponse est oui ! Et si au football, il est une arme souvent utilisé par les défenseurs pour récupérer le ballon rond, son cousin ovale peut notamment être chipé après un plaquage. Encore faut-il que ce dernier soit légal.

Comment World Rugby veut faire évoluer le plaquage pour plus de sécurité ?Pourtant, il arrive que le tacle soit tout de même utilisé sur un terrain de rugby. Dernier exemple en date ? La rencontre de Fédérale 3 entre Saint-Malo et Fontenay-Luçon, remportée par les visiteurs sur le score de 24 à 15. L'ouvreur de Saint-Malo en bleu, a bien tenté de faire la différence après une mêlée dans le camp adverse. Mais en possession du cuir après la passe de son demi de mêlée, et après une feinte de croisée, il a été illicitement arrêté par un tacle d'un adversaire.

Certes, ce dernier ne l'a pas dézingué les deux pieds décollés du sol. Et a-t-il vraiment fait exprès ? Toujours est-il que ce geste dangereux aurait pu occasionner une blessure. L'arbitre de la rencontre, lui, n'a pas sanctionné l'action. Sans doute avait-il la chanson de Vegedream dans la tête. Allez les Bleus, allez.

La vidéo de l'action :